Sports

Sports d’eau l’ESD
/ 110 ans et toujours vaillante

L’Étoile sportive dionysienne est une centenaire en pleine forme. Samedi 22 juin, l’association de natation et de plongée aux 800 licenciés a fêté son 110e anniversaire dans le jardin de La Baleine. Chaque année, l’Étoile sportive dionysienne (ESD) célèbre son anniversaire lors de sa fête de fin de saison.
De 1930 à 1940, il existait une fanfare à l’ESD qui accompagnait l’équipe de gymnastique. ©  Archives municipales de Saint-Denis - 1 S76/
De 1930 à 1940, il existait une fanfare à l’ESD qui accompagnait l’équipe de gymnastique. © Archives municipales de Saint-Denis - 1 S76/

Plusieurs centaines de personnes se sont ainsi rassemblées dans le jardin de La Baleine samedi 22 juin profitant des animations, du repas servi par les bénévoles, puis du traditionnel gâteau. Les 110 ans de l’ESD natation et les 20 ans de la section plongée rappellent les souvenirs d’un club qui fut autrefois omnisport. Les plus anciens savent que l’association était à l’origine un patronage avant le désengagement de l’Église dans les années 1950.

L’ESD proposait de nombreuses activités rue des Ursulines, à l’emplacement actuel du groupe scolaire privé JBS : natation donc, mais aussi foot, athlétisme, handball (qui deviendra La Dionysienne) ou encore théâtre. « Àl’époque [en 1949-1950] on fusionnait avec la résidence sociale qui siégeait rue Émile-Connoy, témoigne Marie-Noëlle, âgée de 83 ans et de retour à l’ESD depuis cinq ans. Je faisais du théâtre et de la natation en même temps. On jouait les grands classiques. On faisait aussi de la danse rythmique. » 

LIRE AUSSI : Je peux pas : j'ai piscine avec mes parents
 

Un passé également militaire

L’emblématique président de l’ESD, Michel Jousselin – arrivé pour sa part au club en 1953 via l’athlétisme – se souvient lui aussi de l’existence d’une section particulière : « On faisait de la préparation militaire au fort de l’Est. C’est un ancien de l’ESD, qui était officier de réserve, qui dirigeait les entraînements le dimanche matin. Beaucoup de jeunes ont été formés là. Ça leur permettait de partir s’engager et d’être tout de suite sous-officier. Certains ont ensuite fait la guerre d’Algérie. »

À cette période, le club avait fini par s’établir dans l’impasse des Moulins-Gémeaux. « C’était des bâtiments en bois de la guerre de 1914, ils servaient de salles de classe la journée. Il y avait tout : du judo, du ping-pong… La disparition des sections s’est produite dans les années 1970 quand le terrain a été vendu au Centre cardiologique du Nord. On n’avait plus de bâtiment, plus rien. Il n’est resté que l’activité nautique dans l’ancienne piscine du boulevard Félix-Faure. Quand j’ai repris le club en 1995, on était 40 », retrace Michel. Ils sont aujourd’hui plus de 800 licenciés. 
 

« On a de plus en plus de monde »

Si le passage à la nouvelle piscine La Baleine il y a vingt ans l’a bien aidé à faire grandir l’ESD natation, le président se félicite d’avoir développé son offre : « Au début, on ne faisait que de la natation et son apprentissage. Il y avait surtout des ados. Désormais on propose l’éveil aquatique pour les plus petits. Et on continue par l’apprentissage enfant à partir de 6 ans. Il y a aussi le sport santé que j’ai développé il y a deux ans. En plus, on est le seul club en Île-de- France à avoir trois maîtres-nageurs diplômés de niveau 2 et deux diplômés de niveau 1. On a de plus en plus de monde. » Le club propose aussi des cours d’aquagym, d’aquabike et d’aquapalming. À l’ESD plongée, entité à part entière menée depuis vingt ans par son fils Laurent Jousselin, les effectifs restent stables. « On n’a pas pour objectif de se développer, confie ce dernier. On est toujours 40 licenciés. Avant, j’étais au Sdus. En 1999 on a créé une section plongée avec une bande de copains pour être dans les mêmes créneaux horaires. On est sur de la formation, on fait en sorte que les gens puissent arriver au niveau qu’ils souhaitent. Je ne pensais pas qu’on tiendrait aussi longtemps ! »

Adrien Verrecchia

Plus d’infos sur www.esdsport.fr

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur