À la une Sports

Pendant la crise sanitaire
/ Comment les sportifs gardent la forme ?

Depuis l’arrêt des compétitions sportives pour la saison 2019-2020 et la suspension des activités en club, le temps est long pour les licenciés. Avec l’absence des entraînements et la fermeture des stades, gymnases et piscines, comment les sportifs maintiennent leur condition physique avant la reprise très attendue ?
(C) Deligne Iconovox
(C) Deligne Iconovox

L’épidémie du Covid-19 a eu des répercussions radicales dans le monde du sport. Les autorités n’ont pris aucun risque et ont réduit au strict minimum la pratique sportive durant le confinement. Une heure d’activité en plein air et proche de son domicile, pas plus… Les stades, gymnases, piscines et autres équipements sportifs sont restés fermés.

Si le déconfinement entamé le 11 mai a allégé les restrictions notamment pour l’activité physique individuelle en plein air, la pratique en club, quant à elle, reste limitée. De surcroît, le gouvernement a pris la décision de stopper toutes les compétitions en cours pour la saison 2019-2020. Une situation compliquée qui a provoqué une réorganisation des clubs pour permettre à leurs licenciés de garder la forme.

LIRE AUSSI : Comment faire du sport à domicile ? 

Parmi les sports individuels pratiqués en plein air pouvant reprendre tout en respectant les recommandations sanitaires du gouvernement, l’athlétisme coche toutes les cases. La Fédération française d’athlétisme (FFA) a travaillé en ce sens et a présenté ses conclusions le 15 mai. Dans le club de Saint-Denis Émotion, l’attente est longue pour les pratiquants.

« J’attends avec impatience la réouverture du stade et la reprise des entraînements », explique Annie Dorina, la championne de France 2020 en salle du triple saut dans la catégorie master (vétéran). Afin de ne pas perdre sa condition physique, son entraîneur a établi un programme qu’elle a adapté en fonction de ses possibilités. « Nous avons quatre séances par semaine dont une de préparation physique générale faite via Skype », détaille l’athlète. À l’extérieur, elle pratique des séances de fartlek qui consiste à effectuer des courses fractionnées à différentes allures et sur des durées précises. À la maison, c’est le renforcement musculaire qui est privilégié, établi « avec les moyens du bord », comme le souligne Annie Dorina, pas encore fixée sur la reprise des compétitions de sa catégorie.

LIRE AUSSI / Déconfinement : quelle pratique sportive autorisée 

Selon Kévin Sylvestre, le responsable administratif et financier de Saint-Denis Émotion, la récente ouverture du parc départemental Georges-Valbon a favorisé le retour à la course des licenciés. Car le maintien des fermetures des sites sportifs dionysiens et du parc de la Légion d’honneur empêche toute reprise encadrée et structurée dans les clubs qui doivent, en plus, appliquer les protocoles sanitaires mis en place par les autorités. Pour les sports collectifs, la donne est différente. Leur pratique reste proscrite au moins jusqu’au 2 juin, date du point d’étape gouvernemental sur la première phase du déconfinement. Malgré tout, cela n’empêche pas ses pratiquants de rester en forme volontairement. C’est le cas à La Dionysienne handball. Bien que l’espoir d’un retour à la compétition se soit estompé mi-avril, certains joueurs se sont organisés de leur côté, le staff ne leur préparant pas un programme particulier à suivre.

« Nous n’avons eu aucune consigne spécifique de la part des coaches, déclare Mody Traoré, le meilleur buteur de la saison en Pré-nationale. De mon côté, j’ai maintenu la course que j’ai augmentée au fur et à mesure de 20 à 30 minutes avec des séances de cardio et de musculation en parallèle. Par la suite, avec deux coéquipiers, on s’est retrouvé pour faire des parcours ensemble. Personnellement, si je dois reprendre la compétition demain, je suis prêt ! On s’y fait, à la longue, mais le terrain nous manque », ajoute le handballeur.

Les réseaux sociaux, alliés des sports

Pour maintenir le lien, des structures ont utilisé leurs réseaux sociaux pour permettre aux licenciés et aux suiveurs du club de pratiquer les exercices proposés par les sportifs. Sam Berrandou, directeur technique de l’Office des sports de Saint-Denis et fondateur du club de boxe thaïlandaise Lumpini, a été particulièrement actif.

Différents exercices de maintien en forme ont ainsi été publiés par ses soins. Les pongistes du Sdus TT 93 participent, de leur côté, à un feuilleton proposé par les équipes communicantes du club. Chaque épisode partagé sur les réseaux sociaux met en scène un joueur expliquant son état de forme et sa pratique sportive sans compétition. À la fin de ces courtes vidéos, un exercice à reproduire à la maison est proposé. Une manière simple et ludique qui n’éloigne pas les joueurs du tennis de table avant leur retour en championnat, la saison prochaine. À chacun sa méthode pour rester en condition.

Christopher Dyvrande

> LIRE AUSSI : Montée, descente, maintien... où en sont les équipes locales ?

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur