En ville

Municipales 2020
/ Asselineau en renfort

François François Asselineau, président fondateur du parti UPR à saint-Denis, dimanche 9 février. © DR
François François Asselineau, président fondateur du parti UPR à saint-Denis, dimanche 9 février. © DR

La tête de liste dionysienne de l’Union populaire républicaine (UPR), Damien Martineau a reçu le renfort de François Asselineau, président fondateur du parti, dimanche 9 février. L’ancien candidat à la présidentielle a prêté main forte aux militants pour une opération de tractage en centre-ville (notre photo). Bien qu’investi par l’UPR, Damien Martineau pourrait ne pas être en mesure de déposer de liste le 27 février prochain.

LIRE AUSSI : Les élus doivent être comme tout le monde

Il lui manque encore une vingtaine de personnes, en particulier des femmes, pour boucler sa liste de 55 noms. D’où l’appel suivant : « À l’UPR nous ne promettons ni logement, ni travail fictif, ni papiers administratifs. Et nous dénonçons tous ceux qui se vautrent dans ces promesses électoralistes. Cette franchise plaît aux citoyens et citoyennes intègres et ils sont très nombreux chez les abstentionnistes (c’est-à-dire, hélas, la majorité des Dionysiens). (…)

Il est important pour la démocratie que le choix soit bien réel entre des politiciens qui vivent de la politique et en tirent un intérêt personnel très lucratif et des hommes et femmes politiques qui choisissent de servir l’intérêt général à la proximité immédiate des citoyens et des citoyennes de Saint-Denis. »

Réactions

J'adore votre message l'UPR.
Vous pouvez nous joindre via notre page FB.
Bravo à l'UPR que je soutiens au niveau national, le seul parti qui nous parles des causes de tous nos maux pendant que les autres nous manipulent en s'acharnant sur les conséquences (chômage, migration, guerre, capitalisme spéculatif qui nous fait les poches depuis 40ans.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur