À la une En ville

JO 2024
/ Un territoire dans les starting block

Le 6 juillet, le Comité partenarial de Plaine Commune pour les Jeux olympiques de 2024 tenait sa dernière rencontre avant la désignation de la ville hôte le 13 septembre prochain.
Le 5 novembre 2011, lors de l'annonce des sites retenus pour la candidature française.
Le 5 novembre 2011, lors de l'annonce des sites retenus pour la candidature française.

2024 ou 2028 ? Moins d’une semaine avant la décision du Comité international olympique d’une double attribution des JO, les uns à Paris, les autres à Los Angeles, ou réciproquement, une nouvelle rencontre a été tenue le jeudi 6 juillet au siège de Plaine Commune par le Comité partenarial qui réunit derrière la candidature française responsables d’associations, entrepreneurs et élus de Seine-Saint-Denis. De tous les rendez vous convoqués depuis mars 2016, c’était avec à peine plus d’une centaine de personnes le moins fréquenté assurément. Parce qu’à onze semaines de la date fatidique du 13 septembre où le CIO rendra sa décision, l’ordre du jour s’y résumait surtout à un mot : l’attente.

Un timing impeccable

Pour évaluer les chances de Paris et avec elle de la Seine-Saint-Denis, le bilan a d’abord été dressé de la venue à la mi-mai de la commission d’évaluation du CIO. À en croire Sébastien Moreau, du GIP Paris 2024, ou Comité de candidature, leur programme de rencontres et de visites des futurs sites s’est déroulé pendant ces trois jours selon un timing impeccable, et qui devrait plaider pour les qualités d’organisation des Français. « On était dans des délais extrêmement contraints. Et sur 600 points de contrôle de temps, on n’a pas eu une minute de retard. » Même satisfaction au vu du rapport qu’en a rendu la veille la commission d’évaluation. Y est soulignée entre autres points forts « l’adéquation entre l’organisation des Jeux et le projet de territoire ».

2000 salariés dans la course

Autre bilan de la soirée, les animations qui se sont succédé à Plaine Commune comme à Est Ensemble pour soutenir la candidature. Les unes à l’initiative des villes et des clubs sportifs, dont le Sdus organisateur des 24 heures du water-polo. Les autres avec l’implication des entreprises, notamment lors de la Grande course du Grand Paris, le 21 mai entre Stade de France et hôtel de ville de Paris, où l’on a compté sur 8 000 participants, dont « 2 000 salariés » du territoire, signalait Francis Dubrac, président de Plaine Commune Promotion.

Fournitures et services

Pour les acteurs du monde économique, qui tenaient réunion le 30 juin à Est Ensemble sur le thème « Paris 2024 des enjeux pour l’emploi local », les JO représentent « 2 milliards d’euros d’investissement qui serviront d’accélérateurs économiques à l’ensemble de la Seine-Saint-Denis ». M. Dubrac en appelait à « une responsabilité collective pour être force de lobbying » afin que cette manne profite autant que se peut au département, comme lors de la Coupe du Monde de foot de 1998. « Les JO, ce n’est pas que le BTP. Ce sont aussi des retombées pour le marché de fournitures et de services. » 17 000 lits pour les athlètes et leur staff, 5 000 extincteurs, des tenues pour habiller les milliers de bénévoles… Et parmi les emplois du moment, des quantités de postes à pourvoir pour le gardiennage.

Au programme du 13 septembre

Après les retombées négligeables de la COP 21 ou de l’Euro 2014, « il y a une grande attente du monde de l’entreprise », d’après Francis Dubrac. Encore faudra-t-il, pour développer l’emploi local, veiller aux offres de formation. Mais quid du 13 septembre ? L’annonce à Lima de la décision du CIO étant attendue vers 22h, cette journée de suspense devrait donner lieu à une multitude d’initiatives. Ainsi à Saint-Denis où le maire Laurent Russier annonce déjà une programmation de 13h à 23h d’animations sportives et culturelles qui devrait se conclure par un concert sur le parvis de la basilique. 

Réactions

Bonjour. Décidément, personne n'a appris des erreurs passés. Pendant que le CIO s'engraisse depuis des années, les pays qui ont organisés les JO se sont endettés comme jamais laissant des équipements non utilisés car mal construit. Le fiasco des JO de RIO en est le parfait exemple... Ne parlons pas d’Athènes qui a été littéralement saignée. Paris est une ville déjà très endettée. L'organisation de ces JO ne devrait pas être la priorité des élus de cette ville. Cette organisation va entraîner tout le 93 dans sa chute... car les épreuves se déroule en majorité dans le 93 sans récupérer quoi que ce soit (à part une piscine olympique mais je doute de son utilité dans une ville ou 40% des habitats du centre ville sont insalubres) En terme d’aménagement du territoire français, on va aussi accélérer la centralité de Paris. Les grands gagnants seront les entreprises encore et toujours et les habitants seront grands perdant car ils vont payer pour des équipements qui ne pourront pas utiliser. C'est beau les JO à la sauce MACRON/HIDALGO/BROUAEZEC.... PS: L'ironie du sort, c'est que des milliardaires demandent des bénévoles... Et le trio PEU/BRAOUEZEC/PAILLARD applaudie. C'est donc cela la gauche...
D'accord avec vous Azzedine. Sans compter que cette démesure n'a plus le moindre sens dans le monde actuel en crise. Nous voulons revenir à des valeurs humaines de respect et d'humilité mieux adaptées à la réalité. La planète est en train d'être détruite, 50 % du monde animal a disparu en 40 ans, la biodiversité vitale disparaît, etc., etc. A Paris la pollution de l'air est problématique. Des gens en meurent. N'y a t-il pas mieux à faire que de danser sur le volcan dans une parfaite inconscience ? Quant aux concerts sur le parvis de la basilique, l'idée serait excellente à condition d'utiliser des instruments acoustiques comme cela était le cas jadis. Ne pas réaliser que l'usage d'amplis électriques surpuissants en plein coeur d'une ville est contradictoire avec le respect dû aux habitants (malades, vieillards, nourrissons, ou simplement personnes fatiguées ou désireuses d'autre chose) est un symptôme du dérangement mental "moderne" dont la banalité n'enlève rien à la gravité.
les Insoumis, Ensemble,... toute l'extrême-gauche est contre les J.O., Braouezec est pour ! Il a encore changé de parti ? Il est devenu macronien à plein temps ? Heureusement, il nous a promis qu'il n'irait pas jusqu'au bout de son mandat, c'est donc bientôt la retraite. Mais qu'il se rassure, on ne le regrettera pas. Côté promesses, Peu devait lui, publier la liste de ses revenus. J'ai encore rien vu passer. Il est vrai qu'avec 14 mandats, l'addition doit pas être facile. Sinon, je suis pleinement d'accord avec les réactions ci-dessus. Ces JO sont un véritable scandale et par pitié ne nous parlez pas des retombées bénéfiques pour les dionysiens. Le stade de France en est la parfaite contre-preuve: routes bouchées, bus déviés, métro surchargé, parkings sauvages, quartier en état de siège !! Mais qu'en pense Michel Ribay ?
Pendant les Jeux de 2024 le Comité International Olympique remplira la Seine-Saint-Denis de grands panneaux publicitaires à l'effigie de Coca-Cola et de Mac Donald's. La consommation des produits de ces marques décuplera dans notre département. Les boissons de Coca-Cola et les burgers de Mac Donald sont dangereux pour la santé. Dans les mois suivants l'été 2024 les maladies cardio-vasculaires augmenteront en Seine-Saint-Denis. D'un côté on aura 4500 logements une piscine olympique des équipements sportifs et de l'autre côté une explosion de l'obésité et des problèmes cardiaques. En théorie le le Comité International Olympique est une ONG de droit suisse créée en 1894 et basée à Lausanne. Dans la réalité le CIO est une filiale de Coca-Cola. Son président Thomas Bach fait ce que ce que la firme d'Atlanta lui dit de faire.
M. Russier M. Braouezec, Mme Hidalgo le tourisme représente 2 millions d'emploi en France ! Vous faites quoi pour son développement et surtout l'accueil "sécurisé" des tourismes dans notre ville ? aaaah le tourisme qu'on nous promet sans compter sur notre patrimoine existant, "Après, je cite ****les retombées négligeables*** de la COP 21 ou de l’Euro 2014" (et du barbouillage en graffitis le Canal de SD ?) mais il y a pourtant des emplois à la clef et bien plus durables dans le temps que ces JO !! n'en faut-il pas pour nos 17,5 % de Dionysiens-nes au chômage dont 46% sont sans diplôme ?!! La sécurité des citoyens et des touristes serait-elle une donnée abstraite du contrat social chers Poètes de l'Insoumission? puis Les habitants-tes des résidences-HLM suivantes sont enfermés-ées dans les trafics de drogue et d'armes ! Les penseurs et autres gourous du CIO, de la Ville de Paris et de Plaine Commune ont prévus quoi et quand pour stopper cette course aux trafics non-négligeables ? Il y a soif de bien vivre... et faim de juste Paix. - Résidence HLM "Jacques Duclos" - Résidence HLM "Gaston Dourdin" - Résidence HLM "Gabriel Péri" - Résidence HLM "Pablo Néruda" "Voir loin, parler franc, agir ferme" telle fut la devise de la Famille De Coubertin ! Et dire que dans cette « mascarade outrageante » vos soutiens patentés au régime Néo-Libéral à l'occasion des campagnes publicitaires et financières en faveur des Jeux-O vous permettent de dormir tranquillement ! pfff désolant les poéteux. En soutien "Aux insomniaques et aux violentés-ées" des trafics de drogue et d'armes médaillés d’Or dans notre ville.
Ce commentaire concerne la vie démocratique dans l’Établissement Public Territorial de Plaine Commune. Les séances du Conseil de Territoire de Plaine Commune sont en théorie publiques. Sauf si le public ignore les dates des séances. Sur le site internet de Plaine Commune la page du calendrier des conseils s'arrête au 27 juin 2017. Nous sommes le 9 août 2017 et les 422000 habitants de Plaine Commune ne peuvent pas connaître la date de la réunion de septembre 2017 du Conseil de Plaine Commune.
@Bertrand. C'est la fameuse démocratie inventive de nos édiles. C'est faire semblant d'inclure le bon peuple aux décisions. Résultat de cette fameuse démocratie : 70 % abstention. - Un député élu avec 15% des voix, - un maire D. PAILLARD elu avec moins de 10 000 voix sur 44 000 votants. - Le nouveau maire élu avec 55 élus sans que personne ne le connaisse - Une légitimité douteuse (les soutiens de S. PEU ouvrant le champagne à son élection) C'est comme tout ce qui est fait sans l'avis des habitants: - la flèche nord de la basilique (lubie d'Eric Orsenna) - les JO (lubie d'Anne HIDALGO) - la liste est longue... Etre proche du peuple... juste une illusion.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.