Côté jardin / Premiers travaux de printemps


Mars annonce le printemps avec ses premiers éclats de couleurs. Ne pas oublier que l’hiver est encore là : les froids vifs qui sont toujours possibles. Par contre, des travaux sont à faire après la léthargie du jardinier. Nettoyez vos jardinières à l’eau savonneuse afin d’enlever les traces d’une saison. Pensez à préparer une jardinière aromatique sur la fenêtre de votre cuisine avec thym, ciboulette, persil, cerfeuil, estragon, coriandre, basilic… Pour la sauge ou le romarin, préférez des pots ou des bacs car ces plantes prennent rapidement du volume.


Semez sous abri les annuelles car elles auront besoin d’un repiquage (œillet, d’Inde, pétunia, sauge, ageratum, verveine). Semez en pleine terre, mais en bonne exposition, les annuelles plus rustiques (clarkia, pied-d’alouette, cosmos, pois de senteur…). Mettez en place les vivaces et divisez les touffes existantes.

Selon un vieux dicton « taille tôt, taille tard, mais taille en mars », terminez la taille des rosiers, haies de conifères, vigne, avant que la sève ne monte. Griffez le sol autour des rosiers afin de le décompacter, pour favoriser les apports d’engrais.


Vous pouvez planter votre haie, mais faites une haie gaie, avec des plantes différentes.

Si vous devez créer une pelouse, préparer soigneusement le sol pour l’ensemencement du mois d’avril. Pour la pelouse existante, terminez le terreautage du sol. Vous pouvez commencer l’apport d’un engrais spécial gazon en fin de mois. Vous pouvez aussi débuter la plantation des pommes de terre précoces en fin de mois, mais prévoyez une protection avec voilage. Semez carottes, navets, poireaux, épinards, persil… Et, sous abri, tomates, poivrons, aubergines, melons. Donnez une deuxième jeunesse à votre oseille en divisant les touffes. Avant de semer, pensez à arroser le sillon la veille. Ainsi, les graines adhèrent mieux à la terre humide et lèvent facilement.

Jean-Claude Segonnes, Saint-Denis ville verte, ville fleurie