En ville

Solidarité
/ Une épicerie sociale créée au Franc-Moisin

L’association Cœur et la main tendue a inauguré samedi 8 septembre une épicerie sociale et solidaire en plein Franc-Moisin. Un lieu qui leur permettra d’aider les familles en situation précaire.

Samedi 8 septembre, on fêtait la création d’un commerce pas comme les autres à la cité Franc-Moisin… Une épicerie sociale et solidaire, qui ouvrira à la fin du mois, au 27 rue de Lorraine.
Son but ? « Apporter une aide alimentaire ponctuelle aux familles qui connaissent une difficulté financière passagère (dette de loyer, frais de santé importants…) », explique Naija Saifi, présidente de l’association « Cœur et la main tendue », à l’initiative de ce projet.

 

Lutter contre la précarité alimentaire et sociale

Créée en 2011, cette association menait déjà des activités d’aide alimentaire, avec des colis d’urgence pour une centaine de familles bénéficiaires. Désormais, ses actions vont pouvoir se développer dans un lieu convivial, grâce au loyer modéré du local octroyé par Plaine Commune Habitat. Une évolution dont se félicitent les représentants de la Ville, qui soutient le projet.
« Ce n’est pas un simple lieu de distribution, mais aussi d’échanges sociaux et conviviaux », souligne dans son discours David Proult, l’adjoint au maire en charge du quartier Franc-Moisin. Une caractéristique importante, car les personnes concernées par cette aide alimentaire sont souvent aussi isolées : « Beaucoup de personnes âgées avec de petites retraites, des personnes qui touchent le RSA, ou encore des familles monoparentales… », constate Karima Guermat, trésorière de l’association.

Inauguration de l'épicerie sociale et solidaire à la cité du Franc-Moisin par l'association « Coeur et la main tendue » Crédit photo : Delphine Dauvergne

 

Comment cela fonctionne ?

« Cœur et la main tendue » collecte les produits (alimentaires et d’hygiène) auprès de grandes surfaces. Ils sont ensuite proposés aux habitants du quartier (Franc-Moisin, Bel-Air, Stade-de-France) faisant l’objet d’accompagnement par les services sociaux et répondant à des conditions spécifiques notamment en termes de ressources.

Chaque foyer pourra venir à l’épicerie deux fois par mois pour un panier de 90 € par passage. Une participation financière de 10 à 25 % de la valeur marchande des produits leur sera demandée. Un fonctionnement qui leur permet aussi de pouvoir choisir leurs courses dans le magasin. L’épicerie sera ouverte trois demi-journées par semaine et le samedi alternant le matin et l’après-midi.
Deuxième initiative de ce genre, sur le territoire dionysien (le Secours islamique en a ouvert une à Pleyel en 2007), elle ne devrait pas être la dernière… « Une association étudiante de Paris 8 devrait en créer une prochainement », annonce Anne-Claire Garcia, chargée de mission innovation sociale à la mairie.

Delphine Dauvergne

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur