Côté association

Onyesha
/ Comme à la maison

© Véronique Le Coustumer
© Véronique Le Coustumer

Onyesha veut dire « mettre en lumière », « révéler » en langue swahili un des langues d’Afrique de l’Est. C’est aussi le nom qu’ont choisit, Nadine coiffeuse et Selma esthéticienne, deux sœurs originaires du Cap-Vert, pour leur institut de beauté.

Ce dernier a ouvert le 12 novembre dans le centre commercial basilique. Avec comme dominante le rose, le noir et l’or, la déco « girly chic » donne le ton. L’espace se veut chaleureux et intime pour proposer aux femmes, en plus des prestations de coiffure, d’esthétique et d’onglerie, un moment de détente. Sa conception sur le modèle d’une maison, avec sa chambre (le cabinet d’esthétique), sa salle de bain (l’espace des bacs à shampoing), sa salle à manger (le bar à ongles) renforce la note cocooning. À cela s’ajoutent les canapés confortables, les tables basses et les rideaux, qui peuvent être tirés ou non, pour se retirer du monde. Le lieu n’a pas été choisi au hasard.

Nadine a exercé chez Grommers’ barber shop, à deux pas. Un salon de coiffure et de beauté en plus ? Non selon Nadine qui s’applique à travailler les cheveux au naturel, sans extension ni rajout. Pour la partie onglerie, Selma utilise le gel plutôt que la résine et s’approvisionne en vernis moins chargé en produits chimiques. Elle fait venir ses fournitures d’Angleterre ou des États-Unis. Si les prestations de l’institut s’adressent de préférence aux femmes aux cheveux bouclés et ondulés, il reste ouvert à toutes. Les deux sœurs prévoient d’organiser des ateliers sur différents thèmes comme par exemple aider les mères à se débrouiller avec les cheveux crépus de leurs enfants. Onyesha est un peu le pendant féminin des « barbers shop ».

Véronique Le Coustumer

Onyesha, 11-13 passage du Saulger, du mardi au samedi de 10h à 19h nocturne jusqu‘à 21h le vendredi. Contact@onyesha.fr, 0628798390.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur