À la une Cultures

Jolie Môme
/ Battre en Brecht l’injustice

L'Exception et la règle par la Compagnie Jolie Môme. © Yann Mambert (Archives)
L'Exception et la règle par la Compagnie Jolie Môme. © Yann Mambert (Archives)

Alors que le mouvement des Gilets Jaunes célébrait le week-end dernier son premier anniversaire, la compagnie Jolie Môme reprend au Théâtre de la Belle Étoile L’Exception et la règle, une création emblématique… et politique. Cette pièce écrite par Bertholt Brecht qui se jouera du 22 novembre au 15 décembre, scelle les retrouvailles entre la compagnie dionysienne et le dramaturge allemand, dont l’œuvre La Mère avait déjà fait l’objet d’une adaptation en 1997 par Jolie Môme. Mais elle traduit aussi la vision politique de la troupe qui a été plusieurs fois trainée en justice.

« L’Exception et la règle traite de l’injustice de classes dans le monde du travail comme dans les tribunaux. Ce combat nous tient à cœur car nous avons été nous-mêmes confrontés à la judiciarisation du combat social comme beaucoup de Gilets jaunes et de syndicalistes », rappelle Loïc Canitrot qui, avec le comédien Cyril, a été attaqué en justice suite à une occupation des locaux du Medef en juin 2016.

Michel Roger, le metteur en scène de la compagnie, a eu également maille à partir avec les tribunaux après une occupation en 2010 du siège de la CFDT. Si les trois hommes ont été relaxés par la justice, ces tentatives d’intimidation les confortent dans leur combat qu’ils mènent avec la compagnie sur les planches et dans la rue.

Cette pièce entrera en résonance avec l’actualité alors qu’un appel à la grève générale reconductible pour le 5 décembre a été lancé en octobre pour dénoncer la réforme des retraites.
Maxime Longuet

Théâtre de la Belle Étoile, 14, rue Saint-Just ; Vendredis et samedis à 20h30. Dimanches à 16h30, précédée d’une rencontre-débat à 15h. Tarifs : 20 > 13 €. Réservations : 0149983920.

Réactions

J'ai vu cette pièce il y a trois ans, c'est magique ! J'ai passé un beau moment plongé dans l'univers de joli mome, c'est passé trop vite ! Et il faut montrer ça aux jeunes pour qu'ils découvrent Brecht et le thèatre par le plaisir, la vérité et la joie !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur