Côté commerce / Café Manga Shikaï


Une intrigante inscription griffonnée sur un bout de papier est apparue sur la façade de l’ancien restaurant chinois du 120 rue Gabriel-Péri : « Bientôt ici un Café Manga Shikaï ». C’était il y a près d’un an. « On pensait que les travaux dans ce local loué par PCH n’allaient durer que quatre ou cinq mois », relatent Jennifer Lesueur et Kenny Pancarte, à l’origine du projet. Aujourd’hui, les galères du chantier sont derrière et le jeune couple, à quelques heures de l’ouverture, est confiant : « Dimanche, on a organisé des portes ouvertes et une centaine de jeunes est venue », s’enthousiasme Kenny.


Mais un manga café, c’est quoi ? C’est un lieu où l’on peut lire des mangas et jouer à des jeux sur console. À Saint-Denis, contre un forfait horaire de 4 € en semaine et 5 € le week-end, le Shikaï (rêve ou illusion en japonais),dispose de 400 titres (Naruto, One Piece, Beelzebub, Bloody Cross, GTO… pour n’en citer que quelques-uns) et de la Kinect, Wii, Xbox et Play 3.


L’espace, rouge, jaune et noir, est savamment optimisé : trois cabines dotées d’un grand écran peuvent communiquer entre elles pour les tournois. « On prévoit d’en organiser un par mois et aussi des concours de déguisement cosplay et de karaoké japonais », précise Jennifer. Le coin lecture, au fond de la boutique, offre des boxes spacieux et confortables pour s’isoler. À l’entrée, le bar propose friandises et boissons softs.


« On est le2e consommateur de manga derrière le Japon. Et le 1er manga café du 93. » À en juger par le nombre de gosses curieux collant leur frimousse sur la vitrine sans tain, on veut bien le croire… Ouvert tous les jours. Fermé aux enfants (sauf accompagnés) à partir de 20 h.


Ouvert lun (14h/20h), mar (11h/22h), mer (10h30/22h), jeu (11h/22h), ven (11h/minuit), sam (10h30/minuit), dim. (11h/22h). Fermé aux enfants (sauf accompagnés) à partir de 20h. Site : http://www.cafemangashikai.fr/

P.D.S.C.


Le plus

Le Manga Café Shikaï s’impose comme une joyeuse curiosité dans le quartier.

Le moins

Ouvert depuis mardi, l’établissement est trop jeune pour pouvoir juger.