À la une En ville

40 ans de Politique de la ville
/ Une manif sous le nez des ministres

Le député de la 2e circonscription et les manifestants ce matin
Le député de la 2e circonscription et les manifestants ce matin

Cocasse pour le moins. Presque provoc. Deux jours après l’opération Cessation d’activité organisée par le « Collectif des associations du Franc-Moisin et autres quartiers à Saint-Denis et d’ailleurs » pour dénoncer la non reconduction des contrats aidés, c’est à Saint-Denis justement (au Dock Pullman) que les ministres Jacques Mézard (Cohésion des territoires) et Julien Denormandie (secrétaire d’État auprès du ministre) ont décidé de lancer ce vendredi matin 6 octobre les célébrations des 40 ans de la Politique de la ville. Pancarte à la main et badge en boutonnière (« Assos menacées, société en danger »), un comité d’accueil revendicatif, composé de militants associatifs, d’élus dionysiens (Mathilde Caroly, Fabienne Soulas) et du député de la 2e circonscription Stéphane Peu, a accueilli les ministres. Pour rappel, la baisse brutale des subventions Politique de la ville et le gel, tout aussi soudain, des contrats aidés, décidés cet été par le gouvernement, met en difficulté à très court terme de nombreuses associations et a pour conséquence des pertes d’emploi pour certains de leurs salariés. Le Collectif des associations du Franc-Moisin demande donc au gouvernement de revenir sur ces décisions.

Yann Lalande

Réactions

Et si non quand est-ce que Monsieur Peu, va manifester contre les agressions dont sont victimes les personnels soignants de l'hôpital Delafontaine. Vendredi soir, ils ont encore été agressés ainsi que des pompiers sans que la municipalité, ni notre député ne lèvent le petit doigt !
@Horta Il n'y voit aucun intérêt personnel à court ou moyen terme, donc ça ne l’intéresse pas.. Par contre demander de l'argent pour les associations communautaires de St-Denis qui lui servent à contrôler les communauté et donc les électeurs...ou demander de l'argent pour les HLM pour continuer son business de la misère...il est dans les starting block
on est bien loin de tout connaître des choses qui se passent avec nos députés, je suis navrée et envoie toute ma sympathie au personnel de l'hôpital Delafontaine quant à notre député, il doit essayer d'être sur tous les fronts, sans exception, pas facile, mais il doit le faire, courage
100 ANS de Grand Guignol à Saint-Denis ? @Abdel : Du HLM en pagaille "quartier Gare-pollution", Rue Dezobry ça rase même des beaux immeubles d'époque !!, Rue Suger puis Rue A. Delaune. ça rapporte de faire bosser les pros du ciment-béton ?? Lafarge ou Eiffage ? Lire l'article du "Monde diplomatique du mois d'Août 2017" sur les villes populistes de gauche. Car ça existe aussi de ce côté là. j'ai eu cette info sur JSD d'ailleurs. Qu'ils cessent de s'auto-voter des augmentations de leurs salaires sur les deniers publiques. "Charité bien ordonnée commence par soi-même". Combien l'anniversaire du Maire aux frais des impôts des Dionysiens ? Combien les barnums par an pour leur entretien (dont certain sont déjà volés) ? Combien la démultiplication de services municipaux ? c'est pour quand le Label QUALlVILLE et l'Etude qualitative des missions et la surveillance du respect des valeurs de Notre République des + 200 Associations de Saint-Denis ? M. Peu on attend de la compétence fructueuse pas de l'esbroufe pour enfumage permanent, c'est pas le genre de votre gauche paraît-il ? prouvez-le !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur