Cultures

Basilique
/ Une tranche d’histoire franco-russe

Jusqu'au 3 mars à la Basilique
Jusqu'au 3 mars à la Basilique

Il y a 300 ans, Pierre Le Grand foulait le sol de la basilique Saint-Denis, qui était encore à l’époque l’abbaye royale. Le tsar russe, premier empereur de la dynastie Romanov, s’imaginait-il que trois siècles après cette visite le rapprochement franco-russe perdurerait ? L’exposition Les Romanov à Saint-Pétersbourg, d’une nécropole à une autre qui a lieu dans la cathédrale dionysienne est le reflet du lien qui unit historiquement les deux nations et leurs royaumes disparus. Ce jumelage avec la cathédrale Saints Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg, réalisé dans le cadre de l’Année franco-russe du tourisme culturel, fait partie d’un ensemble d’opérations lancées l’an passé. Dans un premier temps, le photographe français Jean-Christophe Ballot avait exposé en 2016 sa série de clichés Les Dormeurs de Saint-Denis dans le mausolée grand-ducal situé dans la Forteresse de Saint-Pétersbourg. Aujourd’hui, et jusqu’au 31 mars 2018, des illustrations commentées installées dans les six chapelles de la crypte de la basilique prolongent cet échange. Elles retracent la dynastie des Romanov en faisant écho au règne des Capétiens, les deux maisons ayant marqué de la même façon l’histoire de leurs pays.

Pierre Ier, Catherine II, Nicolas II…

L’exposition est articulée autour de monarques emblématiques avec Pierre Ier passionné par la culture occidentale (1672-1725), mais aussi la despote Catherine II admiratrice des Lumières (1720-1796), Alexandre Ier vainqueur de Napoléon Bonaparte et qui a joué un rôle clé dans la période de la Restauration en France (retour à la Royauté) et, enfin, le controversé Nicolas II avec qui s’achèvera le règne de cette lignée lors de la Révolution bolchevique de 1917. Trois objets prêtés par le musée de Saint-Pétersbourg complètent l’exposition. On y découvre un masque réalisé de son vivant de Pierre Le Grand, un moule de sa main et une clé de la porte de Saint-Pierre offerte par la Ville de Saint-Pétersbourg à Catherine II, un présent « jamais tombé entre les mains ennemies ».

À l’instar de la nécropole des Rois de France et de la cathédrale de Saint-Pétersbourg, six autres lieux font partie de cette opération de jumelage chapeauté en France par le Centre des Monuments nationaux. Le château de Champs-sur-Marne est jumelé avec la résidence princière du Manoir de Kouskovo, la maison de George Sand à Nohant avec celle de Léon Tolstoï à Khamovniki (Moscou) et la maison Melnikov (Moscou également) avec la villa Savoye de Le Corbusier (Poissy). Si les relations politiques entre la France et la Russie se sont récemment tendues, ces échanges croisés permettent de resserrer des liens autres et d’établir par la même occasion une fenêtre sur… Saint-Denis.

Maxime Longuet

Les Romanov à Saint-Pétersbourg, d’une nécropole à une autre, jusqu’au 31 mars 2018 à la basilique (1, rue de la Légion-d’Honneur). Tarifs (droit d’entrée du circuit de visite de la basilique) : 9 €, réduit 7 €, gratuit moins de 26 ans, demandeurs d’emploi. Réservations sur www.monuments-nationaux.fr Renseignements : 01 49 21 14 84.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur