Sports

Trampoline
/ Brendan Renault, une arrivée prometteuse

La Dionysienne trampoline a frappé un grand coup cette saison. La structure s’est assuré les services de Brendan Renault, grand espoir du trampoline français. Il rejoint ainsi Allan Morante, numéro 1 national de la discipline, avec qui il s’entraîne depuis 3 ans au pôle Insep et ambitionne de ramener de nombreux sacres individuels et collectifs.
Brendan Renault de la Dionysienne Trampoline. © DR
Brendan Renault de la Dionysienne Trampoline. © DR

Les yeux du trampoline français sont désormais rivés sur Saint-Denis. Tandis que la ville s’apprête à accueillir diverses épreuves olympiques dans moins de quatre ans sur son sol, deux athlètes français possiblement médaillables aux JOP 2024 font partie de La Dionysienne trampoline. Allan Morante, numéro 1 national de la discipline et, depuis le début de la saison, Brendan Renault. Ce natif de Montpellier (Hérault) âgé de 24 ans a grandi à Lyon (Rhône) où il a passé une grande partie de sa jeunesse.

LIRE AUSSI : Nouveau champion à La Dionysienne

Sportif dans l’âme, si le trampoline prend une place importante de sa vie, il s’est essayé à plusieurs disciplines (judo, gymnastique, tennis, basket) avant de rebondir vers les titres qu’il a amassés au cours de sa carrière, dont un de champion du monde dans la catégorie des 17-21 ans remporté en 2017. « J’adore le sport ! », résume-t-il d’un ton enjoué, lui qui n’hésite pas à jouer au football dès qu’il le peut : « Rien ne m’empêchait de jouer une partie tôt le matin dès 8 h 30 quand je n’avais aucun mal à me lever. Maintenant, c’est un peu plus difficile (rires). »

« J’ai été très bien accueilli  »

Comment est-il arrivé à Saint-Denis ? Après un passage dans le club d’Oullins (Rhône), il a souhaité « monter en région parisienne pour diverses raisons », explique-t-il. Parmi elles, ses études, lui qui se spécialise actuellement pour devenir kinésithérapeute après être passé en Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). La présence d’Allan Morante a également été un point fort.

« Je le connais depuis un moment. Depuis trois ans on s’entraîne ensemble au pôle France Insep. On a beaucoup discuté et comme je recherchais un nouveau club, mon choix s’est porté sur La Dionysienne », résume Brendan. Alors que l’on pourrait croire que les JOP de Paris 2024 sont une motivation majeure de sa décision, ce n’est pas en réalité l’une des principales raisons. « Cela n’a pas été forcément pris en compte, déclare le trampoliniste. J’ai eu beaucoup d’échanges réguliers avec Allan mais aussi Christian Jamar que je croisais aux compétitions et la présidente du club Sandrine Martinie-Jamar. » Le discours du trampoline local l’a ainsi convaincu.

LIRE AUSSI : Allan morante, toujours plus haut

Début septembre, lors du Forum des associations sportives organisé au Stade de France, il a pu être présenté au cours d’une réception en présence des élus, de la Solideo et du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. « C’est bien de montrer l’investissement local surtout dans une grande ville comme Saint-Denis. J’ai été très bien accueilli », se réjouit Brendan Renault.

Faim de compétition

Avant de montrer l’étendue de son talent, la nouvelle pépite de La Dionysienne doit encore patienter, mesures sanitaires obligent, avec un second confinement décrété depuis le 30 octobre. « On vit pour la compétition, on s’entraîne tous les jours, on voit qu’on progresse mais maintenant on veut le montrer », espère le trampoliniste trépignant d’impatience. Depuis neuf mois, il n’a pu prendre part à aucune compétition, le virus forçant les fédérations sportives aux reports et aux annulations en tout genre. Patience donc, mais pas résignation. Le second confinement n’apporte pas « de gros changements » à son quotidien, dit-il. En tant que sportif de haut niveau, Brendan peut continuer à s’entraîner 23 heures par semaine du lundi au vendredi. « Actuellement, mes journées se résument à un trajet domicile-Insep. Sachant que j’ai des cours à distance, ça m’évite de faire un chemin supplémentaire pour aller à l’école », éclaire le pensionnaire de La Dionysienne. Un cycle hebdomadaire lui permettant de bien récupérer.

LIRE AUSSI : 

À l’Insep, le protocole sanitaire est renforcé avec la désinfection du matériel avant et après entraînement sans oublier un respect strict de la distanciation sociale. Les différentes disciplines présentes sur le site sont séparées autant que possible.Dorénavant, les objectifs de Brendan Renault sont nombreux, lui qui espère « contribuer grandement aux Jeux Olympiques 2024 ». « On est dans une saison qui est riche avec les championnats d’Europe prévus en avril, les différentes étapes de Coupe du monde et les Jeux Olympiques de Tokyo », détaille-t-il.

Quant aux championnats de France individuels et par équipes, le trampoliniste voit grand. Avec Allan Morante et lui, le club dionysien peut légitimement viser plus haut dans l’élite nationale. « Globalement, la finale est atteignable », ambitionne Brendan, loin donc des volontés de maintien par le passé de La Dionysienne. « On va tout faire pour ramener des titres à Saint-Denis ! », conclut-il. Une promesse à confirmer.

Christopher Dyvrande

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur