Côté association / Africains sans frontière

Dans une salle de la Bourse du travail de Saint-Denis
Dans une salle de la Bourse du travail de Saint-Denis


Pour créer une association on part toujours un peu de la même recette. Une rencontre et un partage d’une même préoccupation ou passion. Et ces deux-là, avec qui rendez-vous avait été pris un vendredi dans un bureau de la bourse du travail, se sont bien trouvés. Abraham Oken, ex-Dionysien, a toujours été préoccupé par l’intégration des étrangers du territoire de la ville royale, qui, pour lui, passe par la langue française. Il embarque son voisin de la rue Gabriel-Péri, toujours prêt pour une nouvelle aventure, et en 2011 Africain sans frontière voit le jour.

Alphabétisation

Avec aujourd’hui 9 bénévoles encadrants et 158 apprenants, hommes et femmes de plus de 10 nationalités, cultures et religions différentes, l’association propose des cours d’alphabétisation et de langue française (les lundis, jeudis et vendredis de 18h à 20h30 à la bourse du travail). Avec comme outil un projet pédagogique commun et des manuels (fournis par l’association), les participant(e)s peuvent être préparé(e)s aux épreuves du DILF (Diplôme initial de langue française) et du DELF (Diplôme d’études en langue française).

Recherche

Comme bon nombre d’associations, Africains sans frontière est à la recherche de sang neuf, de bénévoles pour couvrir tous les besoins. Ses membres actifs se désolent de leur peu de moyens et verraient d’un bon œil un petit coup de pouce des institutions avec, par exemple, la création d’un laboratoire de langues. Les marques de reconnaissance comme la mise à disposition, par la Ville, de salles ne leur échappent pas.

V.L.C.


Contact: Abraham Oken (président) au 06 52 02 71 37 ; africamonde@hotmail.fr, les lundis, jeudis et vendredis, de 18h à 20h30 à la bourse du travail (9/11, rue Génin). Adhésion pour les apprenants 20 € l’année.