Cultures

La Cathode, ou l’insertion sur grand écran

Au cinéma l\'Écran l\'association présente ce 17 mars des films réalisés lors du dernier\"chantier d\'insertion\" qu\'elle a organisé.


Jeudi 17 mars, l’Écran ouvre ses portes à La Cathode toute une soirée, durant laquelle l’association présentera des films réalisés lors de la dernière session du chantier d’insertion qu’elle accueille. Installée à Saint-Denis depuis 2008, La Cathode, qui insère par le biais de l’audiovisuel, existe depuis 1985. L’objectif de ces chantiers étant de professionnaliser des jeunes ou des intermittents du spectacle actuellement rejetés du circuit de production.


« Avant Saint-Denis, nous étions basés à Bobigny », explique Gabriel Gonnet, réalisateur et rédacteur en chef de l’association présidée par Jean-Claude Boussard. « Notre concept de départ, qui est toujours valable aujourd’hui, est de réunir cinéastes, chercheurs et travailleurs sociaux au service de la population », ajoute-t-il. C’est à la fin des années 90, début des années 2000 que La Cathode peut développer ses actions, « au moment où l’arrivée du numérique a fait baisser les coûts avec du matériel de qualité ».


Gabriel Gonnet et son équipe se réjouissent de cette séance pour la première fois programmée à l’Écran. « Chaque année, nous organisons une soirée de ce type, dans nos locaux. Là, nous allons bénéficier d’une belle visibilité ! » Trois salariés à plein-temps et plusieurs intermittents accompagnent les chantiers d’insertion dont les participants sont recrutés en partenariat avec le Pôle emploi spectacles de la Plaine.


« Nous donnons la priorité aux habitants de Plaine commune et de la Seine-Saint-Denis. Ces chantiers s’étalent désormais sur une année (contre six mois auparavant) et concernent une vingtaine de personnes par an. Avec en moyenne 80 % de sorties positives : CDI, intermittents, pigistes ou encore retour vers des parcours de formations. »


La soirée du 17, Regards2banlieue.tv, se divise en deux parties. À partir de 18 h, plusieurs « sujets », des reportages courts, seront présentés, sur des sujets comme par exemple les Roms, l’écologie, l’insertion… Il y aura également un hommage à Kaouther Labidi, décédé durant le chantier, des billets d’humeur, la série T’as vu ? T’as pas vu ! et une série sur les indépendances.


À 20 h seront présentés des documentaires et courts métrages également réalisés lors du dernier chantier, sur des sujets aussi variés que le basket, la Tunisie, la dépénalisation du cannabis, ou encore le street art… Également au programme un extrait d’une fiction sur la parentalité.


Benoit Lagarrigue


Regards2banlieue.tv jeudi 17 mars à 18 h et à 20 h à l’Écran, place du Caquet. Les films de La Cathode sont visibles sur le site  http://regards2banlieue.tv

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.