À la une En ville

Législatives 2e circonscription
/ Un "citoyen ancré à gauche"

Dieunor Excellent veut miser sur l’éducation et la démocratie pour émerger dans une campagne marquée par la présence de deux poids lourds à gauche.
Dieunor Excellent, lors de la consultation citoyenne.
Dieunor Excellent, lors de la consultation citoyenne.

Dieunor Excellent est de retour. Candidat aux législatives de 2012, cet enseignant de 40 ans, conseiller municipal d’opposition à Villetaneuse, remet ça en juin 2017. Sans étiquette, mais pas sans conviction, ce « citoyen ancré à gauche » comme il se définit est en campagne depuis plusieurs mois avec comme fil rouge une consultation citoyenne menée pendant quatre mois. L’opinion de 300 personnes a ainsi été recueillie avec un sentiment partagé sur François Hollande puisque 80% déclarent que leur quotidien ne s’est pas amélioré sous son quinquennat. M. Excellent, qui avait voté pour lui « en pensant qu’il allait mener une politique de gauche » est lui aussi bigrement déçu par ses renoncements. « Il a reculé sur le droit de vote des étrangers, sur les migrants. Il a essayé de faire voter la déchéance de nationalité. » Chez ce naturalisé de 1998, en pleine France black-blanc-beur de la Coupe du monde 1998, ces renoncements ne pardonnent pas et à ses yeux l’hôte de l’Élysée ne s’est pas racheté avec « la politique libérale qu’il a menée » ou encore « son absence de plan Marshall pour les quartiers populaires ».

 

Un David et deux Goliath

Engagé dans l’action associative, M. Excellent n’appelle pas à voter pour un candidat en particulier à la présidentielle, même s’il constate la montée du vote utile incarné par Mélenchon, mais il se mobilise pour que les urnes ne soient pas boudées. Passé ce temps électoral, il popularisera ses idées pour les législatives, et notamment deux d’entre elles qu’il place en tête de ses propositions (1) : « On veut mettre le paquet sur le volet éducatif, sur la lutte contre l’échec et le décrochage scolaires. » Pas plus de 20 élèves par classe dans nos quartiers, insiste-t-il et l’ambition de faire comprendre aux gamins que « le bulletin de notes ressemblera forcément au bulletin de salaire ! ». Contribuer à l’accouchement d’une nouvelle démocratie est son autre cheval de bataille. « Il faut sortir des privilèges, permettre à tous la possibilité d’être élus. » Pour ce faire, M. Excellent propose un mandat unique de député et pour un maire qu’il ne puisse l’être au maximum que deux fois quatre ans.

En 2012, il avait frôlé les 5% des suffrages exprimés synonymes de remboursement des frais de campagne en obtenant 4,90% sur l’ensemble de la circonscription et 15% à Villetaneuse. Cette fois, il espère passer la barre mais constate avec réalisme qu’il est à gauche « un David face à deux Goliath, Stéphane Peu et Mathieu Hanotin ».

(1) www.excellent2017.fr

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.