À la une En ville

Bus 153
/ Un bonheur un peu gâché

Elles étaient quatre de l’association Parazar à investir un bus de la ligne reliant la basilique à la Porte de la Chapelle. Le but : jouer avec les usagers, les amuser, les détendre… Une gageure en ce mercredi 5 juillet où la ligne était déviée.
Mercredi 5 juillet, dans le 153
Mercredi 5 juillet, dans le 153

Elena, Cécile, Annie et Aïda de l’association Parazar ont pris le bus 153, mercredi 5 juillet, à la station Basilique direction Porte de la Chapelle pour une opération intitulée « Le bonheur est dans le bus ». « Nous sommes là pour vous apporter du bonheur », lancent les participantes, à un public un peu serré. « C’est des bus en plus que devrait fournir la RATP », réplique une femme assise qui ajoute être bien plus souvent debout. Et il faut avouer que la tâche n’est pas facile pour les comédiennes. Elles organisent quelques jeux : « quelle est la meilleure pâtisserie de Saint-Denis ? ». « Lannois. » La bonne réponse permet à la gagnante de remporter un des bons d’achat mis à disposition par des commerçants dionysiens (1). Régulièrement, les actrices chantent « Le bonheur est dans le bus ». Cécile déclame, à tout nouvel arrivant : « un sourire ne coûte rien et produit beaucoup, il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne ». Et comme le 5 juillet c’est la veille du 6, jour du démarrage du festival dionysien « On va rire à Saint-Denis », c’est aussi l’occasion de distribuer des flyers avec le programme des quatre jours.

Ce type d’initiative renouvelée en raison du succès du Déambus le 18 mars dernier, à l’occasion de la Quinzaine antiraciste dionysienne, n’a pas connu le succès de la précédente édition. Initialement prévue le 1er juillet, cette dernière a été déplacée à cause de l’inauguration, le même jour, de la ligne 11 du tram. Le samedi semble un jour plus approprié pour des moments festifs dans les transports en commun. De plus, ce mercredi 5 juillet, Parazar a accumulé les malchances. La déviation de la ligne du 153 due aux travaux en centre-ville, et le contournement de l’avenue Romain-Rolland et de la cité Floréal où des bornes à incendie avaient été ouvertes, ont vidé le bus de ses occupants. L’énergie et le talent des protagonistes n’ont pas trouvé de public pour les porter. Les quelques rares passagers avaient les regards portés uniquement sur le parcours inhabituel du 153. Le meilleur moyen, pour eux, de saisir la station la plus proche de leur destination. Alors, même si certains ont joué le jeu, on sentait chez la plus part de l’agacement et peu de disponibilité pour un peu de rigolade avec Parazar. Les comédiennes ont ensuite investi un bus 253, direction La Courneuve, quelque peu démotivées. 

 

(1)pâtisserie Lannois, fleuriste Novafleur, librairie Folies d’encre

Réactions

le 153, symbole de la dégradation du "service public": délais d'attente interminables, bus bondés et surchauffés, itinéraires erratiques (on ne sait jamais quel itinéraire sera emprunté),... Les dionysiens sont ici encore abandonnés. Un autre exemple du mal vivre !

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.