En bref

Gare
/ Des cars de CRS sur le parvis ?

Dans un courrier adressé, le 1er février, à Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, Laurent Russier, maire de Saint-Denis, et Mohamed Gnabaly, maire de L’Île-Saint-Denis, font de nouveau le constat de « la recrudescence ces derniers mois des ventes à la sauvette » sur le parvis de la gare de Saint-Denis. Les deux élus attirent l’attention du ministre sur le caractère « gênant et anxiogène pour les voyageurs et pour les riverains » sans oublier « la concurrence déloyale occasionnée aux commerçants. » Ils en appellent donc à « une mobilisation accrue de l’État, » au vu du caractère « délictueux et criminel » des actes constatés. Laurent Russier souhaite « une présence policière renforcée et constante » et demande au ministre « d’examiner l’affectation sur le parvis de la gare de cars de CRS », ainsi que « la réouverture de l’antenne de police de la gare ». Enfin, la Ville de Saint-Denis se dit prête à remettre en état le local en question et à affecter des agents de police municipaux pour compléter les forces de la police nationale.

Réactions

Au bout de 4 ans... L. RUSSIER qui découvre le caractère anxiogène de la gare... Ne fait il pas bon vivre à Saint Denis??? Didier. Enfin.... que s'est il passé en 4 ans?? Les élections ne sont que dans 2 ans et demi. Ne prenez pas trop d'avance. Vous risquez d'arriver essouffler.
Azzedine le mensonge toujours le mensonge. Un nouvelle fois vous mentez je vous invite à consulter dans le 5 dernières années les différents communiqués de la ville qui presque tous réclament avec insistance une intervention publique forte. Vous pouvez aussi jeter un œil sur la page Facebook du <Maire et de la ville. Vous ne le ferez pas , vous espérez bien plus, du mensonge asséné en permanence. Qu'importe le mensonge il en restera toujours quelque chose c'est votre adage préféré ?
vaut mieux tarder que jamais, j'y suis allé dimanche on y vend de tout, c'est incroyable
Bonjour. @Démocratie. Faire des communiqués de presse, ce n'est pas agir. J'ai fait la même critique à D. PAILLARD lorsqu'il faisait ses envolés lyriques dans le journal Le Monde. D'ailleurs, il n'écrit plus... Quand à la page Facebook du maire, à part montrer sa bobine à tous les coins de la ville pour faire concurrence à B. BAGAYOKO... Franchement, elle est sans intérêt. De manière factuelle, le maire,par ses pouvoirs, n'agit pas. C'était une situation que je dénonçais (il y a 4 ans) lorsque je disais que les élus avait du mal à marcher de l’hôtel de ville à la gare.... ça met en général 18 mois. Résultat, un quartier dégueulasse ou la population souffre d'y habiter. Un point de vente à la sauvette qui s'est durablement ancré sur ce territoire... Et une résorption très difficile qui se fera par la manière forte. Cette manière forte que les élus vont s’empresser de condamner bien évidemment. Quand aux mensonges, vous savez bien que c'est à géométrie variable. Je ne suis qu'un citoyen qui ne que le pouvoir de voter. Je dénonce l'incapacité d'un maire mal élu à agir. Rien de plus. C'est le devoir de tous citoyen. N'oubliez pas qui vous avez élu. D. PAILLARD. Cette même personne qui nous disait qu'il faisait bon vivre à Saint Denis. Vu de l'hôtel de ville surement. Il faut juste descendre de quelques étages pour voir la réalité des choses.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur