En ville

Le chiffre de la semaine
/ 1102 : le nombre de places de parkings résidentiels fermées ou déclarées hors d’usage

Le nombre de places de parkings résidentiels fermées ou déclarées hors d’usage par les bailleurs que nous avons interrogés.
Parking extérieur de la cité Stalingrad. © Yann Mambert (Archives 2018)
Parking extérieur de la cité Stalingrad. © Yann Mambert (Archives 2018)

Comme d’autres Dionysiens, Florian a parfois beaucoup de difficultés pour se garer près de chez lui. « Les places sont rares, plusieurs sont limitées à une durée de 3 heures maximum », souligne-t-il. Depuis mai 2018, il n’a plus accès au parking de sa copropriété, le Clos-Carnot.

« La grande porte cochère ne s’ouvre plus, il y a eu une mauvaise analyse et l’assurance, au lieu de changer la porte, a demandé des réparations qui n’ont pas tenu. Nous allons engager une procédure en justice contre le promoteur Bergeral suite à plusieurs malfaçons. En attendant nous devons payer pour nous garer dans la rue et c’est aussi moins pratique au quotidien, ne serait-ce que pour décharger ses courses », résume Florian, également président du syndicat coopératif du Clos-Carnot. Le stationnement résidentiel est en effet payant depuis deux ans à Saint-Denis, avec un forfait de 20€ par mois.

Des enjeux de sécurité

Le passage au payant n’a pas résolu la problématique du manque de places en surface, que viennent accentuer la mauvaise gestion des parkings Indigo mais aussi la fermeture de parkings résidentiels. Chez le plus gros bailleur de Saint-Denis, Plaine Commune Habitat (PCH), le nombre de places de parkings résidentiels condamnées est actuellement chiffré à 750, ce qui représente 15% de ses emplacements sur le territoire. « Six parkings sont concernés : Pleyel (210 places), Suger (50 places), Montfort (133 places) sont condamnés, tandis que la fermeture est partielle à Jacques-Duclos (150 places), La Courtille (105 places). À celui d’Eugène-Pottier (102 places), des travaux sont encore en cours pour une réouverture début 2021 », liste Adrien Delacroix, président de PCH depuis septembre.

LIRE AUSSI / Parkings Indigo : le changement c'est maintenant ?

Cette situation ne le laisse pas indifférent : « Rouvrir les parkings de manière plus maîtrisée est l’une de mes priorités. Nous le faisons de manière progressive, en menant des travaux de sécurisation (mise en boxes, vidéosurveillance…) et en louant les places au fur et à mesure, car un parking occupé est le meilleur moyen de lutter contre les intrusions, les squats, le deal… », ajoute-t-il.

Un exemple récent : la réouverture du parking Semard prévue pour début 2021, qui disposera d’une centaine de boxes. « Les bailleurs ont tout intérêt à intervenir, car la fermeture de parkings c’est un manque de ressources, mais cela a aussi des effets sur l’espace public et crée une mauvaise ambiance, c’est un enjeu du quotidien. Il faut garantir la tranquillité des locataires », souligne Adrien Delacroix. Celui de la rue Montfort est fermé depuis 2005, « suite à un incendie causé par des occupations illicites », quant à celui de Suger, il est fermé depuis une vingtaine d’années, à cause de « mauvaises utilisations, mais aussi à cause d’une conformité défectueuse de la rampe d’accès véhicule ».

Si des parkings sont parfois fermés depuis plusieurs années, c’est aussi que leur réouverture dépend de l’action de plusieurs acteurs. « Pour le parking Pleyel, fermé depuis juin 2015, cela prend du temps car nous devons nous mettre d’accord avec les autres copropriétaires et réaliser ce type de travaux est assez onéreux », illustre le président de PCH.

Des chantiers à l’échelle du quartier

La mise en sécurité d’un parking dépend également souvent d’une réflexion plus globale, parfois sur le quartier en lui-même. C’est ainsi le cas à la cité Gaston-Dourdin. « Le parking est fermé depuis trois ans, à cause d’un trafic de stupéfiants à l’échelle du quartier. Nous avons dû renoncer temporairement à 267 emplacements le temps qu’une solution soit planifiée. Actuellement, un programme de sécurisation de la résidence a été entamé, sur le parking et les halls d’immeubles, en collaboration notamment avec la Préfecture. Nous espérons que les deux niveaux du parking seront prêts pour pouvoir proposer des places aux locataires dès début 2021 », prévoit Eddy Bordereau, directeur du patrimoine chez le bailleur Logirep.

Enfin, certains parkings sont aussi en attente de travaux de rénovation, dans le cadre de programmes plus généraux, comme celui de la résidence Promenade de la Basilique, dans le quartier Floréal. « Deux incendies consécutifs en 2008 et des problèmes de vandalisme nous ont obligés à condamner les lieux pour la sécurité des utilisateurs. Dans le cadre du NPRU (Nouveau programme de renouvellement urbain), une étude de faisabilité est en cours pour engager des travaux de rénovation, de sécurité et de différenciation des accès afin de remettre en service ces 71 places », informe le bailleur CDC Habitat.

Selon les quartiers, les besoins en places résidentielles sont variables. « Nous avons parfois du mal à remplir nos parkings même en les ouvrant à des habitants extérieurs », constate Eddy Bordereau. « Parfois les parkings d’origine étaient très grands, mais les besoins ont évolué. Les familles ont plus recours aux transports en commun. Nous devons aussi nous adapter aux nouveaux usages et besoins, en créant notamment des emplacements sécurisés pour les vélos », conclut Adrien Delacroix.

Delphine Dauvergne

Réactions

Ah ,la bagnole en ville !!! (En ce début de semaine ,je constate qu'à la Rédaction du Jsd - ses membres ressoudés ? j'l'souhaite vivement ! - , on est passés à un autre sujet + terre à terre ). Je ne ferai aucune remarque perso. Ça froisserait certain.e.s conducteurs.trices. mais , noter qu'aller stationner son véhicule à une distance de 300 mètres plus loin que son domicile ou que sa place de stationnement habituelle , ça en agace - voire énerve - plus d'un.e. Allez ! vive nos trams , nos deux roues non motorisés et les multiples autres moyens de se déplacer qui n'asphyxient pas mes poumons . Bonne semaine toutes tous !
Je viens seulement de découvrir cet article. Je suis le président du conseil syndical de la copropriété constituée par l'immeuble appelé "Péri-Carnot-Fontaine", comprenant notamment 100 logements appartenant à Plaine Commune Habitat et la Galerie Rosalie. En plein centre-ville donc. Immeuble qui contient également un parking souterrain dans un état inacceptable et donc très sous-utilisé. Le nouveau président de PCH M. Adrien Delacroix semble décidé à agir. Je ne peux qu'accueillir avec intérêt une telle disposition. Malgré tout mes efforts et mon implication depuis des années, l'état de ce parking s'est plutôt dégradé qu'amélioré. Et il n'y a aucune responsabilité à imputer aux "autres copropriétaires". PCH est de très loin copropriétaire majoritaire et dispose donc de tous les moyens pour prendre les bonnes décisions. Je peux aller exposer tout cela à M.Delacroix, mais les services de PCH disposent également de tous les éléments nécessaires. Cordialement. Jean-Yves Mercier

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur