À la une Sports

Football
/ Show le derby

Dimanche 29 octobre, le Cosmos (en noir) a perdu contre le Sdus (en bleu) sur le terrain annexe du Stade de France. (©) Yann Lalande
Dimanche 29 octobre, le Cosmos (en noir) a perdu contre le Sdus (en bleu) sur le terrain annexe du Stade de France. (©) Yann Lalande

« On se cache toute la semaine qui suit quand on a perdu. » Telle est la dure loi du derby. Une sentence qu’Éric, joueur du Cosmos, scotché en tribune par une vieille blessure, accompagne d’un sourire. Comme pour rappeler que ça n’est que du foot. C’est donc au tour du Cosmos de raser les murs, à l’issue d’un derby de Saint-Denis qui a tenu toutes ses promesses ce 29 octobre. 200 spectateurs en tribune, un scénario haletant, cinq buts (1) et quelques prises de bec : un match entre le Cosmos et le Sdus n’est définitivement pas une rencontre comme les autres. Même s’il n’a jamais opposé les deux équipes premières, même s’il ne s’agit que d’un match de Départemental 1 (2), le derby déchaîne les passions et se nourrit de petites histoires comme celle des frères Soukouna chacun dans un camp. Des frangins aux trajectoires diamétralement opposées dimanche : pendant que Yamadou marquait pour le Sdus, Mamadou était suspendu côté Cosmos. Un véritable crève-cœur si l’on en croit Mamadou Soumaré, co-entraîneur du Cosmos et ancien joueur du Sdus pendant sept ans : « Tout le monde veut être titulaire pour ce match. Certains sont même prêts à cacher leurs petites blessures. »

« Comme papa ! »

Comme souvent dans les derbys, c’est d’abord une grosse affaire pour le « petit ». Et à Saint-Denis le « petit » c’est le Cosmos. Morad, qui comme beaucoup a connu les deux clubs, résume : « On a longtemps dit que le Sdus était plus aisé et que le Cosmos était l’équipe du quartier. Les temps ont changé et aujourd’hui beaucoup de joueurs sont passés par les deux équipes. Il y a toujours une rivalité mais tout le monde se connaît désormais. Maintenant le Sdus reste plus structuré et mieux armé financièrement. » Mais du coup comment choisir son camp quand, comme Ismaël et Amine, on a 6 et 10 ans ? « Nous c’est comme papa ! » Alors papa Morad ? « Je vais être derrière le petit poucet. Même si au fond j’aimerais un match nul. »

Stéphane Peu, député de la 2e circonscription, venu donné le coup d’envoi, ne se mouille pas plus : « Les deux clubs n’ont pas les mêmes histoires mais une ADN très voisine. Ce sont deux clubs d’une ville populaire. Il n’y a pas les riches d’un côté, les pauvres de l’autre. » Le match nul tout le monde y a cru jusqu’à la 88e minute et ce but de Nilton Monteiro, qui donnait la victoire aux Bleus de Saint-Denis. Mais comme dit aussi Éric, « des derbys, heureusement il y en a deux par an »… Rendez-vous en mars pour l’éternelle revanche.

Yann Lalande

(1) Cosmos/Sdus (b) : 2-3 (Buteurs. Cosmos : Steve Dorget 47’ ; Mary Ba 65’. Sdus : Mohamed Ghazi 10’ ; Yamadou Soukouna 35’ ; Nilton Monteiro 88’)
(2) Le Sdus est 9e après cette première victoire de la saison. Le Cosmos est 11e et avant-dernier avec un seul point au compteur.
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur