Côté commerce / Hammam Sultan


Le Pacha n’est plus, vive le Sultan ! Car le hammam historique de Saint-Denis vient de changer de main. Les époux Tehrani ont repris depuis le 4 octobre ce haut lieu du bien-être qui pendant des années a été classé par la presse féminine comme l’un des meilleurs établissements de ce type, devant ses pairs parisiens. Mais au fil du temps, cette institution dionysienne avait un peu perdu de sa superbe.


Aujourd’hui, Karima et Morteza nourrissent le même objectif : rafraîchir le lieu tout en gardant son esprit, mais en lui insufflant « une touche à nous », explique Mme Tehrani. Déjà, M. Tehrani, décorateur de métier, a entamé des travaux de rénovation des carrelages, « tôt le matin dès 6h pour ne pas fermer », explique-t-il. Mais la première chose à laquelle ont tenu les nouveaux gérants est de revoir les tarifs à la baisse. Et de « garder l’ambiance où tout le monde se rencontre. On veut éviter tout communautarisme », insiste Karima.


Elle et lui ont la culture du hammam, davantage Karima par ses origines algériennes. Quant à Morteza, perse d’Iran, cela fait dix-huit ans qu’il s’occupe d’un établissement à Asnières, avec son beau-frère décédé depuis. À Saint-Denis, les anciennes du Pacha – Malika, Maria, Noura et Cécilia – prodiguent toujours les soins et assurent les épilations aux femmes, qui peuvent se restaurer sur place (tajines, salade, pâtisseries orientales…).


Et pour ne pas faire de jaloux, Karima affirme « étudier de très près la probabilité d’ouvrir à nouveau le hammam aux hommes ». 147, rue Gabriel-Péri. Tél. : 01 48 29 19 66. Toutes les infos sur : http://www.hammamsultan.com/

P.D.S.C.


Le plus

Authentique hammam traditionnel aux allures de palais d’Orient, décor de scènes de La Vérité si je mens. Pour les habituées, l’équipe est conservée.

Le moins

Pour encore quelque temps, seules les femmes ont le droit de fréquenter le hammam. Pour une fois qu’elles ont un privilège…