Sports

Muay-thaï
/ Adam Larfi, star en Thaïlande

Adam Larfi © DR
Adam Larfi © DR

Adam Larfi marche incognito dans le centre-ville de Saint-Denis. Pourtant, le Dionysien – gamin de la cité Gaston-Dourdin – est un champion dans sa discipline, le muay-thaï, autrement dit la boxe thaïlandaise. « En Thaïlande, les gens me reconnaissent dans la rue. Il y a ma tête dans les journaux. Ici, je ne suis personne », sourit le boxeur de 20 ans. Là-bas, il est surnommé Adam Noy, son nom sur le ring. Le 28 juillet, il a été sacré champion du monde IFMA (International Federation of Muaythai Amateurdans la catégorie des moins de 67 kg, représentant les couleurs algériennes. Une compétition qui réunit les meilleurs combattants amateurs.

« C’est comme les Jeux olympiques », explique Salim, le père du jeune prodige. À la base, le Franco-Algérien ne devait pas participer à cette compétition. En stage dans le royaume thaïlandais depuis mai, il avait mis KO deux boxeurs quelques jours avant le début du tournoi, tapant dans l’œil de Hadj Bettahar, un responsable de la délégation algérienne de muay-thaï. Il lui propose alors de combattre pour le pays des fennecs. Dans la précipitation, Adam – en moins de 63,5 kg d’habitude – a dû dans combattre dans une catégorie supérieure. « J’ai gagné mon premier combat par KO. Et après j’ai gagné aux points contre un Thaïlandais – c’était mon combat le plus difficile – puis contre un Lituanien en finale », raconte-t-il. « J’étais le seul Algérien. Et j’ai gagné une médaille d’or. La France, avec peut-être 15 représentants, n’a eu qu’une seule médaille », s’amuse le Dionysien. 

LIRE AUSSI : Muay Thaï : gala puissance 10
 

Tête d'affiche 

Adam boxe depuis qu’il est tout petit. Il a été de 2009 à 2017 sociétaire de Lumpini, le club de muay-thaï de Saint-Denis, avec lequel il été sacré à plusieurs reprises champions d’Europe. Aujourd’hui, il s’entraîne dans la salle de la Team Alamos à Paris et au Venum Training Camp à Pattaya. Aidé d’un manager en Thaïlande, il compte bien percer dans ce pays berceau de la discipline.

Grâce à son titre IFMA, il a intégré One Championship, un important organisateur de combat dans le monde. En octobre, Adam aurait dû être la tête d’affiche d’un gala au Luxembourg où il aurait pu remporter la ceinture WBC. Mais début septembre, il a été infecté par un staphylocoque – à l’origine d’affections de la peau, l’obligeant à annuler ce combat luxembourgeois. Il avait déjà écourter son voyage en Asie du Sud-Est pour rentrer en France. Si la maladie est bénigne, elle a perturbé sa préparation. Le champion n’y voit qu’un contretemps dans sa course pour atteindre les sommets de la muay-thaï.

Aziz Oguz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur