Côté commerce / Chez Rochette


« Je voulais faire une cuisine pour mes amis, comme j’ai toujours fait depuis quarante ans. » Et depuis l’ouverture de son restaurant, il y a trois ans au 20 de la rue Gabriel-Péri, Philippe Rochette tient son credo. Avec son partenaire Nicolas Gagnère qui œuvre en salle et en cuisine, il mitonne avec générosité des petits plats goûteux composés de produits frais, exclusivement. « Chez moi, il n’y a pas de congélo », souligne-t-il.


Plusieurs fois par semaine, il s’approvisionne au marché de Saint-Denis et de Stains, entre autres. Radis de chez Kersanté, andouillette de chez Boiton-Rabain, faux-filet de chez Haësig… Les commerçants de la halle dionysienne sont souvent cités au menu, sur ardoise, à la manière des bons bistrots parisiens dont la déco s’inspire.


À chaque service, trois plats, trois entrées et autant de desserts. Côté vins, l’enseigne présente une carte intéressante. « On ne travaille qu’avec des vignerons indépendants, adeptes de la viticulture raisonnée ou bio », explique Philippe. « Et avec un torréfacteur : le café change toutes les semaines », ajoute Nicolas, prompt à décliner l’origine du petit noir du moment, comme le ferait un sommelier d’un grand cru.


Car tous deux connaissent parfaitement leurs produits. « Ici, tout est choisi ! », concluent-ils à l’unisson. Ouvert du mardi au vendredi (service de 12h à 14h30), le vendredi soir (20h/22h30) et samedi soir (19h/22h30). Réservations au 01 42 43 71 44.


P.D.S.C.


Le plus

Du tout fait maison, du savoir-faire et l’envie partagée par les deux messieurs de régaler leurs hôtes. Soirées musicales, selon les coups de cœur du patron, féru de jazz. Bon rapport qualité-prix : plat + entrée ou dessert 11,50€ (midi) 15 € (soir) ; plat + entrée + dessert 14€ (midi) 18,50 € (soir) ; plat du jour 9,50 € (midi) 11,50 € (soir).

Le moins

Parfois un peu d’attente. Mais c’est la condition d’une cuisine ultra fraîche et minute. « Un sauté de veau, je suis peinard. Mais une andouillette, elle est poêlée à la commande », souligne M. Rochette.