Cultures

Plaine
/ Trois Saisons toujours plus musicales

Depuis cinq ans, l'association l’association « les Trois Saisons de la Plaine » propose des cycles de concert de musique classique pour des publics variés.
Depuis cinq ans, l'association l’association « les Trois Saisons de la Plaine » propose des cycles de concert de musique classique pour des publics variés.

Qui a dit que la musique classique n’était réservée qu’à un certain public composé de connaisseurs aux cheveux crantés ou de bourgeoises un peu pète-sec ?
C’est pour tordre le cou aux clichés de ce type que l’association « les Trois Saisons de la Plaine » s’est lancée dans un projet ambitieux et qui, avec les années, va crescendo. Depuis cinq ans qu’ils existent, ces cycles de concerts ont attiré des centaines de spectateurs : habitants du secteur, salariés des entreprises implantées dans le quartier et, bien sûr, les élèves des écoles dionysiennes environnantes.

Portée par son fondateur, le violoncelliste Antoine Landowski, professeur au CRR d’Angers, et sa nouvelle présidente Alice Rascoussier, l’association s’emploie à démocratiser la musique classique en invitant des instrumentistes et des formations de musique de chambre à se produire dans l’église Saint-Paul de la Plaine. L’édifice religieux situé rue du Landy accueille chaque année six concerts gratuits. Chaque récital est donné trois fois le même jour : le matin pour les groupes d’écoliers, le midi pour les cadres auxquels peuvent se joindre les habitants qui peuvent profiter aussi d’une représentation le soir à 20h.
 

Vulgariser le classique

S’il reste difficile d’attirer de nouveaux spectateurs parmi les riverains, l’ouverture des Trois Saisons au public scolaire et aux entreprises porte aujourd’hui ses fruits. La formule a permis de monter des projets de sensibilisation et d’éveil musical (danse, chant, percussion…) avec l’école maternelle des Drapiers et l’école élémentaire Gutenberg, des collaborations aussi avec le chœur Ô Chante de l’entreprise Orange Business Services mais également – et c’est une première – des ateliers avec leYouTubeur Guillaume Benoît, créateur de la chaîne Révisons nos classiques qui compte aujourd’hui un peu plus de 40 000 abonnés.

Dans ses vidéos d’une dizaine de minutes, ce passionné explore la vie de célèbres compositeurs en mettant en scène des acteurs au milieu de vrais décors, bien souvent des châteaux. La réalisation de la vidéo, qui sera publiée sur YouTube, sera confiée à une classe de CM2 de l’école Gutenberg, son écriture débutera en janvier prochain.
 

Trois, quatre…

La pianiste Claire-Marie Le Guay inaugurera la saison jeudi 18 octobre avec un programme dédié à Schumann et Beethoven. Habituée à travailler avec le jeune public, la musicienne aura la chance de jouer pour un public avisé : les enfants auront été préparés par la médiatrice culturelle Camille Villanova quelques jours avant la représentation. Au total, cinq cents écoliers assisteront aux concerts sur la saison 2018-2019. À présent, l’équipe des Trois Saisons de la Plaine a le regard tourné vers le nouveau lycée polyvalent Plaine Commune situé à deux pas de l’église Saint-Paul. Un partenariat est d’ores-et-déjà envisagé par l’association et l’établissement.

 

Maxime Longuet

Concert jeudi 18 octobre à 12h30 et 20h30 à l’église Saint-Paul de la Plaine (29, rue du Landy). Entrée libre et gratuite.

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur