À la une En ville

Municipales 2020
/ « Nous souhaitons que Saint-Denis sorte de Plaine Commune »

Entretien avec Kola Abela, conseillère municipale et conseillère territoriale déléguée à l’assainissement et à l’eau, tête de liste de L’Étoile aux prochaines municipales.
La conseillère municipale Kola Abela est tête de liste du parti L'Etoile aux prochaines municipales. © Yann Lalande
La conseillère municipale Kola Abela est tête de liste du parti L'Etoile aux prochaines municipales. © Yann Lalande

Voilà près d’un an qu’on ne l’avait plus vue siéger au conseil municipal. Kola Abela est de retour après de sérieux problèmes de santé. À 61 ans, celle qui a très clairement affiché son hostilité vis-à-vis de l’actuelle majorité et flirté un temps avec la Révolution est en marche, œuvre désormais au côté de Loubna Emel (37 ans), fondatrice du parti L’Étoile.

Une formation groupusculaire aux ambitions nationales, dont le sérieux ne manquera pas d’être questionné si d’aventure elle parvient à former une liste à Saint-Denis comme elle en affiche l’intention. Pour mener la bataille électorale dionysienne, L’Étoile a donc jeté son dévolu sur Kola Abela. Entretien avant le premier rendez-vous organisé par L’étoile sur la thématique du tri des déchets et des énergies renouvelables, samedi 12 octobre à 14h30 à l’école Roger-Sémat (1, villa des Joncherolles).
 

Le JSD : Vous aviez disparu ces derniers mois. Que s’est-il passé ?

Kola Abela : J’ai été gravement malade fin février et hospitalisée pendant plus de deux mois. J’ai failli y passer. Je n’ai d’ailleurs reçu le soutien de personne. Ça va mieux et j’ai repris ma délégation à Plaine Commune.

Le JSD : Quel bilan tirez-vous de cette mandature ?

KA : En 2014 j’étais sur la liste du Parti socialiste de gauche. J’ai été élue et on m’a confié la délégation à l’eau et à l’assainissement à Plaine Commune. J’ai été rejetée dès le départ. On m’a donné une délégation placard à laquelle je ne connaissais rien. Je n’ai jamais pu m’épanouir dans celle-ci. Tout est manipulé par les mêmes personnes. Tout est ficelé et on m’a bien fait comprendre que ce n’était pas mes affaires, alors que j’ai arrêté mon travail pour me consacrer à mes mandats pour lesquels je touche 1 180 €/mois.

Le JSD : Pourquoi avoir rejoint L’Étoile et Loubna Emel ?

KA : J’ai rencontré Loubna Emel il y a un an dans le domaine associatif. J’ai tout de suite été intéressée par son initiative. La justice pour tout le monde c’est ce que je recherche. S’occuper de l’humain plutôt que des intérêts personnels.

LIRE AUSSI : Les prescriptions des élus pour le Contrat local de santé
 

« Nous souhaitons que Saint-Denis sorte de Plaine Commune »
 

Le JSD : Vous avez été proche de la Révolution est en marche et des gilets jaunes. Cet engagement est-il dans la continuité des précédents ?

KA : La Révolution est en marche et Hadama Traoré ont toujours défendu les bonnes causes. Ils ont comme moi toujours été du côté des pauvres et des opprimés. Quant aux gilets jaunes, j’ai fait ma dernière marche avec eux en juin. Je pense en effet qu’ils se trompent de stratégie. La vraie révolte passe par les urnes. Il faut monter des listes dans chaque commune, le reste ne sert à rien.

Le JSD : Avec un noyau dur d’une quinzaine de membres actifs, avez-vous vraiment les moyens de faire une liste et de faire campagne ?

KA : Nous sommes tous bénévoles. Le parti n’a pas de compte en banque. On se débrouille sans argent comme ça on évite la fraude et nous sommes cohérents avec notre volonté de promouvoir l’action solidaire et le volontariat. Même si on ne veut pas prendre n’importe qui, nous n’aurons pas de problème à coucher 55 noms sur une liste. Nous avons un réseau national qui s’organise. Ce parti représente un espoir solide car il est à sa place. Ce n’est pas facile d’exister. Nous devons donc faire des choses différentes et pas proposer un copier-coller des autres partis.

Le JSD : Quelles sont vos premières propositions pour Saint-Denis ?

KA : Nous souhaitons que Saint-Denis sorte de Plaine Commune (1) afin de mieux gérer notre ville qui est la plus riche du territoire. Ensuite nous sommes favorables à la suppression de la police municipale pour la remplacer par des sociétés de sécurité privées. Évidemment, avant de prendre une telle mesure nous organiserons un débat avec les agents concernés afin de voir si on peut améliorer le service sans en arriver à la fermeture. Nous voulons aussi recadrer les commerces qui génèrent trop de nuisances. Les mêmes règles doivent prévaloir pour tout le monde. Nous voulons améliorer la propreté et, pour se faire, si sortir de Plaine Commune est impossible, la Ville doit récupérer cette délégation en propre afin notamment de mieux encadrer le travail sur le terrain. Enfin, nous souhaitons négocier avec l’État pour obtenir un groupe d’intervention immédiate afin de lutter contre le trafic de drogue. Nous pourrions loger ce dernier à l’Auberge municipale.

Le JSD : L’Étoile dit « ne s’inscrire ni à gauche, ni à droite, ni au centre ». Avec qui pourriez-vous faire alliance si vous dépassiez les 5% au premier tour ?

KA : Je n’ai jamais été d’accord avec la majorité sortante. Avec eux c’est donc impossible. Pour tous les autres ça se discute. Mais nous visons beaucoup plus haut que 5%. Notre parti n’a l’air de rien mais nous sommes soutenus par de nombreuses personnes.

Yann Lalande

Site internet du Parti l'Etoile

  1. Faire partie d’une intercommunalité est une obligation légale.

Réactions

On peut faire un bilan des candidatures déclarées? A gauche ou apparenté, Laurent Russier, Bally Bagayoko, Mathieu Hanotin, donc Kola Abela, donc 4 candidatures. A droite ou apparenté, Houari Guermat et Alexandre Aidara. Cela fait déjà 6 candidatures officielles plus le PSG, EELV, et Alexandre Benalla (non encore déclarés) pour 22 000 votants. L’élection se jouera à qques voix. Plus une ou deux listes citoyennes.... Je pense que Laurent Russier peut commencer à négocier. A rassembler comme dirait l'édile mais je pense qu'il prépare un voyage retour à Saint Etienne :)
Si on lit son interview, on découvre qu’elle fait des annonces chocs pour tenter de faire le buzz, mais que dans le même mouvement elle avoue que ce qu’elle propose n’est pas faisable ! C’est vraiment se moquer du monde. Pour le reste ce rattachement à un groupuscule « national » d’origine inconnu est plus que douteux surtout quand on sait que les premières tentatives de Mme Abela se sont faites dès novembre 2018 avec des réunions aux thèmes religieux quasi-mystiques, ce qui nous changeait fortement des exttrémistes d’ultra-gauche qu’elle suivait précedemment… Cela donne le tournis, même pour un dionysien habitué aux revirements multiples de certains politiciens locaux !
@Thomas H. Nous sommes effectivement entre le mystique, le spiritisme et la politique ... La candidature de Benalla serait presque plus sérieuse.
N’importe quoi... Pas une proposition sérieuse.
Une nouvelle candidature illustrée d'une photo prise d'une terrasse dionysienne… qui est la même que celle utilisée par Alexandre Aidara pour annoncer sa candidature …! https://www.lejsd.com/content/%C2%AB-y-va-pour-gagner-%C2%BB Que doit-on en conclure ? Une location Airbnb dédiée aux élections municipales ? Ou bien ? Bizarre… Vous avez dit bizarre ?
Bon allez trêve de plaisanterie… le JSD utilise sa belle terrasse… Bonne journée.
c'est tellement facile de critiquer injustement les gens lorsque l'on se cache derrière des pseudos et NON je n'ai jamais fais des réunions à thèmes religieux alors arrêtez de lancer des accusations malsaines, soyez correct même derrière votre écran et en plus on saura d'où viennent ses accusations Je demande au JSD de supprimer votre message qui est diffamatoire
Nous avons vu Madame Kola Abela a l'oeuvre pendant plusieurs années et force est de constaté qu'elle n'est pas douée pour ce métier.
'' l'election municipale se jouera à quelques ( dizaines ) de voix '' . J'confirme cette remarque pertinente contenue dans le commentaire plus haut .Quelle équipe merite les clés et la réelle gestion de la ville historique qu'est Saint.Denis (93) ? That's the question toujours en cette fin 2019.
Mme Abela n'est pas une inconnue loin s'en faut. Evoquer son nom fait pour le moins sourire tous ceux qui la connaissent, quand ce n'est pas un franche éclat de rire. Mme Kola Abela est une personnalité fragile , incompréhensible, contradictoire voir perturbée c'est selon les interlocuteurs. Sa candidature est une thérapie, passons !!!!
le gag de la semaine: tous les conseillers municipaux vont-ils être candidats ? Ca va faire du monde. Pauvre Russier !
"La Révolution est en marche et Hadama Traoré ont toujours défendu les bonnes causes." Vous parlez bien du Hadama Traoré qui organise ce jour meme une manif de soutiens au tueur de la prefecture? On doit pas avoir la meme definition de ce qui est "une bonne cause".....
Comme pour Bally Bagayoko. Il faudrait songer à démissionner de vos mandats comme ceux qui l'ont fait à Saint Ouen (ils ont rendu leurs délégations). Si je résume le mandat de Laurent Russier, qui selon lui, est apte à diriger une majorité diverse et plurielle: c'est la création du groupe REVEI (qui vote ce qu'il l'arrange sans qu'on leur retires leurs délégation), l'éviction de Fodil Hamoudi (EELV), Philippe Caro (PCF) et donc le départ de Kola Abela. Le PSG compte aussi présenté une liste... Si c'est cela tenir une majorité, je me demande comment il fait pour tenir la ville. J'ai rien contre Kola Abela mais même si elle a des soutiens dans les tissus associatif dans la ville, sa candidature est anecdotique. Ce n'est pas très sérieux (cf son site internet) et l'interview le prouve. On est un peu dans la pensée magique... Elle devrait se reposer vu que sa santé est déclinante...
Comme très souvent c'est @Azzedine qui trouve la bonne formule ... cette dame devrait se reposer !
Je crois que les Habitants-tes aimeraient bien plus intégrer Paris ?! être réellement le XXIe arrondissement 75021 Paris… Car en étant soi-disant "nulle part", cela nous mène une fois encore dans l'inertie dont nous souffrons déjà et dans laquelle nos édiles nous prennent en otage depuis… trop longtemps. .

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur