@ vous

Politique locale
/ Stationnement payant : Laurent Russier s’entête et méprise les dionysiens

Nom ou initiales: 
Parti Socialiste

Depuis deux ans le Maire de Saint-Denis a profondément modifié les règlementations liées au stationnement.

La ville de Saint-Denis a connu depuis deux ans une forte augmentation de la zone de stationnement réglementé et une augmentation des tarifs de stationnement dans la ville. Ce débat autour du stationnement est toujours vif chez les habitants, comme en témoigne la mobilisation des habitants lors des deux derniers conseils municipaux.

Nous nous étions déjà opposés à cette mesure qui prévoyait pour les quartiers Grand centre-ville et Delaunay Belleville : la suppression des zones de 30 minutes gratuites par des zones limitées à 2h et payantes, y compris pour les résidents, ainsi que l’extension du stationnement réglementé qui fut étendu à 300 places (sud Parmentier, Delaunay Belleville et nord jean moulin). Ce changement de réglementation affecta également la Plaine avec la création d'une zone réglementée sur l’avenue du président Wilson en janvier 2017, puis sur l’ensemble du quartier en septembre 2017. Cette modification du zonage s’est également accompagné de la mise en place d’un macaron à destination des artisans et commerçants à : 440 euros par an pour les artisans, 40€ par mois pour les commerçants, 10€ par mois pour les professionnels de santé.

Déjà à l’époque un débat s’était ouvert sur la question du stationnement payant pour les résidents mais avec l’assurance selon M. Russier que cette nouvelle réglementation ne changerait rien aux résidents qui disposent toujours d'un forfait gratuit. Il aura fallu à peine un an pour revenir sur cette promesse.

En effet le Maire de Saint-Denis a décidé de changer les règles sans aucune discussion ni concertations avec les habitants concernés et cela sans aucune différenciation en fonctions des quartiers. On aurait pu imaginer une différenciation en fonction des caractéristiques des quartiers (quartiers où le nombre de place est limité, quartiers où il existe des parkings souterrains comme cela peut être le cas pour certaines constructions neuves...).

M. Russier s’est entêté et a fait le choix de faire payer à tout le monde 20 euros mensuels, soit une ressource supplémentaire pour la ville qui est a minima d'un demi-million d’euros et au maximum de plus de 1,3 millions d'euros. De plus cette décision intervient en même temps que la libre fixation par la ville des amendes pour non-paiement de stationnement qui va elle aussi augmenter les ressources considérablement les ressources de la ville notamment grâce à ses véhicules équipé de rampes LAPI et d'horodateurs alphanumériques.

Nous partageons l'objectif de mieux équilibrer la place de la voiture dans la ville et dans l'espace public, mais nous sommes opposé à cette méthode. Rien n'est mis en place par la ville pour faciliter les échanges de place comme une plateforme permettant de mettre en contacts des Dionysiens qui ont des places de garage mais pas de voiture et ceux qui ont des voitures mais pas de places, ou encore en mettant en des places un stationnement temporaire gratuit de 15 minutes. La ville pourrait agir avec plus de fermeté contre les mécaniques sauvage ou contre les voitures ventouses qui de facto réduisent le nombre de places disponibles. La municipalité aurait également pu agir au niveau du nombre de macarons distribués en limitant son nombre à un par foyer libérant là aussi des places de stationnement. Enfin la ville doit engager un vaste chantier de sécurisation des parkings en lien avec les bailleurs comme Plaine Commune Habitat. Il est d’ailleurs ubuesque que le Maire renvoie constamment la balle à ces même bailleurs pour leurs manques d’initiatives alors qu’il est lui-même président de PCH!
Les élus du groupe d’opposition L’ambition à gauche pour Saint-Denis n’ont cessé de dénoncer cette réforme injuste, qui sous couvert de réduire les incivilités liées au stationnement notamment dans l’hyper-centre, décide de sanctionner tous les dionysiens avec un forfait à un tarif élevé. Plus que jamais nous appelons le Maire de Saint-Denis à revenir à la raison et mettre en place un moratoire sur cette question afin de renouer le dialogue avec les Dionysiens.

Politique locale

Réactions

Bonjour.
Peut on avoir un rapide compte rendu de ce qui s'est dit hier???
Les indemnité (encore), les élus présents, absents....
Les échanges... si il y en a eu??? Car un nouveau dictateur se met en place...

Ce petit maire mal élu aurait pu le faire sans publique mais à minima le retransmettre... Les échanges ont peu être été houleux..

@Azzedine En raison du huis-clos, le JSD n'a pas été autorisé a assister aux débats. Le huis-clos est une disposition prévue par la loi, le mot de dictateur est sans doute tout à fait excessif en la circonstance. Cordialement Yann Lalande

@Yann.Lalande ... Et sur la partie publique ?

Il y a eu seulement 2 abstentions pour le vote du huis clos et aucune voix contre ! C'est étonnant si on tient compte des déclarations des uns et des autres...

Sur la vidéo officielle, on voit bien M. Messaoudene au premier plan lever la main ; qui est le second abstentionniste ? L'opposition PS a voté le huis clos ? Le groupe REVE ? Le groupe PSG ? Philippe CARO ? Ils n'étaient pas là ?

Merci pour vos réponses ... si vous avez l'information.

Bonjour.
@Yann.Lalande.
Je sais bien que vous n'avez pas pu y assister. Je parlais plutôt des élus présents. S'ils pouvaient nous faire un retour des échanges et de l'ambiance (tendue j'imagine).

Franchement, je ne pense pas que le mot soit fort. Sur la partie publique, ou d'habitude il prends son temps... La il a expédié la chose. Même le ton employé était très vindicatif.

Je pense qu'on aura à faire à d'autres huis clos car cette manière de faire risque de déplaire fortement et d'avoir encore plus de mobilisation lors du prochain CM.

PS: Je pense qu'il a signé la fin du PCF à Saint Denis. Les militants n'y croient plus car on ne peut être toute sa vie en lutte... A un moment donné, il faut qu'il y ai du progrès social, du cadre de vie, de la perspective même pour les militants... Bien vivre ce n'est pas être un bourgeois.

Il y a quand même un souci quelque part !!! Sur son compte Facebook, B.Bagayoko affirme :

"Bally Bagayoko : Mon groupe n'a pas voté pour le huit clos..."

Or, à ma connaissance, le groupe REVE c'est 7 membres et il est annoncé que 2 abstentions !!!

Cela nécessite une explication, soit de L.Russier, soit de B.Bagayoko ...

Réagissez à l'article

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur