À la une En ville

Elections européennes
/ « En finir avec l’Union Européenne libérale »

Dimanche 27 janvier, Ian Brossat a assisté au traditionnel banquet du début d’année de la section dionysienne du Parti communiste. Agé de 38 ans, l’adjoint à la maire de Paris, mènera la liste du PCF pour les élections européennes du 26 mai dans un contexte de division de la gauche.
Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris conduira la liste du PCF pour les élections européennes.
Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris conduira la liste du PCF pour les élections européennes.

Le JSD : Quels sont les enjeux des élections européennes ?

Ian Brossat : Que ce soit à l’échelle de la France ou de l’Europe, nous souffrons des mêmes maux. C’est la loi du profit. L’Union européenne (UE) a été fondée sur deux dogmes : le premier, c’est le celui de l’austérité, la fameuse règle des 3%, qui nous impose de réduire en permanence nos dépenses publiques. Le deuxième, c’est le dogme de la concurrence. Au lieu de nous tirer vers le haut, l’UE nous tire vers le bas. Parce qu’elle met en concurrence les travailleurs et les Etats entre eux. Il est donc temps d’en finir avec cette Union Européenne libérale qui se fait contre les peuples.

Le JSD : Quels sont les principaux points que vous défendez ?

I.B. : Le premier, c’est le travail. L’Union européenne doit cesser de mettre en concurrence les travailleurs entre eux. Je suis par exemple favorable à l’interdiction de délocalisation interne à l’UE. Il faut aussi en finir avec le travail détaché. Deuxièmement, la question des services publics. Nous proposons un moratoire des directives de libéralisation qui a entrainé beaucoup de privatisation en Europe. Troisième axe, l’argent. Il y a aujourd’hui 1 000 milliards d’évasion fiscale dans l’UE. Pendant ce temps, on demande aux familles modestes et aux classes moyennes de payer des taxes. Une entreprise comme Google par exemple localise ses revenus en Irlande, pays de l’UE. Cela n’est pas acceptable. Quand une entreprise fait du business en France, elle doit payer ses impôts en France.


« On doit continuer à appeler au rassemblement »
 

Le JSD : Même si vous appelez au rassemblement de la gauche, la division n’est-elle pas inévitable ?

I.B. : Macron essaye de transformer les élections européennes en un match entre d’une part les libéraux et d’autre part l’extrême droite. On ne peut pas accepter ce scénario. Face à cette situation, la gauche qui refusent les traités européens existants devrait être rassemblée. Je continuerai inlassablement à plaider pour le rassemblement. Jusqu’au bout, je dirai à Benoit Hamon et à Jean-Luc Mélenchon de travailler ensemble pour une autre Europe.

Le JSD : Et en cas d’échec ?

I.B. : Notre liste [présentée le 26 janvier] est déjà une liste de rassemblement, puisqu’un tiers de ses membres ne sont pas adhérents du Parti communiste, ce sont des acteurs du mouvement social, associatif, syndical. Cela dit, je pense qu’on doit à continuer à appeler au rassemblement.

Propos recueillis par Aziz Oguz  

Réactions

Une liste PCF pour les européennes ! Il y a deux barres à franchir : 3 % pour être remboursée des frais de campagne, 5 % pour avoir des élus (4 élus pour 5 %). La première barre s'est jouable ... la 2ème beaucoup plus difficile sans alliance. Ian Brossat devrait prendre contact avec Raphael Glucksmann, il a des solutions à lui proposer. Quant à un rapprochement avec Mélenchon et LFI, l'idée est à abandonner tant qu'ils n'ont pas pris 2 ou 3 raclées électorales pour revenir sur terre.Prédiction de Mourad :1ère raclée électorale pour ces européennes.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur