Cultures

TGP
/ Bergman, inspiration libre

En 1974, sortait sur les écrans l’un des plus beaux films du grand réalisateur suédois Ingmar Bergman, Scènes de la vie conjugale, avec notamment sa comédienne fétiche, Liv Ullmann. Ce film était en fait le montage resserré d’une série en six épisodes que Bergman avait réalisée un an auparavant pour la télévision suédoise. Quarante-cinq ans plus tard, c’est le texte de la série qui sert de base à Lionel Gonzalez et la compagnie du Balagan’ retrouvé pour son spectacle Les Analphabètes (titre du 5e épisode de la série), qui sera présenté au TGP du 8 au 24 février.

« En fait nous nous inspirons librement du scénario de Bergman que je trouve fascinant : dans cette histoire somme toute banale d’un couple entre quotidien étouffant, crises et déchirements, il y a un souffle extraordinaire », souligne Lionel Gonzalez. Mais il ne s’agit pas pour lui et sa complice, la comédienne Gina Calinoiu, de « jouer » le texte. Depuis longtemps, influencé par Meyerhold, Stanislavski, Vassiliev, entre autres, il s’attache à travailler sur la chair, la moelle des pièces sans utiliser les mots des auteurs. « Nous partons d’un texte, nous l’analysons, nous le déconstruisons pour aboutir à un canevas servant de thèmes à des improvisations qui deviennent elles-mêmes spectacle. Du visible initial, nous cherchons à accéder à un invisible pour donner un autre visible…»

Lionel Gonzalez explique la démarche qu’il mène avec la comédienne roumaine Gina Calinoiu, rencontrée lors d’un travail similaire autour du Joueur de Dostoïevski. « Nous partons du squelette d’une scène. Le centre de notre recherche est de voir comment la vie apparaît. C’est le mystère et l’essence du théâtre, finalement. »
 

« Le rôle du public est important »

Mais comment, d’improvisations à deux mais solitaires, arriver à un spectacle sur scène? « Pour le public, il y a un texte, un spectacle construit. Nous ne faisons pas un théâtre expérimental, voire un brouillon de spectacle. Mais rien n’est figé, que ce soit les déplacements, les mouvements, les mots… C’est toujours la même histoire qui est racontée, avec des différences mais aussi une grande fidélité d’une représentation à l’autre. » « Le rôle du public est important, remarque Marion Bois, collaboratrice artistique de Lionel Gonzalez, sa présence, ses regards créent une circulation, apportent une densification et font que le spectacle continue de s’écrire avec lui. »

Dans une scénographie simplissime, un musicien de jazz accompagne les comédiens, lui aussi improvisant. « D’ailleurs, autour d’une partition, le musicien de jazz suit la même démarche que nous vis-à-vis du texte », signale encore Lionel Gonzalez.

Benoît Lagarrigue

Les Analphabètes, du 8 au 24 février au TGP (59, boulevard Jules-Guesde, salle Mehmet-Ulusoy), du lundi au samedi à 20h, dimanche à 15h30, relâche le mardi. Durée estimée : 2h30 (avec entracte). Tarifs : 6€ > 23€. Réservations : 0148137000; www.theatregerardphilipe.com reservation@theatregerardphilipe.com

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur