À la une En ville

Municipales 2020
/ Bagayoko revendique l’héritage populaire

Entre soutien au mouvement social en cours et mesures pour le prochain mandat, Faire Saint-Denis en commun et sa tête de liste Bally Bagayoko (LFI) avaient placé leur meeting du 19 janvier sous le signe de l’urgence sociale.
Bally Bagayoko qui est également cadre à la RATP a apporté son soutien aux grévistes et a affirmé avoir débrayé à chaque appel de l’inter syndical. © Yann Mambert
Bally Bagayoko qui est également cadre à la RATP a apporté son soutien aux grévistes et a affirmé avoir débrayé à chaque appel de l’inter syndical. © Yann Mambert

En ce froid dimanche après-midi d’hiver, la salle de la Légion d’honneur a mis du temps à se remplir d’environ 200 personnes qu’Éric Coquerel (LFI) député de la 1ère circonscription s’est fait fort de réchauffer par une prise de parole introductive tonique :

« Les municipales arrivent dans un contexte spécifique qui donne une coloration particulière à ses élections. Nous devons avoir des villes qui se battent pied à pied contre la politique de Macron (…) Le peuple se remet en mouvement. Cette liste est l’incarnation de cette France populaire qui subit toutes les discriminations. On va finir par gagner la bataille des retraites et Bally Bagayoko sera le prochain maire de Saint-Denis. » Un « maire en puissance » également soutenu par Danièle Simonet (LFI), prétendante à la mairie de Paris venue en voisine.

LIRE AUSSI : Bagayoko barre (très) à gauche

60 Atsem supplémentaires

Tour à tour les probables futurs colistiers de l’actuel adjoint aux sports ont ensuite pris la parole pour distiller les premières mesures d’une commune qu’ils rêvent en protectrice de ses habitants. Sur le plan de l’éducation on retiendra le recrutement de 60 Atsem supplémentaires en maternelle, ou la division par deux du ratio d’encadrement pour l’aide au devoir en primaire. Côté santé, Faire Saint-Denis en commun entend améliorer l’offre de soins, d’une part en ouvrant des antennes des CMS dans les quartiers, d’autre part en finançant les années d’internat des jeunes médecins qui s’engageront à pratiquer à Saint-Denis.

LIRE AUSSI : Faire Saint-Denis en commun mise sur la jeunesse

Côté insertion, Bally Bagayoko et son équipe projettent un bus itinérant qui irait à la rencontre des jeunes dans les quartiers pour proposer des offres d’emploi et des rendez-vous avec des recruteurs. Faire Saint-Denis en commun souhaite aussi doubler le nombre de bénéficiaires du dispositif  Étudiants engagement solidaires (bourse de 1 500 € contre un engagement associatif) qui passerait de 100 à 200/an. En matière de logement : objectif 40% de « vrais logements sociaux », réquisition des logements et bureaux vides des grands propriétaires et refus des démolitions à Franc-Moisin. La lutte contre les discriminations n’a pas été oubliée avec la création d’un lieu d’accueil pour les associations LGBTQI+. 

Autre préoccupation autre lieu : une maison de l’économie alternative verrait le jour pour accompagner les porteurs de projet dans la sphère de l’économie sociale et solidaire. Un panel non exhaustif qui a fait dire à Bally Bagayoko en conclusion qu’il est « le mieux placé pour défendre l’héritage populaire de cette ville (…) Mais l’heure est venue de se préoccuper de la quotidienneté plutôt que des grands projets. Il faut protéger nos populations face à l’appétit grandissant du marché. »

Et pour ce faire, il mise sur les fonctionnaires territoriaux : « Ils sont au cœur du projet et ne sont pas un problème. Il faut refaire confiance à nos salariés. » Une pique adressée à ses toujours partenaires communistes et écologistes de l’actuelle majorité.

Yann Lalande

Réactions

C'est lui mon préféré, notre Bernard Arnault local. Il émargeait à plus de 10000 e par mois et il fait semblant de s'intéresser aux pauvres. On l'appelle monsieur "ok, pas de problème ". On lui demande un service, il repond" ok, pas de problème et disparaît". C'est le pire des 5 candidats, le plus incompétent, le plus démago. Il rejoindra Russier pour ne pas perdre ses indemnités
Si les dionysiens veulent avoir dans les 6 ans qui viennent le pouvoir d'achat du Népal et le niveau de délinquance du Honduras, il faut voter Bally Bagayoko. @Dionysien. Effectivement le pire des candidats ... même les dames du Parti L'Étoile font plus sérieuses !
La phrase "Une pique adressée à ses toujours partenaires communistes et écologistes de l’actuelle majorité" est symptomatique de Bally Bagayoko. Il a appris à bonne école. L'école Braouezec. Ou l'on fait semblant d'agir... 18 ans de mandat. Qu'a t il fait? Qu'elles sont actions majeures...? Et il a le dont d'être dedans et dehors. Je critique le maire actuelle mais je touche mes indemnités. Comme Braouezec, je vote Macron et je reste dans une mairie communiste pour pouvoir être président de plaine commune. Tous cela pendant des années. Et il vient faire la leçon sur le grand capital??? Il se moque du monde. C'est comme Ian Brossat qui est pour le logement social mais qui vit dans un charmant appartement de Montmartre. Comme Patrick Braouezec... qui fait semblant de vivre à Saint Denis. Il ne faut pas se mentir. Les riches, et il en fait parti vu les indemnités et son salaire, ne se mélangent pas. Je les fréquentes tous les jours. Et le pire c'est qu'il apparenté communiste pendant des années. Je peux vous assurer que s'il perd les élections, il sera le premier à quitter la ville.
Il fallait oser, il l'a fait. ! En se faisant octroyer une augmentation d'indemnités après avoir perdu son poste au département, il n'était plus crédible et aujourd'hui en s'accrochant à son poste d'adjoint depuis plus de 10 ans, il voudrait nous faire croire qu'il est un homme neuf et l'incarnation d'une France populaire. Un sapeur aux dents longues, sans état d'âme, un petit clone de Braouezec.
Voilà le candidat pour la vile ! Il la connaît et lui seul pourra la rendre meilleure ! Éloignons RUSSIER et sa bande .. M. Bagayoko je vous dis rdv en mars et espère vraiment que vous soyez au 2nd tour ! Je ferai le nécessaire autour de moi ! M. H
Dionysien, quand on connait le personnage on ne peut que partager: Mr Bagayoko: - il a cumulé pendant des années 3 rémunérations sans contribuer au fonctionnement d'un quelconque parti - pendant 18 ans il a été dans la majorité actuelle et s'est découvert récemment d'infimes différences - il publie sur internet une autobiographie délirante autocentrée et mégalomaniaque.(60 pages 140 photos promotionnelles) - sa réputation sur le clientélisme permanent n'est pas infondée, vous n'avez besoin de rien il est votre homme. Mais, il est candidat et se rêve un destin de nouveau chef tout à sa déception de ne pas avoir était choisi comme successeur de Monsieur Paillard. Dionysien vous avait raison, c'est le pire des candidats que celui qui sans vergogne renie ses engagements pour une ambition personnelle.
Bon faisons un peu de Math. Bagayoko n'a pas la réserve de voix pour passer au premier et au second tour. Il devra fusionner avec Russier et ça tout le monde le sait. En fait le premier tour va servir de primaire entre Bagayoko er Russier. Fini la lutte des classes, c est maintenant la lutte des places. Voter pour Bagayoko au fond c'est voté pour la majorité actuelle qui se recomposera autour du gagnant du premier tour..... C'est peut être une stratégie : Bagayoko drague les quartiers et Russier les bobos au premier tour et à la fin tout le monde se retrouve dans la salle des mariage le soir du second tour.
C'est étonnant, le JSD ne questionne pas ici le financement de toutes ces belles promesses de campagne....
Je ne dirais rien sur sa personne car ce qui m'intéresse ce sont les idées. On a une avalanche de propositions mais aucun financement en face, je ne comprends pas cet amateurisme. Il aurait dû faire une liste avec aidara qui a le même fonctionnement à savoir ne rien chiffrer.
@lulu nous questionnerons le chiffrage de l'ensemble des programmes dans la dernière ligne droite. En attendant nous pouvons chiffrer rapidement deux des mesures annoncées par Bally Bagayoko le 19 janvier. Le recrutement de 60 Atsem supplémentaires représente grosso-modo un coût budgétaire de 1,8 millions €/an.Le doublement du nombre de bénéficiaires du dispositif Étudiants engagement solidaires correspond à une enveloppe de 150 000 €/an. Pour le moment Bally Bagayoko n'a pas expliqué comment il financerait ses mesures. Nous lui poserons la question ainsi qu'à tous les autres candidats. Cordialement Yann Lalande
@Vérittés. Malgré toutes vos critiques, Laurent Russier et Stéphane Peu lui ont fait la cour pendant des mois. Il est temps que ces deux la prennent leurs courage à deux mains et retirent les délégations aux élus REVEI. A force de ménager la chèvre et le choux.... ces deux la vont dans le mur. Et quand bien même, Bally Bagayoko arriverait devant Laurent Russier, je vois mal ce dernier s'allié au second tour pour être premier adjoint. Un maire ça se représente mais pas pour être maire adjoint. Et je vais être dur. La vieille génération ne va pas laisser Bally Bagayoko gagner. Ils vont lui savonner la planche pour lui faire comprendre qu'il ne compte pas.
@Yann.lalande: merci pour les précisions. Toutefois il aurait été bon de le faire dans l'article. Vous avez soulevé ces questions pour Guermat, Hanotin, Aidara (vous nn'avez pas attendu pour eux la "dernière ligne droite"), mais ni pour Bagayoko ni pour Russier. Le traitement n'est donc pas le même: dans les trois premiers cas les articles questionnent la faisabilité des propositions, dans les deux derniers cas où a juste un compte rendu des propositions. Je sais que vous allez vous en défendre, mais le fait de ne pas poser cette question au même moment à tous les candidats est malheureusement encore une fois un parti pris journalistique. Et si vous ne souhaitez pas laisser planer le doute en la matière, il vous suffit de poser les mêmes questions à tous les candidats pendant la même phase de la campagne.
@Lulu, je vous rejoins. Le jsd n'a pas posé la question du financement contrairement aux autres candidats.
Peu importe le tiercé de majorité sortante avec ses faux dissidents, des accords et des partenariats, de la gentrification ont été négociés avec de grands groupes au sein du Grand Paris. Leur seul impératif: faire baisser le foncier ( en laissant l'insalubrité gagner du terrain) et chasser les petits propriétaires. Les retombées financières seront dès lors plus grosses. La gentrification et l'embourgeoisement pourront passer à la vitesse supérieure
Patoche , un commentaire qui suscite mon intérêt . Intéressante vue politique !
@patoche @Move. Il suffit d'assister à une réunion de Bagayoko pour comprendre qu'il n'y a aucune stratégie de "quartiers" entre lui et Russier ... Il se dégage de ces réunions une agressivité verbale et parfois même physique (une mère de famille bien connue s'est faite virée manu militari par un apprenti videur) ... la cible étant le plus souvent Russier.
Le pire des candidats qui a fait doubler son salaire au frais des dionysiens ! Il ne cherche que le pouvoir et l’argent.
Ce week-end deux dames K et À ont agressé physiquement une dame ...j’espère qu’elles ne seront pas dans la fameuse liste de ce candidat !!
Candidat motivé par la gloire et l’argent. Son programme c’est la liste du père Noël pour électeur gogo, aucune ambition, aucune vision, et encore moins de pistes de financement. Bref, de la flûte molle. J’espère que les dionysiens sont plus malins que ça.
Au moins, il a un point commun avec Mélenchon, en plus d'être dans son parti. Il dénonce les riches et le pouvoir de l'argent mais il bénéficie de très hauts revenus dont une grosse partie est d'origine publique https://www.lepoint.fr/politique/oxfam-melenchon-denonce-les-1-les-plus-riches-mais-il-en-fait-partie-21-01-2020-2358849_20.php
Voter pour lui et vous voterez pour du vent et son enrichissement personnel , c'est uniquement sa motivation. Il crache dans la soupe qu'il a mangé pendant des années !
Le titre "Bally revendique son héritage populaire" est très positif. Etonnamment, aucune imprécision relevée par le journaliste dans cette phrase. Bally fait pourtant partie des 1% plus hauts revenus en France et cela fait 18 ans. Il est vrai qu'il n'a pas encore la fortune de son mentor Mélenchon, un vrai modèle pour l'enrichissement personnel sur le dos des contribuables. Ne devrait-on pas plutôt dire "Bally revendique le maintien de son pouvoir d'achat aux frais de la population" ? Et sinon, ça veut dire quoi "40% de VRAIS logements sociaux". Les 40% que nous avons sont des faux ?
Je suis très étonné de la différence de ton entre cet article et celui publié sur Aïdara, d'autant qu'on peut certes discuter de l'amateurisme supposé de Aïdara, mais Bagayoko est aux commandes de la ville, un piètre bilan à son actif.
Saint Denis mérite mieux que tout ce monde politique-politique et,ce depuis BELLE LURETTE. Citoyen.ne.s ( avec ou sans carte d'électrice.teur ) , aux actes à présent : allée siéger aux réunions des conseils municipaux de la ville -- c'est ouvert o public -- , écrivez un courriel à vos élu.e. s : demandez individuellement un compte rendu de leurs six années passées de mandat municipal , ...
@Azzedine @ Vérités. Même si Bagayoko arrive devant Russier (ce qui est improbable) ... tout le microcosme dionysien sait que Bagayoko ne sera jamais Maire de Saint Denis ... Le barrage anti Bagayoko ira de Russier à Aïdara.
@st denis, quand il parle de "40% de VRAIS logements sociaux", il parle très certainement des logements PLAI (ce sont les logements sociaux aux loyers les plus bas, réservés aux personnes en situation de grande précarité ou aux ressources très modestes.)
Il revendique surtout la thune !
Contribuable Revendiquez à sa place Hi i i i

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur