Côté commerce / Le Basilic

Le Basilic
Le Basilic


Un café restaurant au pied de la basilique, c’était le « rêve de gosse » de Boudi. Il lui aura fallu deux ans de travaux pour le réaliser. Judicieusement baptisé Le Basilic (au 2, rue de la Boulangerie), ce lieu a tapé dans l’œil de ce Dionysien du métier depuis plus longtemps encore.


« J’avais dit un jour à l’assureur, qui a exercé une quarantaine d’années dans ce local : “si tu vends, viens me voir”.» Et l’homme s’en est souvenu. Boudi a pensé l’établissement à son goût, dans un style parisien « à la bonne franquette » : nappes à carreaux, guéridons, zinc et pierres apparentes.


« Il a fallu tout créer : cuisine, toilettes… Et même la cave. ». La tradition s’affirme aussi dans l’assiette : confit de canard pomme salardaise, rognons de veau, tartiflette, cabillaud en croûte, feuilleté d’escargots… Tout fait maison. « Enfin, à 95 %, rectifie le restaurateur. Pour certains poissons, comme la lotte, il nous arrive de recourir aux surgelés. »


« Sinon, de la terrine aux desserts, en passant par les sauces, c’est fait maison », insiste-t-il. En plat du jour (9,50€, le menu 13,50€), même esprit des bonnes recettes de grand-mère : tête de veau sauce gribiche, sauté de veau marengo, potée, cassolette de poissons…


Bien sûr, la carte s’allègera aux beaux jours avec des salades et mets de saison. À noter, les casse-croûtes du dimanche matin (de 5 à 12 €, moules, huîtres, cochonnailles… Avec le verre de vin qui va bien). Tél. : 09 67 09 97 41.


P.D.S.C.


Le plus

Ouvert tous les jours, restauration midi et soir. Vue sur la basilique.

Le moins

Dommage pour les amoureux des banquettes en moleskine, Boudi a fait le choix, pour optimiser ce bel espace de 100 m2, mais tout en longueur, de n’utiliser que des chaises (70 places assises, 50 sur la terrasse d’été).