À la une Cultures

Dernier livre de Davet et Lhomme
/ « Inch’Allah » : une compil’ de préjugés

Davet et Lhomme, journalistes réputés du Monde, sont les auteurs d’un livre polémique sur l’islamisation dans le 93. Saint-Denis y est cité pour illustrer ce présumé phénomène…
Les deux anciennes apprentis journalistes Célia Mebroukine et Ivanne Trippenbach dans les rues de Saint-Denis.
Les deux anciennes apprentis journalistes Célia Mebroukine et Ivanne Trippenbach dans les rues de Saint-Denis.

« Nous ne sommes qu’à cinq kilomètres de Paris, vingt minutes en métro via la ligne 13. Nous levons les yeux, imaginant presque la silhouette d’un muezzin. Mais c’est la flèche gothique de la cathédrale de Saint-Denis qui se détache sur le plomb du ciel. »

Dès le premier chapitre, le livre Inch’Allah, l'islamisation à visage découvert (publié chez Fayard, octobre 2018) dresse un portrait anxiogène : Saint-Denis est l’antichambre de l’islamisation de la France qui se profile à l’horizon. L’ouvrage dirigé par les grands reporters du Monde, Gérard Davet et Fabrice Lhomme est à l’image de cet extrait, parsemé de fantasmes et d’imprécisions.

Dans la préface, Davet et Lhomme partent d’une histoire symbolique de la situation en Seine-Saint-Denis, selon eux : des agents de la police judiciaire du département auraient d’abord réclamé de la viande halal lors du pot annuel, avant d’exiger que les femmes ne manipulent plus le barbecue. Mais, patatras, à la sortie d’Inch’Allah La PJ du 93 se fend d’un communiqué pour démentir catégoriquement ces informations, évoquant seulement en 2014 un embryon de polémique au sujet de la viande halal… Qu’à cela ne tienne, l’anecdote a déjà fait le tour des réseaux sociaux d’extrême droite et les auteurs du livre celui des plateaux des grandes chaînes d’information.
 

Un projet « Spotlight »

L’ouvrage a été dirigé par deux grandes figures du journalisme français. Davet et Lhomme ont fait des révélations sur de grands scandales politiques, comme les affaires Clearstream, Karachi et Bygmalion. En 2016, ils ont sorti le livre Un Président ne devrait pas dire ça… qui a accablé François Hollande. Le duo est reconnu pour son travail d’investigation. Ces deux stars de l’information ont chapeauté cinq étudiants en dernière année au Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris : Ivanne Trippenbach, Célia Mebroukine, Romain Gaspar, Hugo Wintrebert et Charles Delouche ont été huit mois sur le terrain. Davet et Lhomme, eux, n’ont jamais mis les pieds en Seine-Saint-Denis pour le besoin de cette enquête. Le livre est estampillé « spotlight », en référence à la cellule d’enquête du Boston Globe qui a révélé un immense scandale de pédophilie en 2002 aux États-Unis… Pourtant, aucune révélation fracassante n’est faite dans Inch’Allah
 

« Cette juxtaposition est malsaine »

L’ouvrage est un pot-pourri d’anecdotes, témoignages et constats qui tendraient à prouver que le 9-3 est victime d’une islamisation rampante. Directrice d’école à Bobigny, Véronique Decker s’est indignée d’avoir été dépeinte comme une « enseignante-soldate » qui « contiendrait l’expansion de l’islam ». « Le livre donne la parole à des gens qui, en dehors d’habiter la Seine-Saint-Denis et de pratiquer la culture musulmane, n’ont pas grand-chose à voir entre eux. C’est un inventaire à la Prévert et cette juxtaposition est malsaine. […] C’est une collection d’anecdotes que les islamophobes vont pouvoir ressortir à Noël. Or, cela ne reflète pas du tout la réalité de ce qui se passe », dénonce-t-elle dans une interview à Franceinfo.

En effet, peut-on mettre sur le même niveau des musulmans qui veulent manger halal et des jeunes français qui vont en Syrie rejoindre l’État islamique ? Dans le livre, la confusion est totale. Le terme "islamisation", surtout utilisé dans les milieux d’extrême droite, permet d’englober tout et n’importe quoi. Dans La Plume dans la plaie, documentaire diffusé sur LCP racontant la fabrication d’Inch’Allah, les étudiants font état de leurs doutes. Leurs deux professeurs, Davet et Lhomme, agacés par tant d’éthique, les renvoient dans les cordes. Passer par des sociologues, islamologues ou universitaires, dans quel but voyons ? Il n’est pas question de récolter leurs « platitudes, certitudes et évidences ». Sur le site Arrêt sur images, Davet affiche son mépris des chercheurs qui se font « des nœuds au cerveau ».

Les auteurs défendent un livre « 0 % idéologie, 100 % faits ». Ils annoncent dans leur préface vouloir faire « entendre une voix raisonnable et nuancée » sur l’islam, qui ne soit ni islamophobe, ni islamophile. Pourtant, à la lecture de leur livre, on a le sentiment qu’Inch’Allah veut démontrer la dangereuse islamisation de la Seine-Saint-Denis.
 

Maxime Longuet et Aziz Oguz

Réactions

@Maxime Longuet et Aziz Oguz - Vous n'êtes plus dans l'information mais dans la propagande ce qui est contraire au cahier des charges du JSD. Le premier chapitre du livre ("Le Guide")concerne intégralement Saint-Denis ; il est en lecture libre (gratuite) chez Fayard et chez Babelio ... chacun pourra se faire une idée sur la "compil' de préjugés" --- voici un lien : https://www.babelio.com/livres/Davet-Inchallah/1082742/extraits
Eh bien, il vous en aura fallu du temps pour réagir ! La plume du maire était en vacances ?
@mourad, vous découvrez le jsd? On aurait aimé un article de fond sur le contenu du livre mais ça n'est possible que si on est capable de reconnaître les problématiques sur notre territoire.
Bonjour, Cet article est une critique de l'ouvrage dirigé par Davet et Lhomme. Rien nous interdit dans la charte du JSD de faire la critique d'une oeuvre, d'un livre, d'un film, d'une pièce de théâtre ou encore d'une exposition. Par ailleurs, je vous rappelle que nous sommes un journal subventionné mais indépendant. Notre directeur de la publication est Gilles Hénique. Je vous invite à lui écrire si vous avez des critiques. Cordialement, Aziz Oguz
Belle charge contre la réalité de notre territoire ! Oui c'est une succession de témoignages mais sont-ils faux ? Vous les trouvez "clichés" dans quel sens ? Description de la réalité qui vous dérange ? Sommes-nous déjà trop" islamisés" pour ne plus s'étonner de voir certaines petites filles ne pas aller à la piscine, ne pas exposer leurs jambes nues ? N'est-il pas normal de s'inquiéter de voir certains enfants quitter l'éducation nationale pour les écoles coraniques pas toujours déclarées et encore moins sous contrat ? Mais chut, ce serait islamophobe de s'inquiéter de l'avenir de ces enfants, même en parler c'est mal ! C'est trop cliché de penser que les jeunes du territoire ont déjà bien des difficultés et qu'y ajouter le sectarisme religieux ne va pas aider...
Bravo pour cet article objectif qui recadre ce livre qui ne fait que se baser sur des anecdotes isolées, qui ne sont parfois même pas avéré, pour justifier une méfiance à l'égard d'une population d'un département totalement intégré à l'économie parisienne. J'habite le 93 et je peux vous dire que ce livre est une insulte à l'intelligence et au bon sens.
@Sofian Ben Yedder - Quand un prof d'histoire en retraite, musulman pratiquant, habitant Saint-Denis depuis 1973 à la cité Stalingrad, un des premiers "bâtisseurs" de la Mosquée Bilal de cette cité Stalingrad, dit qu'il ne reconnait plus sa ville, qu'il ne reconnait plus sa religion, en quoi est-ce une insulte à votre intelligence ? Justement, contrairement aux ouvrages d'extrême droite (Zemmour et cie), qui met tous les musulmans dans le même sac "intégriste", le livre de Davet / Lhomme fait bien le distinguo.
J'habite à St denis et je travaille dans le 93. J'apprends donc rien dans ce livre. J'aimerais que ce soit des anecdotes isolées mais ce n'est pas le cas. Après ça ne représente pas le département c'est vrai car la plupart des gens refusent ce mode de pensée. Il serait intéressant davoir une analyse sur les mouvements financiers dans le 93 pour financer les lieux de culte et le lien que les élus ont tissé avec des pays qui font la une dernièrement (Arabie Saoudite ).
J'habite aussi le 93, j'y suis même né..et je trouve que ce livre dénonce parfaitement la réalité vécu depuis quelques années. Bien sur le clientélisme des élus locaux leur interdit toute critique préférant laisser ce département dans la stigmatisation, tant que ça leur permet de gardrer leur privilèges. Certaines pratiques religieuses dans le 93 sont même interdite aux Maghreb, pays que je connais bien..à bon entendeur
L'idéal aurait été que ce livre soit écrit par des intellectuels qui vivent à ST DENIS étant bien intégrés dans un vivre ensemble avec des musulmans . Il y a d'un coté un islam dit des lumières (pour s'en imprégner voir le site OUMMA.FR).Ce site est un site fait par des intellectuels musulmans qui s'adressent à des gens ouvert à toute pluralité spirituelle religieuse ou non. De l'autre vous avez un islam dit du bled issu d'un métissage religieux entre un islam de source médinoise et mecquoise et des cultures tribales de pays ou le nomadisme économique s'imposait à une époque préislamique via un patriarcat et une culture de la force exacerbés. Hors cet islam du bled, pratiqué actuellement par des musulmans peu instruit issus de milieux très pauvres, génère une vie communautariste où s'y retrouve des musulmans intégristes. Ce communautarisme religieux génère un populisme anti-culture francophone et occidentale avec un refus d'intégration dans notre modèle républicain. En conclusion il aurait fallu écrire un livre qui traiterait les 2 islams décrits précédemment pour éviter les amalgames entre musulmans modernistes et musulmans intégristes. Moi personnellement sur le terrain je suis en contact avec ces 2 types d'islams, l'un des lumières et l'autre obscurantiste. Franchement les musulmans de l'islam du bled ont un super CDROM gravé dans le cerveau de type 2+2 font 5 qui empêche tout minimum de vivre ensemble interculturel, d'ailleurs ils n'en veulent pas de ce vivre ensemble républicain (création d'écoles coraniques, modes de vie mortifère). Autre chose nous avons aussi ce même schisme religieux chez les chrétiens et les juifs qui eux vivent en autarcie complète socio-culturellement avec la bénédiction de la république. Pourquoi n'y a t'il pas de livres sur le communautarisme juif ? bonne question
@domsd - J'adhère à la plupart de votre commentaire mais je vous donne un élément historique qui amène à réfléchir encore plus loin. La guerre civile en Algérie (années 90) opposant les "musulmans de lumière" ou "musulmans obscurantistes" (FIS / GIA / IAS) a vu la victoire des "musulmans de lumière" mais à quel prix ... 150.000 morts ! toutes les familles ont été touchées (y compris la mienne issu d'un petit village de 2.000 habitants en Kabylie d'où ma virulence sur le sujet). Je connais moins bien les religions chrétienne ou juive; je suis certain qu'il y a aussi des intégristes dans leur "obédience" aussi mais je n'ai pas le sentiment que "ces intégristes chrétiens ou juifs" veulent imposer leur domination aux autres membres de leur communauté ...
On ne peut que partager le post de domsd. En peut de lignes tout est dit. Elles confirment l'analyse critique de ces deux journalistes du JSD Oguz et Longuet sur l'ouvrage de Davet et Lhomme ,qui, il faut le dire nous avaient habitués à mieux. Mais cette fois ils n'ont pas eu le temps de venir sur le terrain. J'espère qu'ils ont chaleureusement remercié les étudiants qui ont rassemblés les informations.
@domsd Beaucoup de témoignages viennent de personnes de religion / culture musulmane et permettent de voir justement cette différence entre l'islam, religion pratiquée par des millions de citoyens depuis très longtemps en France sans aucun problème sinon le manque de lieux de cultes et l'islamisme, mouvement sectaire de repli communautaire moyennageux en pleine croissance principalement dans la jeune génération. Ce livre dénonce l'obscurantisme qui s'exprime à travers le salafisme et le wahhabisme. A lire avec un minimum de bonne foi.
Et voilà, au prochain attentat islamiste, le maire pourra affirmer haut et fort qu'il n'y a aucun islamiste à Saint-Denis, tout comme il n'y a aucun meurtre, aucun assassinat, aucun trafic de drogue et que toutes les rues de la ville sont propre. C'est tout simple Saint-Denis, c'est le paradis sur terre. Mais on se demande bien pour qui ?
@mourad, merci de vos précisions sur ce schisme religieux musulman en Algérie.Personnellement je connais 2 intellectuels algériens, devenus réfugiés politiques en France, qui ont fui cette guerre civile. Etudiants à l'université d'Alger, ils ont été contraints de quitter leurs études pour aller en France afin d'échapper aux snippers musulmans intégristes qui tiraient sur le campus à partir des toits environnants. Des dizaines d'étudiants, tous des musulmans pratiquants ont été tués lâchement par ces fascistes religieux sur ce campus.
@st denis, on partage le même point de vue, je ne remet pas en cause le livre puisque je ne l'ai pas lu et il doit être forcément intéressant suite aux anecdotes décrites sur ces intégristes musulmans qui génèrent actuellement un populisme religieux et racisé très dangereux anti-humanisme occidentale, un populisme cautionné par une élite de gauche de type islamo-gauchiste dont certains élus du front de gauche à ST DENIS appartiennent malheureusement. Je regrette qu'il n'y ait pas de livre parlant du véritable schisme musulman entre les pratiquants de l'islam des lumières et l'islam du bled écrit par des intellectuels baignant dans un vivre ensemble avec les musulmans de tout bord, histoire d'avoir une vraie expérience de terrain. Ce schisme religieux existe bel et bien mais il a été rendu invisible médiatiquement par les intellos islamo-gauchistes. J'en profite pour faire de la pub pour le site OUMMA.COM précédemment mentionné pour dire qu'il s'adresse non seulement aux musulmans lettrés mais aussi à d'autres confessions religieuses ainsi qu'à des laics à la recherche d'une spiritualité et d'une philosophie universelle. Des intellectuels laics sont invités d'ailleurs à y écrire des articles humanistes. les journalistes musulmans essayent de s'approcher du coran originel en expurgeant toutes références relatifs à l'islam du bled

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur