Sports

Premiers de cordée
/ Une journée d’évasion avec des stars du sport

(©) Hanane Mokrani pour Le Journal de Saint-Denis
(©) Hanane Mokrani pour Le Journal de Saint-Denis

Mercredi 16 mai, le Stade de France a accueilli la « journée évasion » organisée par l’association Premiers de cordée, dont le siège est également au Stade de France. Au total, 280 éducateurs volontaires et bénévoles ont assuré le bon déroulement de cet événement en faveur des jeunes handicapés. Près de 3 000 enfants ont été accueillis, en présence de sportifs de haut niveau, comme le nageur Camille Lacourt, le footballeur Kylian Mbappé, la patineuse Nathalie Péchalat et le karatéka Marvin Garin. On y a aussi retrouvé le danseur Christophe Licata, le chanteur Amir ou l'entraîneur de renommée internationale Arsène Wenger.

Il y avait des ateliers avec 20 disciplines représentées (judo, boxe, football, rugby, foot américain ou encore badminton). « Le but, c’est bien évidemment que les enfants s’amusent », a témoigné Idir Rabhi, superviseur de cette action qui promeut le sport pour tous. « Cela permet de faire sortir les jeunes enfants de leurs structures médico-sociales. Ils viennent passer une journée sympa au Stade de France, font du sport, visitent l’enceinte et rencontrent des champions avec leurs familles », a salué Sébastien Ruffin, délégué général de l’association Premiers de cordée. C’est avec des étoiles plein les yeux que les enfants ont admiré Kylian Mbappé. « Moi, c’est mon idole, il est rapide », s’émerveille Yanis, accompagné de ses frères et sœurs. Nathalie Péchalat, elle, a joué au handball pendant que Christophe Licata, lui, a swingué sur la piste avec Amel et son amie. À voir leurs visages, les jeunes étaient ravis.

HM (stagiaire)

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur