À la une Sports

Trampoline
/ Allan Morante toujours plus haut

Sacré champion de France de trampoline en 2018 pour la troisième fois consécutive, Allan Morante est cette année encore le grand favori de la compétition qui se tiendra en juin. Ce compétiteur né de 24 ans ne manque pas d’ambition et vise le podium des Jeux olympiques de Tokyo en 2020.
Formé à La Dionysienne dès le plus jeune âge, Allan Morante se prépare à affronter une année riche en compétition.
Formé à La Dionysienne dès le plus jeune âge, Allan Morante se prépare à affronter une année riche en compétition.

« Quand je fais quelque chose j’aime bien gagner », résume Allan Morante. Formé à La Dionysienne dès le plus jeune âge, le trampoliniste de 24 ans n’hésite pas à afficher son ambition. « J’aime le défi, je vois de la compétition dans tout ce que je fais », confie le virtuose de la toile tendue. Sacré champion de France pour la troisième année consécutive en juin 2018 et vice-champion du monde en épreuve synchronisée en novembre dernier, le jeune athlète se prépare à affronter une année riche en compétition.

« On va passer un an et demi à faire énormément de championnats, on les enchaîne dans le but de remporter des quotas pour les Jeux olympiques », détaille le champion français. L’emploi du temps est en effet chargé : les championnats de France en individuel et en équipe, les Jeux européens à Minsk en Biélorussie en juin, et en novembre les championnats du monde à Tokyo. Cette compétition permettra de sélectionner au maximum huit sportifs pour les JOP 2020 qui se dérouleront aussi dans la capitale japonaise. Les dernières places pour les Jeux nippons s’arracheront lors du circuit Coupe du monde : il s’étale sur un an et demi et a débuté en février à Bakou en Azerbaïdjan.

Rien n’est encore joué et pour se préparer au mieux le rythme est intense : deux heures et demie à trois heures d’entraînement deux fois par jour au pôle de Bois-Colombes sont nécessaires pour ce compétiteur dans l’âme. « Les championnats que je préfère sont ceux où je peux gagner. Je pars toujours avec l’objectif de ramener une médaille, c’est ce qui me motive, argue l’athlète. Je veux être content de moi à la fin de la compétition, c’est ça le plus important. » 
 

 

Objectif Jeux olympiques

« Remporter les JO c’est le rêve depuis tout petit. Je me suis promis que j’irai les gagner, sourit Allan. J’y pensais déjà lors de ma première compétition, l’année où j’ai débuté » Grisé par une première expérience en tant que remplaçant lors des Jeux olympiques de Rio en 2016, le sportif s’est juré d’être le premier Français à remporter une médaille olympique. « J’ai vécu l’atmosphère des JO, c’est quelque chose de hors norme, se rappelle-t-il. Il y a une vraie pression, ce sont les seize meilleurs du monde qui s’affrontent. C’est une période très éprouvante mais tu sais pourquoi tu te prépares. »

Quant aux jeux de Paris 2024, le trampoliniste, qui aura alors 29 ans, compte bien y participer. « C’est à la maison, donc obligé ! Même s’il y a les jeunes qui veulent faire sortir les plus anciens, ce sera à moi de leur montrer que non, ce sont mes JO. »

Olivia Kouassi

 

Sport de précision 

En trampoline, particulièrement, aucune compétition n’est jouée d’avance. « C’est un sport très précis et très exigeant, donc tu as vite fait de te louper, détaille Allan Morante. Il y a 50% d’échec en Coupe du monde, tu peux être très bon et te rater. » Ce petit milieu où tout le monde se connaît a su installer une rivalité saine entre ses adversaires.

« Il y a toujours une bonne ambiance même dans les compétitions internationales, précise le jeune athlète. On s’entend tous bien et cette concurrence nous pousse à aller de l’avant. » Est-ce l’aspect imprévisible de la discipline ou le milieu restreint dans lequel évoluent les sportifs qui permet ce bon esprit ? Quoi qu’il en soit, Allan Morante affûte ses gestes pour livrer la meilleure performance le jour J.

OK

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur