À la une Cultures

Festival de Saint-Denis
/ 52e édition entre tradition et ouverture

L’édition 2020 du Festival de Saint-Denis se déroulera du 2 juin au 2 juillet. Pour les amateurs, la billetterie est d’ores et déjà ouverte.
Le 25 juin, Karina Canellakis dirigera la dernière soirée de l’édition 2020 du Festival de Saint-Denis avec la Messe en ut majeur.  © Antoine Saito
Le 25 juin, Karina Canellakis dirigera la dernière soirée de l’édition 2020 du Festival de Saint-Denis avec la Messe en ut majeur. © Antoine Saito

Le Festival de Saint-Denis vient de fêter ses cinquante ans d’existence. Ce rendez-vous de la musique classique a su se réinventer au fil des éditions tout en conservant son ADN : le choix de grandes œuvres interprétées par des chefs et orchestres d’exception couplé à une ouverture musicale au monde. La longévité de cet événement doit beaucoup également au cadre dans lequel il se déroule, la basilique de Saint-Denis. Entre les vitraux, les voûtes et les gisants, les habitués du Festival ont connu de grands moments d’extase musicale, transportés par la puissance de l’instant et du lieu.

LIRE AUSSI : Les 30 joyeuses d'Africolor

L’édition 2020 du Festival de Saint-Denis ne dérogera pas à la règle. Du 2 juin au 2 juillet, se relaieront dans l’enceinte de la nécropole des rois de France de grands noms du classique. En ouverture, le Festival invite Sir John Eliot Gardiner et son Monteverdi Choir, coutumiers de l’événement, pour interpréter la Rhapsodie pour alto de Brahms, les Nuits d’été de Berlioz et le Requiem op.48 de Fauré. Le baryton lauréat des Victoires de la musique 2019, Stéphane Degout, sera associé à la mezzo-soprano Ann Hallenberg.

Le 4 juin le Kullervo de Sibelius retentira avec à la baguette le spécialiste du compositeur finlandais, Neeme Järvi auquel se joindra le National de France, le chœur de Radio France et l’Estonian National Male Choir. Du grandiose il y en aura aussi avec Le Messie de Haendel le 9 juin proposé ici dans une « version moderne et exaltante » par le jeune chef surdoué Valentin Tournet accompagné de son ensemble la Chapelle Harmonique.

LIRE AUSSI : La musique a t-elle un genre ? 
 

La direction d’orchestre se féminise

Le 11 juin sera marqué par le retour de Maxime Pascal et son orchestre de chambre Le Balcon. Ils y interpréteront Le chant de la Terre de Mahler, compositeur dont les symphonies ont été la colonne vertébrale du Festival de Saint-Denis depuis son commencement. La musique classique a su évoluer et n’est plus l’apanage de chefs hommes. Les femmes ont réussi depuis quelques années maintenant à se faire une place au-dessus des pupitres.

Le Festival de Saint-Denis entend défendre cette nouvelle donne. Le 16 juin, la brillante cheffe française Marie Jacquot dirigera l’Orchestre de chambre de Paris pour le Concerto pour violoncelle de Schumann et la Symphonie n° 5 de Beethoven. L’œuvre du compositeur allemand sera d’ailleurs explorée en trois temps. Le 18 juin, le maestro Daniele Gatti interprétera la Symphonie n° 3 de Schumann, la Première de Beethoven et le Wesendonck-Lieder de Wagner. Le directeur musical de l’Opéra de Rome dirigera le Mahler Chamber Orchestra.

Le 25 juin, ce sera au tour de Karina Canellakis, nommée à la tête de deux orchestres européens de radio (Pays-Bas et Berlin) de jouer la Messe en ut majeur de Beethoven aux côtés du Chœur de Radio France et du Philharmonique de Radio France. Avant cette dernière soirée dédiée à Beethoven, le Festival accueillera le 17 juin la chanteuse Angélique Kidjo et la légende du violoncelle Yo-Yo Ma pour Sarabande Africaine, une création qui rendra hommage aux racines lointaines (africaines diton) de cette œuvre célèbre. Le 23 juin, Christophe Rousset dirigera le Wiener Kammerchor et les Talens Lyriques pour un concert autour du Magnificat de Jean-Sébastien Bach et de son fils Carl Philipp Emmanuel. Le lendemain, la soprano Barbara Hannigan « leadera » l’orchestre philharmonique de Radio France avec Quentin Guérillot, le jeune et excellent organiste de la basilique pour un programme autour de Grisey et Messiaen (L’Ascension en version pour orgue).

En clôture de cette 52e édition, le Festival offre à la trompettiste Lucienne Renaudin Vary et la chanteuse Laura Mvula l’occasion d’emmener les festivaliers dans l’horizon embrumé du jazz… symphonique ! Une réalité alternative pour un programme qui oscillera entre le swing de Gershwin et la magie de Bernstein. Le Festival de Saint-Denis c’est aussi à la Légion d’honneur que cela se passe.

Du 7 au 28 juin, il proposera au public sa forme la plus intimiste en cinq concerts. Les pianistes David Kadouch, Alexandre Kantorow, Varvara, Lucas Debargue, et les « cordistes » Gautier Capuçon (violon), Fumiaki Miura (violon également), le claveciniste Justin Taylor et la mezzo-soprano Eva Zaïcik rendront hommage à Beethoven, Debussy, Liszt, Mendelssohn ou encore Mozart, Schubert et les compositrices italiennes du XVIIe siècle Isabella Leonarda, Barbara Strozzi, Francesca Caccini…

Maxime Longuet

Billetterie : 01 48 13 06 07 festival-saint-denis.com/fr/home/

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur