À la une En ville

Panne de signalisation
/ Black-out place du 8-Mai

Que se passe-t-il place du 8-Mai-1945 ? Depuis maintenant plusieurs mois, les feux tricolores de ce carrefour, où sont situées deux stations de tramway, ne fonctionnent plus.
Depuis plusieurs mois, les feux de signalisation Place du 8 mai 1945 ne fonctionnent pas normalement en raison d'un câble endommagé d'Enedis.
Depuis plusieurs mois, les feux de signalisation Place du 8 mai 1945 ne fonctionnent pas normalement en raison d'un câble endommagé d'Enedis.

Et vendredi 18 janvier la lumière fut. Enfin presque. Hors service depuis plusieurs mois, les feux de signalisation ont été rallumés place du 8-Mai-1945… Mais sont restés bloqués à l’orange. Ils devraient fonctionner de nouveau, normalement d’ici fin février cependant. Soit près de 10 mois après les premiers incidents.

« Comme il y a plusieurs intervenants – Plaine Commune, Enedis, le Département, Eiffage – cela a compliqué la résolution rapide du problème », explique-t-on du côté de l’unité voirie de Saint-Denis. Tout commence en mai 2018. La société Eiffage, qui gère les feux tricolores pour Plaine Commune, constate que la signalisation du carrefour tombe régulièrement en panne. Cela concerne l’ensemble de la place, à savoir les boulevards Carnot et Félix-Faure ainsi que les rues Gabriel-Péri, Jean-Marcenac et Fontaine. Les bornes d’accès au centre-ville de ce secteur sont également touchées. L’entreprise remet les feux en service, mais ils re-dysfonctionnent rapidement, parfois dans l’heure. Ils sautent à cause de variations de tension, qui passe de 180 à 230 volts. En août, les différents acteurs se réunissent sur le site et trouvent l’origine de ce changement de variation. C’est la faute à un câble défaillant d’Enedis. Mais cette dernière ne sait pas où se trouve précisément ce câble. « C’est un carrefour complexe, avec plusieurs armoires électriques, des câbles de partout », précise-t-on à l’unité voirie. Il est décidé de ne pas rétablir les feux tricolores le temps de changer cette pièce endommagée.
 

Tout ça pour un cable…

Enedis commencera à chercher le câble en question en septembre, mais il ne le trouvera que début octobre. Or, celui-ci est situé sous la plateforme du tramway, ce qui complique son remplacement. Le gestionnaire du réseau d’électricité réussit finalement à changer le matériel défaillant en… décembre. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Comme l’armoire centrale du contrôleur des feux a brûlé à cause des variations de tension, le Département doit la remplacer. La nouvelle est mise en service le 18 janvier. Fin de la panne ? Pas tout à fait… Eiffage constate que des câbles, qui relient l’armoire aux feux de signalisation tricolores, sont également défaillants et nécessitent d’être remplacés. Ces travaux à la charge de Plaine Commune doivent démarrer la semaine du 11 février pour s’achever avant la fin du mois. Cette fois-ci, ce sera enfin la bonne. Enfin on l’espère. Parce qu’en attendant, les piétons qui traversent ont le feu aux trousses.

   

Réactions

Et depuis 10 mois que les feux sont hors service, finalement, ça marche pas si mal. Et ni accident, ni embouteillage particulier ou je me trompe ? Et tout ça gratuitement. Alors ce ne serait pas aussi bien de ne pas les remettre en marche ??
Cela fait plusieurs mois que le feu du passage piéton situé à l'angle du boulevard Jules Guesde et de la Rue Auguste Delaune est également en panne. Il s'agit d'un endroit très fréquenté dans l'axe principal de Saint-Denis à proximité de la rue de la République. Là encore les piétons sont obligés de prendre des risques inconsidérés parce que le minimum de sécurité n'est même pas réalisé par les responsables de la voirie.
La présence de feux nécessitent qu'ils fonctionnent ou soient remis en service dans des délais raisonnables. A défaut il y a aussi des alternatives à construire et à partager : https://www.mairie14.paris.fr/actualites/experimentation-de-carrefours-sans-feux-le-point-sur-les-mesures-d-accompagnement-453
C'est très dangereux pour les vélos, surtout qu'il n'y a aucun espace aménagé.
là sans feux on a affaire à une indiscipline collective coté passage véhicules (passage en force sur les piétons traversant les rues, non respect des priorités à droite, non respect du 30KM à l'heure, éclaboussement des piétons avec les marres d'eau à proximité des trottoirs) et coté piétons (imposer l'arrêt permanent des voitures coté passages piétons lié à un défilement continu d'une foule sur ces passages) c'est un miracle qu'il n'y est pas eu d'accidents d'ailleurs avec cette panne générale

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur