À la une En ville

Du nouveau pour les automobilistes
/ Stationnement : ce qui change en 2018

Les détenteurs du macaron résident devront s’acquitter d’un forfait mensuel de 20 euros. Ce nouveau dispositif, initialement prévu au 1er janvier 2018 est repoussé à février. Le détail de cette nouvelle mesure de stationnement.
Le stationnement payant entrera en vigueur le 1er février 2018. (©) Yann Mambert
Le stationnement payant entrera en vigueur le 1er février 2018. (©) Yann Mambert

Commençons par la petite bonne nouvelle pour le portefeuille des automobilistes dionysiens. Initialement annoncé pour le premier jour de la nouvelle année, le forfait mensuel de 20 euros est repoussé au 1er février. L’adjoint chargé de la voirie, Hakim Rebiha, annonce ce report dans un courrier envoyé cette semaine à environ 5 000 détenteurs du macaron résident, qui leur donne le droit de se garer gratuitement sur les places de stationnement en zone verte de leur quartier. « Nous vous invitons à renouveler le vôtre avant le 31 janvier 2018. Votre macaron 2017 restera valable jusqu’à cette date », écrit-il sans évoquer les raisons de ce délai. 

Mais, selon nos informations, la municipalité a voulu s’éviter un embouteillage lors du renouvellement juste avant les fêtes de fin d’année, alors que la mesure est impopulaire auprès des automobilistes. « Ce montant, deux fois moins cher qu’à Paris, est identique ou inférieur à des communes voisines ou équivalentes (La Courneuve, Aubervilliers, Pierrefitte, Ivry, Saint-Ouen, Colombe) », argumente l’élu. 

L’amende passe de 17 à 30 euros

La Ville veut « inciter les résidents, qui ont une place dans un parking, à l’utiliser quotidiennement » afin de soulager le stationnement en surface, poursuit-il. Dans un rapport présenté en octobre, la Ville a prévu une recette entre 500 000 et 700 000 euros « pour environ 3 000 autorisations de stationnement payant délivrées, au lieu de 4 600 gratuites actuellement ». Si la mensualisation est retardée, le montant de l’amende, lui, augmentera bien dès le 1er janvier. Passant de 17 à 30 euros. Comme l’ensemble des villes françaises, Saint-Denis profite ainsi de la dépénalisation du stationnement payant à partir de 2018. Le procès-verbal (PV) devient un forfait post-stationnement (FPS). Aussi, fini le PV de 17 euros maximum : c’est la commune qui fixe le montant du forfait. « Cela concerne uniquement les places réglementées », précise-t-on à la Ville.

Cette dépénalisation n’inclut pas les stationnements gênants, dangereux ou abusifs, dont l’amende varie de 35 à 135 euros, avec un risque de mise en fourrière. Si le FPS n’est plus à proprement parler une amende, dans le fond, elle en est toujours une. Ainsi, un ticket d’horodateur absent ou périmé en coûtera 30 euros au contrevenant. Le montant de ce forfait est similaire à ceux qui seront appliqués dans les villes de Plaine Commune, mais moins élevé qu’à Paris, avance-t-on du côté de la municipalité. Elle espère que ce tarif dissuadera la fraude ou encore poussera les usagers vers le stationnement dans les parkings. 

La Ville va également renforcer le contrôle. Selon nos informations, elle projette d’externaliser, au cours du 1er trimestre prochain, la surveillance des rues en zone verte à une société privée. Cela concernera au total environ 4 500 places de parking. La police municipale et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) seront chargés des rues orange, soit environ 1 000 places. « On veut concentrer les moyens du service public là où on en a le plus besoin », dit une source municipale. Cette nouvelle configuration devrait être expérimentée pendant deux ans. Si elle est concluante, elle pourrait être pérennisée.

Aziz Oguz 

Comment obtenir son macaron ?

À l’accueil du parking Indigo Basilique (4, place du Caquet). Lundi, mardi et jeudi : de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Mercredi et vendredi : de 9 h à 12 h et de 14 h à 20 h. Macarons disponibles à partir de jeudi 21 décembre.Pré-inscription possible sur voirie.parkindigo.fr/saint-denis Indigo au 01 48 20 27 72.
 

Réactions

Il y a de quoi se faire pipi dessus. Croyez vous que les automobiliste qui ont un parking se passeraient la tête a tourner pendand plus de 30 minutes chaque soir s'ils avaient une place de parking ? C'est honteux de nous prendre autant pour des abrutis. C'est tout simplement potr nous obliger a vous verser 20€ par mois, et toujours pour les même conditions de stationnement. Mais Monsieur l elu, nous n'avons pas tous la chance d'avoir un revenu d'élu, un revenu de professeur, a peu pres entre 4000 et 5000€ de revenus, un pavillon, et il est vrai un parking que vous allez payer 5€ par mois. La plupart des habitants touchent 1200€ et sont en hlm, ont effectivement un véhicule, qu ils stationnent dans vos qui sont très degoutantes et ou on se fais cassé ou volé nos voitures. C est un petit luxe que nous avons pour pouvoir faire nos courses tranquillement car après nos journées longues et fatiguantes payées une misères nous nous octroyons le droit de ne pas galérer pour faire nos courses. Les Asvp que nous payons avec nos impôts ne s'occuperont que des zones orange, et cela serra une société privée qui va gerer le reste. Donc les secteurs verts comme Langevin et péri paie les asvp pourquoi ? Vas t on nous déduire cela de nos impôts. Les 20€ que nous allons payer vont donc servir à payer ces Asvp privés et d après ce que je viens de lire, Indigo qui gérera les contrats, mais il me semble que vous aviez parler de cette mesure pour financer la surveillance qui nous a déjà coûté 10% d'augmentation sur nos impôts locaux. Donc en réalité tout est tromperie, mensonge. .. Vivement les prochaines élections en espérant que les dionysiens se réveil. Cordialement
C'est un impôt déguisé qui est uniquement créé pour financer les hausses faramineuses des salaires des élus. Rien de plus. Nos élus s'auto-augmentent et ne connaissent pas l'austérité
Bonne crise de fou rire également en lisant "inciter les habitants à utiliser leur parking". Quelle blague ! Qui serait assez stupide pour payer une place de parking et laisser sa voiture dans la rue alors qu'elle a toutes les chances d'être cassée ? Avez-vous des chiffres à donner pour appuyer cet argument ? Ou alors c'est que le parking en question est inaccessible car privatisé par les dealers et qu'on préfère faire payer les propriétaires de voitures que déranger leur business ?
J'attire l'attention des lecteurs du JSD sur un point que j'ai soulevé lors du dernier conseil municipal (et dont ne fait pas le mention le journal) : en l'état actuel des choses, l'utilisation des voitures LAPI pour verbaliser les stationnements (tous, d'ailleurs) est illégale. Et donc peut-être contestée. Car seules les police nationale, la gendarmerie et la douane sont autorisés à utiliser des moyens photos ou vidéos pour cela ; pas les mairies. Ce qui change au 1er janvier c'est que le stationnement payant est dépénalisé et que les villes peuvent fixer le montant de leurs amendes (mais ne sont pas obligées de les augmenter). Pour tous les autres cas de verbalisation pour le stationnement (les gênants, très gênants, abusifs, interdits ou dangereux) rien ne change pas. Mais plus fondamentalement, TOUTES les utilisations du système LAPI sont encadrées par la Loi Informatique et Libertés. Qui ne permet pas aux mairies de faire des photos ou des vidéos pour verbaliser. Tous les détails du problème sont dans mon intervention au Conseil municipal, que vous retrouverez ici : http://philippecaro.over-blog.com/2017/12/l-usage-des-voitures-lapi-par-la-mairie-de-saint-denis-pour-verbaliser-le-stationnement-illegal.html
C’est irresponsable de stimuler l’utilisation des services de parking alors que les voitures se font voler à leur intérieur. QUelques mois auparavant, la porte de notre voiture garée dans le parking république a été cassée pour le vol d’un poste radio. J’ai passé plus de deux jours à trouver un gardien sur place !!! Et le coût de la réparation: 600 euros. Ni le parking ni la mairie s’engagent à payer pour ces crimes. Pourquoi stimuler l’utilisation de ces endroits alors? En échange de quoi? Est-ce que la mairie et les parkings privés vont s’engager à payer tous les vols qui se réalisent dans leurs locaux?
J' ai reçu une lettre également spéciale langue de bois de mr Guermat qui justifie cette mesure par la difficulté à se garer! Comme si la difficulté à se garer ne venait pas d'une politique anti-voiture continue depuis une quinzaine d'années qui supprime régulièrement des places de stationnement et complique constamment la circulation...Quand aux parkings de la ville: Tarifs prohibitifs et aucune présence humaine, tout peut arriver là dedans! A part ça tous les arguments que nos braves conseillers municipaux ont développé pour repousser la mise en place d'une vidéosurveillance s'appliquent également à cette verbalisation "big brother" , de plus privatisée....Mais quand il s'agit de se remplir les poches l'argent n'a pas d'odeur! J'ai eu la mauvaise surprise de découvrir par deux fois que j'avais été verbalisé à tort, par un sympathique courrier (évidemment on ne laisse rien sur le pare-brise..) d'ou deux lettres recommandées à aller poster à la poste République (les connaisseurs apprécieront)...Depuis aucune réponse...

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur