Tribunes

« Argent public, intérêts privés ?

La place de la Légion-d’honneur a été rénovée et agrandie. On ne peut que s’en satisfaire. Mais tout le monde peut remarquer que depuis cette rénovation, ceux qui en profitent le plus, ce sont les cafés, brasseries et restaurants situés aux abords et qui ont largement profité de l’occasion pour gagner du terrain et y installer leurs terrasses. Un gain de place et de revenus (puisque les consommations coûtent plus cher en terrasse) des plus bénéfiques. Ces travaux ont été effectués avec nos impôts, non ? Et des établissements privés en profitent. À quel titre ? Il en est de même pour le café situé face à la basilique.
Des autorisations ont-elles été demandées ? Si oui, qui a donné le feu vert ? Quelle est la loi ou la réglementation en vigueur ? Rue de la Boulangerie, un café privatise l’espace public en installant, comme l’été dernier, une terrasse et condamne ainsi allègrement au moins cinq places de parking dont une place pour handicapé. Là aussi, est-ce légal, qui a donné son accord ?
On peut rétorquer que ce sont là des bizarreries sans importance, qu’il y a plus grave, que c’est un détail, mais, justement, comme le disait Descartes : « Le diable est dans les détails. »
Philippe Décoret

Les demandes de voiries sont adressées à Plaine commune. Lorsqu’elles sont acceptées, ce qui est le cas dans les situations que vous évoquez, les commerçants s’acquittent d’un droit d’occupation de l’espace public. À notre tour de vous poser une question : que diriez-vous si la place Victor-Hugo, et non de la Légion-d’honneur comme vous l’écrivez, était vide d’endroits pour se désaltérer et se sustenter ?
D.Sz

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur