À la une Sports

Basket-ball
/ Triumvirat sous les paniers

À Saint-Denis, la balle orange est une affaire d’alliances. Depuis 2013, le Saint-Denis US, le Basket Club Courneuvien et le Cercle Sportif Lilas-Romainville réunissent leurs meilleurs talents sous la bannière de l’Union Élite.
Jeudi 9 février, l'équipe sénior (en blanc) de l'Union Elite a joué un match amical au palais des sports de Saint-Denis.
Jeudi 9 février, l'équipe sénior (en blanc) de l'Union Elite a joué un match amical au palais des sports de Saint-Denis.

« S’unir pour réussir. » Le principe de l’Union Élite Basket-ball pourrait en être la devise. Depuis maintenant quatre ans, le basket-ball dionysien se joue en coopération avec deux clubs voisins : le Basket Club de La Courneuve et le Cercle Sportif Lilas-Romainville. Une union alors encouragée par la Fédération française de basket-ball dans un contexte où les associations sportives doivent composer avec des moyens de plus en plus limités. « Rassembler les trois clubs autour de l’Union Élite permet à chacun de proposer plus de choses que s’ils étaient séparés. Aujourd’hui, une joueuse en U13 (catégorie des moins de 13 ans) a la possibilité de s’entraîner tous les jours si elle le souhaite, en bénéficiant de nombreux créneaux horaires et des infrastructures de quatre villes », détaille Julien Tuloup, responsable du pôle féminin et coach de l’équipe seniors. « Aujourd’hui, toutes nos équipes ont au moins trois entraîneurs par catégorie et nous pouvons proposer aussi bien des sessions d’entraînement au shoot le samedi matin que des séances personnalisées pour ceux qui le souhaitent. » La mise en commun d’encadrants et d’infrastructures des trois associations favorise donc avant tout la qualité de la formation.

Concrètement, l’Union Élite se compose de quatre pôles : féminin, masculin, mini-basket et le pôle des officiels, qui concerne la formation à l’arbitrage. Pour le mini-basket (comme pour le pôle féminin et masculin) le principe est le suivant : chaque club conserve son autonomie et propose sa propre école de basket. C’est une fois arrivés dans la catégorie pré-minime (de 9 à 10 ans) que les meilleurs joueurs de chaque école de basket forment alors l’U11 Élite, première catégorie de l’Union Élite. Le fonctionnement est le même pour les catégories d’âges suivantes. Des U13 au U17, jusqu’aux équipes junior et senior, pour les garçons comme pour les filles. Grâce à cette fusion, les équipes « Élite » évoluent ainsi au niveau régional ou pré-national, tandis que les équipes propres à chaque club (Saint-Denis, La Courneuve, Les Lilas-Romainville) jouent dans les divisions départementales.

Partenariats prestigieux et formation d’arbitres

Mais ce regroupement n’est pas qu’un moyen de proposer aux meilleurs basketteurs de leur catégorie d’âge d’évoluer dans de plus hautes sphères. Au-delà de l’aspect purement sportif, l’Union Élite Basket entend fédérer ses adhérents autour d’un projet plus large : « Quand les moyens d’encadrements sont plus importants et que les jeunes évoluent ensemble pendant plusieurs années, on a la possibilité de développer d’autres aspects, il y a un volet éducatif et social important », insiste Julien Tuloup. L’année dernière, toutes ses joueuses, des U13 aux U17, sont parties en voyage sur les périodes de vacances scolaires : à Toulon, en Espagne, ou encore en stage sportif au centre de formation de Bourges, club phare du basket féminin français dont l’Union Élite est partenaire, au même titre que le club de Paris-Levallois pour les garçons. « On souhaite leur proposer des choses qui sortent de l’ordinaire tout en les incitant à participer à la vie de l’association. On leur montre que tout ne tombe pas tout seul. C’est un de nos objectifs au même titre que le sportif. » L’ambition est la même du côté du pôle arbitrage : l’Union tente de transmettre aux jeunes, dès 12 ans, l’envie d’arbitrer ou de devenir officiel (chronométreur, responsable de la table de marque…). Un autre moyen de les responsabiliser et de les faire participer activement à la vie du club. Toujours sous une même bannière.

Corentin Rocher

Les filles déroulent, les garçons piétinent

Cette saison, les équipes seniors de l’Union Élite rencontrent des destins différents. Engagés en Pré-nationale, après une descente de Nationale 3 en fin de saison dernière, les garçons avaient idéalement débuté l’exercice – enchaînant 6 victoires – avant de s’effondrer. Depuis décembre, l’équipe n’a remporté qu’un seul de ses sept derniers matches. Un sentiment que ne connaît pas l’équipe féminine, tout simplement invaincue cette saison en Pré-régionale. Les seniors féminines caracolent en tête du classement avec 13 succès en autant de rencontres – le dernier en date par 58 points d’écarts sur le parquet de Stains – et disposent donc de toutes leurs chances pour atteindre leur objectif : la montée en Pré-nationale.
CR

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.