Café du marché

Le Café du marché
Le Café du marché


« 80% de notre temps, on fait du social. » Ce que veut dire Naouel Sahnoun, qui tient avec son mari Saada le Café du marché (4, passage de l’Aqueduc, entre la sortie du métro Basilique et la fontaine de la mairie), c’est que les relations humaines font le sel de son métier. Il n’y a qu’à la voir discuter avec les clients, récolter une confidence, plaisanter avec une tablée pour le constater. Et la belle complicité qu’elle entretient avec l’aimable Amar, barman et serveur, selon elle « le sourire » du lieu.


Quand son époux, chef de rang au Train Bleu à la gare de Lyon, décide de reprendre la brasserie dionysienne il y a quatre ans, Naouel n’hésite pas à laisser son poste d’assistante commerciale et de gestion pour le soutenir. « Et puis j’ai toujours aimé le contact. Et la cuisine. » Car c’est Madame qui la plupart du temps œuvre aux fourneaux.


Une cuisine simple mais préparée avec goût et des produits frais. Tout est fait maison – à quelques exceptions comme les pâtisseries un peu élaborées avoue sans détour Naouel – et « à la minute ». Le marché est le fournisseur principal du restaurant.


Ce jour-là, le menu du midi à 11€ (entrée + plat + dessert) affichait du sauté de poulet au curry et des penne au saumon. En accompagnement, entre autres et au choix, de la ratatouille maison, des pommes sautées extra ou des épinards frais.


Tartare de bœuf Rossini, dos de cabillaud tapenade et purée de mangue, salade niçoise ou encore escalope de foie gras poêlée (le plus cher de la carte, 15€) comptent au nombre des « suggestions ». Ouvert 7 jours sur 7, de 6h à 23h (22h l’hiver).

P.D.S.C.


Le plus

Les savoureuses pommes de terre sautées faites du matin. Plats à emporter le midi sur commande (Tél. : 01 48 13 07 69).

Le moins

Certains n’apprécieront pas Chérie FM en fond sonore… Toutefois, Naouel veille à couper la télé au moment du repas.