En ville

Programme contre l’obésité précoce
/ 65 petits Dionysiens suivis

Un an après, la direction de la santé tire un premier bilan de sa campagne de prévention de l’obésité chez les enfants de 3 à 8 ans.
La Mission retrouve ton cap consacré à l'obésité infantile a fait l’objet d’un premier bilan, le jeudi 18 avril.
La Mission retrouve ton cap consacré à l'obésité infantile a fait l’objet d’un premier bilan, le jeudi 18 avril.

Surpoids et obésité. C’est à Saint-Denis, comme dans l’ensemble des villes les plus touchées par la pauvreté, l’un des grands problèmes de santé publique.

La direction municipale de la santé en a ainsi fait l’une de ses priorités. Seule, ou à la faveur de partenariats, elle a multiplié les campagnes pour promouvoir activité physique et nutrition de qualité. Mais en 2016, dix ans après la première alerte d’une infirmière scolaire en collège, le bilan de santé de la PMI auprès des bambins de 4 ans a révélé une prévalence atteignant les 6%. Comment prévenir l’obésité précoce ? La direction de la santé y travaille depuis mars 2018, grâce aux moyens alloués par la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) pour une expérimentation sur trois ans dans quatre départements, Nord, Pas-de-Calais, Réunion et Seine-Saint-Denis.

LIRE AUSSI : Malbouffe : comment donner l'envie de manger sainement
 

Alimentation pas assez diversifiée

Concoctée pour les enfants en surpoids âgés de 3 à 8 ans, la « Mission : retrouve ton cap », tel est son nom, a fait l’objet d’un premier bilan, le jeudi 18 avril. 65 enfants et leur famille en ont bénéficié à ce jour, sur prescription de professionnels de santé, au nombre de 28, exerçant en libéral, en PMI ou en centre de santé.

Premier constat au vu des bilans – diététiques, psychologiques et d’activités physiques – figurant dans leur suivi, un enfant sur deux pâtit d’un manque de sommeil et d’un temps passé devant les écrans de plus de deux heures par jour. Les deux tiers d’entre eux ne pratiquent pas assez d’activités physiques. Et ils sont 22% à éprouver à l’école des difficultés relationnelles ou d’apprentissage. Comme le détaille encore la nutritionniste de la direction de la santé, Laura Ovide, tous « ont des problèmes dans l’appréhension de la nourriture, ils ne savent pas reconnaître les sensations de satiété ou de faim. Ils sont 40% qui grignotent en dehors des repas ». Et leur alimentation n’est pas assez diversifiée.

Sont également relevés « un problème de gestion des émotions », des violences intra-familiales ou des difficultés tenant à la position dans la fratrie. Premier bilan de ce suivi, une amélioration de l’IMC, indice de masse corporelle pour évaluer la corpulence, est constatée pour les deux tiers. Mais comme le relève Anne-Louise Avronsart, médecin du sport, « les trois quart des enfants suivis ne sont plus dans le champ de la prévention », parce que déjà obèses. « Ce sont ces enfants qu’on voit, explique une généraliste de Place Santé. Comme il n’y a rien pour eux, on était content de leur proposer au moins ce dispositif. » 

Marylène Lenfant

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur