Sports

Omnisport
/ Après le Covid, le casse-tête des cotisations

Les associations sportives ont vu leur saison amputée d’au moins trois mois en raison du Covid-19. Un long arrêt des activités qui pousse les clubs, parfois fragilisés financièrement, à songer ou non à des compensations pour leurs adhérents.
Après de longs mois sans activité et une saison 2020-2021 approchant à grand pas, comment les clubs gèrent-ils l’épineuse question des cotisations (c) Yann Mambert
Après de longs mois sans activité et une saison 2020-2021 approchant à grand pas, comment les clubs gèrent-ils l’épineuse question des cotisations (c) Yann Mambert

Mourad Hamoudi, le président du Cosmos, ne le conçoit pas autrement: « Je suis obligé de faire des réductions sur les réinscriptions ! Il y a des adhérents qui sont arrivés en janvier, ils ont payé 140euros. Ils ont fait un mois et demi, deux mois, puis il y a eu le covid… À ceux-là tu ne vas pas refaire payer 140 euros en septembre ! »

Alors qu’il vient d’ouvrir les pré-inscriptions au Palais des Sports du lundi au vendredi de 14h à 17h30 jusqu’à fin juillet, Mourad Hamoudi ajuste ses prix en fonction de la date d’inscription du licencié la saison dernière. Un geste qui aura un coût pour le club. « Je galère déjà depuis des années parce qu’on rencontre des problèmes de paiement de licence au Cosmos, mais ce n’est pas grave on va continuer de galérer ! On va s’adapter », affirme-t-il. Discours identique du côté de l’AB Saint-Denis : le renouvellement des cotisations pour la saison prochaine est fixé à 130 euros contre 150 euros l’an dernier.

À lire aussi : Marville ouvrira partiellement le 20 juillet

Des coups de pouce sans doute bienvenus dans une ville populaire comme Saint-Denis. Même si des aides existent déjà tels que le dispositif municipal Atout Sport pour une première adhésion à un club entre 6 et 18 ans ou encore le Pass’sports-loisirs de la CAF. L’ESD Plongée a aussi acté des réductions sur les réinscriptions. La saison actuelle est prolongée jusqu’au 31 décembre, soit trois mois et demi d’activité. Si Christian Froeliger le trésorier de l’ESD Plongée nage encore en eaux troubles concernant la reprise des activités, il n’exclut pas d’adapter à nouveau les prix : « Il est clair que je ne peux pas demander une somme aussi importante selon ce qu’on va proposer : 70 séances comme d’habitude ou seulement 60, voire 40 ».

Contribution au fonctionnement 

L’ESD Natation prévoit également un prorata diminuant les cotisations d’un tiers, sans pouvoir encore annoncer de tarif. Christian Froeliger rappelle cependant que « la cotisation n’est pas la contrepartie d’une activité, mais simplement la contribution au fonctionnement d’une association. C’est toute la différence avec une entreprise commerciale ». Hervé Borie, le président du Sdus omnisport, abonde : « Une cotisation n’est ni fractionnable ni remboursable, sinon on se met dans le cadre d’une prestation commerciale ». C’est pour cette raison que le Sdus, de concert avec l’Avant Garde, ne dédommagera pas ses adhérents. Des exceptions pourraient toutefois être de mise en fonction des sports et des situations. C’est le cas de la section tennis qui applique une réduction de 20€ pour les réinscriptions. Pour le reste, le rugby envisage plutôt un kit (gourde, protège-dents) distribué à ses gamins, le water-polo un bonnet de bain en silicone et un maillot de bain et le judo réfléchit lui aussi à ce type d’initiatives.

« Des prestations exceptionnelles »

« On demande aux sections de ne pas baisser les cotisations mais peut-être de proposer aussi des prestations exceptionnelles: pourquoi pas des stages, un équipement, autant que possible plutôt que des ristournes. L’essentiel de nos ressources reste les cotisations. Pour l’instant, on n’a pas eu tant de demandes de remboursement que ça », assure Hervé Borie. Le Sdus poursuivra en revanche « son approche sociale » : « Par exemple, le football reste à 150 euros. Au water-polo on est à 250 euros ».

Paul Mert, le président du Racing, adopte la même conduite : « Ce sera au même tarif que la saison dernière (200 euros). Ce serait compliqué de faire moins. Quand il y a des problèmes climatiques, on reste un bon moment sans jouer au football. Est-ce qu’on veut la mort des clubs ou gagner 10-15 euros ? Ça été très bien compris.» Pour sa part, le Lumpini a pu prolonger ses activités jusqu’à mi-juillet pour rattraper une partie du trimestre perdu. Son fondateur Sam Berrandou ne sait pas encore s’il y aura officiellement un geste pour les adeptes du Muay Thaï : « Nos cotisations sont déjà faibles. C’est 100 euros l’année. 150 euros pour les adultes. Sur 100 euros, ça ne va pas aller loin la réduction! » Et de résumer une solidarité toute dionysienne pour les familles modestes : « On fait déjà toute l’année du cas par cas. Quand les parents viennent et qu’ils ont 3 enfants, le troisième c’est de la gratuité pratiquement. Des fois même sur 100 euros ils te font 4 chèques! Tu encaisses le premier, le deuxième, et puis après tu laisses tomber ! Je ne vais pas les signaler à la banque de France ! Ce n’est pas dans notre ADN.»

Adrien Verrecchia

Forum des sports le 5 septembre

Le forum des sports aura bel et bien lieu samedi 5 septembre au Stade de France. Une édition très particulière en raison de la crise sanitaire actuelle. Les conditions d’accueil sont encore à l’étude bien que l’obligation du port du masque, le respect des distanciations physiques et la présence de gel hydro alcoolique paraissent inévitables. Une édition qui fera office d’indicateur du retour (ou non) à la normale. « C’est le forum de tous les dangers », entend-on aux services des sports de la Ville. Après la rupture brutale entre les clubs et les adhérents depuis mars avec la mise en place du confinement, toutes les disciplines n’ont pas pu reprendre. La pratique des sports de combat est d’ailleurs toujours interdite.

OK

Réactions

«Si Christian Froeliger le trésorier de l’ESD Plongée nage encore en eaux troubles concernant la reprise des activités ». Le JSD utilise une expression à connotation très péjorative voir diffamatoire pour qualifier l’incertitude dans laquelle nous sommes à 2 mois et demi de la reprise. « Est dans le brouillard » aurait été mieux choisi mais quand on veut nuire, on sait choisir les mots au JSD !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur