À la une En ville

Covid- 19 / Paroles de confiné.e.s
/ « Goûter les relations nouvelles »

Des Dionysiens ont accepté de confier leurs pensées et de raconter leur quotidien au Journal de Saint-Denis en cette période de confinement. Suzette Vanhove est la première.
Suzette Vanhove, Dionysienne. © DR
Suzette Vanhove, Dionysienne. © DR

« Comment je vis ce temps de confinement, seule, chez moi ? De mon mieux, suis-je tentée de répondre. J’essaye de me protéger au mieux et de protéger également les autres, notamment mon entourage.Comme toute Dionysienne, je suis bien sûr privée d’arpenter les rues entre chez moi et le cœur de notre ville : l'Hôtel de Ville, la Basilique, etc. Mais je « goûte » les relations nouvelles qui s'instaurent déjà dans mon immeuble : on ne se voit pas mais nous sommes plusieurs à nous inquiéter des personnes les plus « vulnérables » et cela par téléphone, par SMS, par mail...Nous découvrons ensemble la grande qualité de ces nouvelles relations et les propositions de « service » affichées dans le hall. 

Ces bonnes relations permettent de nous redonner l'élan nécessaire pour vivre ce temps inédit jusqu’à nous réjouir de nous apercevoir sur nos balcons à 20 h pour applaudir chaleureusement les personnels soignants, en première ligne dans la lutte pour la vie. J’ai été infirmière pendant 33 ans à l’hôpital de Saint-Denis, et je devine aisément ce qui s'y passe actuellement même si « de mon temps » nous étions - déjà - en manque de personnel, de matériel, de lits pour accueillir les malades, hélas ! Mais on en parlait moins...

« Grâce au téléphone, on ne se sent pas seul »

Oui, toute ma vie de relation a un nouveau goût : des amis perdus de vue depuis des mois, parfois des années, m'appellent ou m'écrivent et c'est une très grande joie, tout à fait imprévue.

Je tiens aussi à évoquer la présence discrète et efficace des animatrices de la Maison des Seniors : grâce au téléphone, on ne se sent pas seule... Mieux : on sait que chacun et chacune des Seniors « compte » pour elles : quelle belle amitié ! Ceci dit, je n’ignore pas les graves conséquences de ce temps hors du commun, si difficile à vivre pour les personnes sans travail, sans logement, sans abris, sans famille ou bien confinées avec elle dans un tout petit espace. Heureusement que de nombreuses associations rivalisent d’ingéniosité et de générosité pour s’adapter et pourvoir aux besoins fondamentaux de toute personne humaine. De mon côté, j’essaie de contribuer de mon mieux en répondant à leurs appels (car mon âge m'interdit d’aller sur le terrain) comme lorsque je rejoignais les équipes de l'Abbé Pierre sur les quais de Seine pour y secourir les SDF pendant l'hiver 1954… Restons chez nous, tenons bon, de beaux jours nous attendent. »

Suzette Vanhove

Réactions

En tant que simple lectrice et auteure de l'article !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur