En ville

30 fleurs sur le gâteau d’anniversaire

L’association a éclos en 1978 et, outre son implication dans le concours des villes fleuries, elle bataille aussi pour la propreté de la cité.

Le vendredi 14 novembre, à l’hôtel de ville, l’association Saint-Denis ville verte ville fleurie a fêté ses 30 ans. Pionnière à Saint-Denis sur les questions d’environnement, elle est née en 1978, à l’initiative de l’office de tourisme. Objectif, la participation de Saint-Denis aux concours des villes fleuries, dont l’association avait en charge de monter le dossier. Aujourd’hui, avec une centaine d’adhérents, dont beaucoup de retraités, ses activités se sont beaucoup diversifiées. La plus connue, et celle qui requiert le plus de travail à la poignée de ses membres vraiment actifs, est le concours de fleurissement qu’elle renouvelle chaque année depuis le début des années 80 à l’intention des particuliers dont elle s’en va repérer et photographier les façades. Fenêtres, maisons et jardins, balcons… Répartis par catégories, une flopée de prix récompense ainsi les meilleures contributions au paysage urbain.
« L’incivisme des gens est de pire en pire »
« Au premier concours, il fallait trouver les rues où il y avait des fleurs », se souvient Jean-Claude Segonnes, le président, qui relève de tout autres difficultés « depuis deux ou trois ans. C’est de pire en pire. On ne peut plus prendre des photos sans se faire apostropher. Et il y a des endroits en centre-ville où on se ferait presque arracher son appareil?! ». Les plus investis des bénévoles, l’âge aidant, en sont découragés.
Au cours de ces virées, « on a aussi droit à des remarques sur la propreté, parce qu’on est assimilé à la Ville. » Depuis la mise en place des containers à verre, que l’association avait préconisée et accompagnée, aux manifestations avec Saint-Denis & Environnement contre la saleté, c’est là leur autre grand cheval de bataille. « Il faut reconnaître les gros efforts qui sont faits. Le problème, ajoute M. Segonnes, c’est que les services de nettoyage se sont adaptés à l’incivisme des gens, qui est de pire en pire. Dans le plan des 25 mesures adoptées par la Ville voici quelques années, il y avait tout un canevas de sanctions, mais qui s’est effiloché au fil des ans. Il faudrait quand même que la police municipale joue son rôle?! »
« Il faudrait fleurir le centre-ville  »
Les militants de l’association n’en espèrent pas moins pour Saint-Denis un meilleur classement au concours départemental des villes fleuries, c’est-à-dire une troisième fleur. Mais pour cela, « il faudrait fleurir le centre-ville, la rue de la République, la rue Gabriel-Péri… », s’exclame le président Segonnes qui revendique le même franc-parler auprès de la municipalité. Les fleurs, l’association leur consacre aussi une foire annuelle, le premier samedi d’avril, avec la participation de la Ville, de Plaine commune, de sponsors… Elle en fait le but de visites organisées, sur des sites réputés en Touraine ou en Brie. Et elle en cultive la beauté avec un cours d’art floral, chaque mois, à la Maison des associations (1).
Marylène Lenfant
(1) Cours d’art floral le 2e mercredi du mois, de 18?h?30 à 20?h,
au 40, rue de la Boulangerie. 0Renseignements au 01?42?43?36?53.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur