À la une En ville

Centre-ville
/ Un grand coup de pinceau sur la grisaille

Trois fresques apportent couleurs et gaité aux rues du Corbillon et des Chaumettes et au boulevard Jules-Guesde. Ces œuvres, réalisées par des artistes, ont été choisies par les habitants. Samedi, leur inauguration accompagnera une après-midi de festivités tournées vers les enfants et leur placedans l’espace public.
Réalisée pendant les vacances scolaires, la fresque rue du Corbillon, sera inaugurée avec deux autres dans le même secteur, samedi 12 mai
Réalisée pendant les vacances scolaires, la fresque rue du Corbillon, sera inaugurée avec deux autres dans le même secteur, samedi 12 mai

Samedi 12 mai, la rue du Corbillon se transformera pour la troisième fois en « Rue aux enfants », un projet porté par la démarche quartier Grand centre-ville. Rendez-vous à 15 h rue du Corbillon pour un goûter participatif (1) et un concert, et à 16 h direction place des Tilleuls pour la « Parade des poussettes ». À 16 h 30, retour rue du Corbillon pour l’inauguration de la fresque qui vient d’être réalisée sur le mur pignon de l’école maternelle Corbillon (notre photo). La « Parade des poussettes » reprendra jusqu’à la place Jean-Jaurès et le prix de la « plus belle poussette » sera décerné. Une après-midi pendant laquelle il sera question de la place des enfants dans l’espace public. Les petits pourront d’ailleurs tester les jeux au sol, conçus par les artistes Gonzague Lacombe, Laure Dufay et Julien Turbié, tout juste achevés. 

L’avis des plus jeunes dionysiens compte. Preuve en est, il a été recueilli lors du processus de choix pour la fresque réalisée par le collectif EvazéSir (No Rules) entre le 25 et le 29 avril sur le mur pignon de l’école Corbillon sur laquelle un renard et un âne jouent à « pierre, feuille, ciseaux ». Près de 70 élèves des écoles Corbillon et Jules-Guesde ont été consultés. « On était peu enthousiaste à l’idée de défendre notre projet devant les enfants », avoue Cyril du collectif EvazéSir pendant qu’Eva, sa compagne dans la vie et sur les échafaudages, s’affaire avec ses bombes de peinture, ses pochoirs et ses rouleaux. « Finalement, on en tire plutôt du positif. On est venu avec deux propositions : un âne et un renard, et une grenouille et un cygne. Ce sont les enfants qui ont choisi et ils ne se sont pas trompés. Ça fonctionne bien », ajoute-t-il. 

Donner une autre image de leur ville

Sur un muret du parking rue des Chaumettes et sur le transformateur électrique au niveau du 42 boulevard Jules-Guesde, deux œuvres vont voir le jour d’ici le 12 mai. Le muret accueillera une fresque de l’artiste Mr Pee, et le transformateur une installation de Guaté Mao. Un même processus a présidé au choix de ces deux créations. Plusieurs consultations ont été organisées et les riverains devaient se prononcer sur deux ou trois propositions par site. Soumis au choix des habitants, les projets présentés étaient issus d’une première sélection d’un collectif d’habitants accompagné par la démarche quartier et le service culture de la Ville. En tout, ce sont 424 Dionysiens qui ont émis un avis. 

Au départ de ces projets, il y a la rencontre entre la volonté de la Ville d’améliorer la qualité des espaces publics et des collectifs d’habitants œuvrant dans la même direction. Cette volonté s’est affirmée d’autant plus fortement après l’assaut du Raid le 18 novembre 2015 et l’envie de Dionysiens de donner une autre image de leur ville que celle portée par les médias à cette période. Les collectifs, La rue est notre jardin, les associations Jardin Haguette et Bonjour voisins Cop’Billon, ou encore la galerie HCE se sont ainsi lancés dans des expériences de végétalisation avec un même objectif : partager l’espace public. Sans ces collectifs, les fresques et la journée du 12 mai n’auraient pas vu le jour. l Fabrication de la fresque en images sur lejsd.com

Véronique Le Coustumer 

(1) Pour le goûter, les gâteaux et les boissons sont les bienvenus. 

Réactions

Et à quand un grand coup de balai pour la propreté à Saint-Denis !!!
et quand les personnes vulnérables sans poussettes ou sans fauteui pourront se promener tranquille dans st Denis?

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur