En ville

Cohésion sociale, piscine et Landy

Dernière séance avant les grandes vacances, celle du début juillet a battu des records de durée avec, à son ordre du jour, quelques grands dossiers d’aménagements urbains.

Reportée du 26 juin au 3 juillet en raison de la présence manifestante de squatteurs expulsés de la cité Franc-Moisin, la dernière séance du conseil municipal avant la trêve estivale a, entre autres, battu des records de durée (lire ci-dessous). Lors de cette soirée, Christophe Girard, adjoint au maire, a présenté à ses collègues à la fois un bilan de la « politique de la Ville » instaurée en 2007 par l’État, et les perspectives du « contrat urbain de cohésion sociale (2007-2009), dont l’ambition est d’accompagner le projet de développement social durable et intégrateur de toutes les populations dans leur diversité sur notre territoire, et de prioriser la dynamique sociale dans les projets de rénovation urbaine ». À l’échelle de la ville, a souligné l’élu, il s’agit de « travailler ensemble sur diverses questions comme la maîtrise de la langue française, l’accompagnement à la scolarité, l’accès à la santé ». Nous y reviendrons.
Autre grand sujet, la réalisation du centre olympique de natation dans le quartier Cristino-Garcia, à la limite de Saint-Denis et d’Aubervilliers, et à proximité de la gare du RER B. Le maire adjoint Stéphane Peu a indiqué que cette réalisation, survivante des projets liés aux Jeux olympiques de 2012, que la France n’a pas obtenus, « répond à la satisfaction d’un besoin mis en évidence par l’audit territorial en matière d’équipements sportifs réalisé en 2002-2003. Cette étude faisant notamment ressortir le besoin d’un bassin nautique dans le sud du territoire de Plaine commune. Depuis 1999, la population s’est accrue de 27 000 habitants et le Schéma de cohérence territoriale (Scot) en prévoit 50 000 de plus à l’horizon 2020 ». Cet ensemble de cinq bassins permettra à la France d’organiser des compétitions internationales, mais il sera aussi à la disposition des usagers individuels et des scolaires.
Stéphane Peu a aussi fait le point sur « l’extension de la Zac Landy Pleyel », un territoire qui s’étend en face du Stade de France, entre les autoroutes A1 et A 86, les voies ferrées du réseau nord et l’avenue François-Mitterrand. S’ajoutant aux 8000 emplois, 500 logements, parc de 1 hectare et commerces de la partie sud de l’opération, cette nouvelle phase comprendra une cité de la télévision sur 50 000 m2, quatre ensemble de bureaux de 20 000 m2 chacun, un nouveau parc de 1 hectare, des commerces, et un centre international de conférences avec un hôtel trois étoiles de 1200 chambres. Cette dernière réalisation devant donner naissance à 700 emplois directs. Des dossiers qui sont toujours dans l’actualité.
Gérald Rossi
Nouvelles rues. Dans le secteur Nozal-Chaudron, quartier Plaine, de nouvelles voies porteront les noms suivants : l’impasse Chaudron devient la rue Chaudron ; la rue Jamin est prolongée après l’impasse Chaudron ; les rues nouvelles s’appelleront : rue de l’Octroi ; rue Legras ; rue Léon-Nozal ; mail Hector-Guimard ; mail Jean-Zay ; rue Gabrielle-Suchon.

Commentaire
Le conseil joue les prolongations
Huit heures et vingt-deux minutes. C’est la durée, sans interruption, de la dernière séance du conseil municipal, le 3 juillet (de 19h27 à 03h49). Le record des cinq heures et quarante minutes de la séance du 29 mai est donc pulvérisé. Pour mémoire, jusqu’avant les dernières élections municipales, la durée moyenne d’un conseil tournait autour des trois heures, quatre dans les grandes occasions, par exemple au moment des débats budgétaires. Désormais, le groupe PS et partenaires fait son miel de débats à n’en plus finir, dont il est concrètement impossible de rendre compte dans ces colonnes. Qu’en sera-t-il en cette rentrée ? Prochaine séance du concours, pardon du conseil, jeudi 25 septembre à 19h en mairie. Et sur le site Internet de la mairie de Saint-Denis (www.ville-saint-denis.fr).
G.R.