Côté commerce

Jeff de Bruges
/ Changement de tête

Pierre Descouens, le nouveau visage de Jeff de Bruges Saint-Denis.
Pierre Descouens, le nouveau visage de Jeff de Bruges Saint-Denis.

Les effluves chocolatés parviennent à traverser les mailles pourtant serrées du masque. L’odorat titillé, tout gourmand qui se respecte est définitivement conquis à la vue des nuances cacaotées des bouchées, rochers, œufs et plaques qui n’attendent que d’être dégustés. La boutique de chocolat Jeff de Bruges, au 57 rue de la République, régale les Dionysiens depuis 2001. Mais depuis le 1er janvier de cette année, ce n’est plus Odette Couleau qui officie, mais Pierre Descouens. Il l’a remplacée à la faveur du départ en retraite de la dame. « En 2019, on m’avait appelé pour faire l’appoint sur une courte période », explique le commerçant, à l’époque vendeur dans le Jeff de Bruges de la rue des Pyrénées à Paris. Il a visiblement fait l’affaire, puisque Mme Couleau lui a proposé sa succession.

M. Descouens dit avoir eu « plusieurs vies » professionnelles : auteur pour la télé, le théâtre, le one man show, formateur de BTS en culture générale, en expression orale, postproduction pour le cinéma… Rien à voir avec le commerce. Mais, explique-t-il, « mon entourage me disait que j’avais un bon contact, que je serais bon dans la vente ». Alors, il y a deux ans, quand une place de vendeur a été proposée dans le Jeff de Bruges parisien « à 2 minutes à pied » de chez lui, il a sauté sur l’occasion.

Des jours meilleurs

Son premier contact avec la cité des rois, Pierre Descouens l’a eu en 1989. Cette année-là, ce Toulousain est monté à Paris. « J’ai visité l’Arc de Triomphe, la tour Eiffel… Puis je suis allé voir la basilique. » Depuis, la rue marchande de la République a quelque peu changé, en particulier avec la disparition des enseignes nationales. Mais, positif, le nouveau venu à Saint-Denis croit en des jours meilleurs. C’est qu’il en a vu d’autres ces derniers mois, calamiteux pour le commerce : Gilets jaunes, grèves, confinement…

Pour l’heure, il accueille ses clients avec toutes les précautions sanitaires d’usage. Il attend de pouvoir enfin revoir la déco de la boutique au nouveau design de l’enseigne, ainsi que la rénovation de la devanture, avec l’aide de la Société d’économie mixte « Saint-Denis Commerces ». Il espère aussi le retour rapide de Nadia, la dernière vendeuse qui a assisté Mme Couleau, à la vente des glaces italiennes notamment.

57, rue de la République.
Ouvert de 10 h à 19 h, fermé dimanche et lundi.

 

Et aussi… Leonidas

À Saint-Denis, le chocolatier Leonidas est moins visible que son confrère Jeff de Bruges, mais il tient boutique depuis plus de vingt ans dans une petite voie adjacente à la rue de la République, à deux pas du TGP. Aux commandes, la toujours accueillante Annabella Carneiro.

17, rue de la Charronnerie.
Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 13 h 30 et de 14 h 30 à 19 h.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur