À la une En ville

Stationnement
/ Choix payant?

Un an après sa mise en place, les éléments manquent pour se faire un avis précis sur les conséquences du stationnement résident payant.
En 2018, les horodateurs auraient rapporté 1,2 millions d'euros. © Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis
En 2018, les horodateurs auraient rapporté 1,2 millions d'euros. © Yann Mambert / Le Journal de Saint-Denis

Le 1er février 2018, était mis en place le stationnement payant pour les résidents. Depuis cette date, les habitants paient 20 euros par mois (gratuit en août) pour pouvoir se garer dans les rues en zone verte dans les quartiers du grand centre-ville, de la Plaine et de Pleyel. Cette politique a créé de vives protestations de la part de résidents qui pouvaient jusqu’à alors se garer gratuitement dans les rues de leur zone. Le 3 septembre dernier, la Ville établissait une nouvelle tarification, offrant plus de choix aux détenteurs du macaron vert avec quelques petites économies à la clé. Un forfait annuel à 16 0euros est proposé (soit 60euros d’économie sur l’année) ainsi que des forfaits au trimestre à 50 euros (10 euros d’économie sur le trimestre), à la semaine à 7 euros ou à la journée à 1,50 euros.

Est-il plus facile de se garer aujourd’hui? La situation est contrastée selon les quartiers concernés. Porte de Paris, cet habitant constate qu’il y a plus de places disponibles. «Les amendes ont dissuadé les gens de se garer dans le quartier », juge-til. Lui a opté pour un forfait trimestriel. Au départ, il avait pris l’habitude de garer sa voiture dans le parking de Leader Price. L’enseigne a pris des mesures pour éviter ce genre de pratique, en faisant par exemple appel à la fourrière. Le stationnement réglementé a aussi poussé des automobilistes à se reporter sur des places non-payantes à proximité des zones vertes ou orange. C’est par exemple le cas dans le quartier Delaunay-Belleville.

Bilan exhaustif en avril

« Le stationnement payant a compliqué la vie des gens sans améliorer la situation », estime pour sa part Philippe Caro, élu municipal (FDG non inscrit), tout en pointant une série de dysfonctionnements de la part d’Indigo, le délégataire de service public chargé de délivrer les macarons. A contrario, du côté du cabinet du maire on juge que cette politique publique va dans le bon sens. Et de préciser qu’un bilan exhaustif sera rendu public d’ici le mois d’avril. Selon des chiffres partiels, dévoilés lors du conseil municipal du 28 novembre dernier, 3 293 résidents ont pris un macaron. La municipalité avait estimé que les horodateurs allaient rapporter 1,2 million d’euros aux caisses de la Ville en 2018, dont environ 500 000€ par les résidents et 700 000€ par les visiteurs. Quant aux contraventions, elle s’attendait à percevoir 1,7millions d’euros sur l’année.

Aziz Oguz

Possible d’obtenir son macaron en ligne (https://voirie.parkindigo.fr/saint-denis) ou au parking Indigo Basilique, 4 Place du Caquet 93200 Saint-Denis. Lundi, mardi, jeudi (9h/12h et 14h/17h), mercredi et vendredi (9h/12h et 14h/20h). Téléphone 0148202772. 

Réactions

Bonjour. Ah cette question du stationnement est symptomatique de la politique désastreuse de Laurent Russier. Il persiste dans la bêtise mais il n'ose l'avouer. Je reprends les mots d'Aziz Oguz: "Cette politique a créé de vives protestations de la part de résidents qui pouvaient jusqu’à alors se garer gratuitement dans les rues de leur zone. " Le maire soit disant de gauche (voir même de gauche debout et insoumise) fait payer un droit des habitants de se garer gratuitement. Quel est la valeur ajouté de faire payer aux habitants (pas aux externes) 160€ sans garanti de trouver une place, et surtout sans garanti de trouver son véhicule en bon état. Alors cela ne s'appelle un nouvel impôts mais cela y ressemble fortement. Et il pénalise encore une fois ceux qui ne peuvent pas se passer de voiture (famille, horaire décalé, etc...). "du côté du cabinet du maire on juge que cette politique publique va dans le bon sens". Il serait bien de préciser quel est ce sens?? Qu'est ce que c'est cette phrase vide de sens?J'aimerais que Laurent Russier définisse ce que c'est bon sens. Bon après l'ami Laurent est en permanence dans l'autosatisfaction... il faut pas trop lui en demander.
Bonjour azzedine. TU AS TOUT RÉSUMÉ en 1 phrase "Il persiste dans la bêtise et ne l'ose l'avouer". Le problème avec nos élus est qu'ils adorent faire des projets, construire, développer, embaucher, créer.... Et derrière, il n'y a aucun suivi.. La pietonnisation ? Aucun bilan Le stationnement payant ? Aucun bilan Etc.. Un maire qui prendrait compte de l'avis de sa population dirait " on fait un point au bout de 1-2 ans et on voit si on maintient, prolonge ou revient en arrière À Saint Denis, c'est " nous avons raison et c'est comme ça "
Bizarre, le même 20m3 se gare encore et toujours devant le même panneau interdiction de stationner et ce depuis des lustres. Le stationnement payant n'a en rien changer les habitudes du chauffeur. Ne parlons pas de l'autre 20m3 qui lui aussi se gare toujours devant le même panneau interdiction de stationner ou voir même carrément dans le carrefour. Et ceux qui ont pris l'habitude de se garer devant le feu rouge? Rien. pas de changement non plus. En fait pour stationner gratuit à St-Denis il faut de préférence se mettre sur les emplacements interdits (pompiers, clous, pistes cyclables,...) . A croire qu'il n'y a que la resquille, le simple oubli ou le malheureux retard d'horodatage qui est verbalisé. Et puis la fourrière de toute façon, c'est pour les jours de stade! Et ils pompaient, et ils pompaient...
Je suis rarement d'accord avec la politique du maire (qui n'a pas été élu ). Cependant, dans ma rue il ny a plus d'epaves qui restaient la car il y avait la gratuité. Dorénavant, il y a plus de places disponibles donc le constat est positif. Pour la sécurité des véhicules, aucune amélioration.
j'ai failli prendre une photo ce soir.rue charles michels,quartier confluence gare,toutes les voitures se garent en double file pour s'arreter au commerce. ce ne sont pas des habitants mais des gens d'ailleurs et je vois peu de verbalisation. c'est plus facile a priori de s'attaquer aux habitants.
Voilà la différence entre un maire qui trouve des solutions et le notre qui crée des problèmes http://m.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/le-blanc-mesnil-pour-le-stationnement-priorite-aux-residents-04-03-2019-8024601.php#xtor=AD-1481423552
COMMENT AVOIR UN MACARON ?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur