À la une Sports

Tennis de table
/ Seyfried champion de France de double

Alexandre Robinot et Joé Seyfried champions de France de double
Alexandre Robinot et Joé Seyfried champions de France de double

Pour un coup d’essai c’est un coup de maître. Alexandre Robinot, 22 ans (Chartres ASTT) et Joé Seyfried, 20 ans (Sdus TT), n’avaient jamais été associés en compétition. Pour leur première, samedi 3 mars à la Kinderana de Rouen, ils ont été sacrés champions de France, dominant en finale les lauréats 2015, Romain Lorentz et Brice Ollivier. Il faut remonter à 2009 et le sacre d’Emmanuel Lebesson pour voir un Dionysien champion de France en tennis de table chez les seniors. Voilà qui situe l’exploit de Joé Seyfried. Ce dernier a d’ailleurs aussi fait des étincelles en simple, battu quatre manches à trois, en huitième de finale par Emmanuel Lebesson (Rouen SPO), 25e mondial et champion d’Europe 2016. Un autre Dionysien a fait parlé de lui ce week-end à Rouen. Mehdi Bouloussa, arrêté depuis trois mois pour un problème à la cheville, a atteint les ¼ de finale du tournoi masculin avec seulement 15 jours d’entraînement dans les jambes. Strappé, et jouant avec un peu d’appréhension, le pensionnaire du Sdus s’est payé le luxe d’éliminer Adrien Mattenet (Villeneuve PPC), tête de série n° 3 et ex n° 19 mondial, en 1/8e de finale. C’est finalement Can Akkuzu (Pontoise) qui aura eu la peau du Dionysien en ¼ de finale. Ces bons résultats sont de bon augure avant le choc du 13 mars dans l’Orne, face à Argentan-Bayard dauphin du Sdus 93 TT en pro B. Pour voir Joé Seyfried étrenner son titre de champion de France de double il faudra donc patienter jusqu’au dimanche 1er avril (15 h 30) pour le match de Pro B opposant Saint-Denis à Issy-les-Moulineaux à La Raquette.

Du côté des filles, pas de miracle en revanche, en l’absence de Prithika Pavade et Chloé Chomis, toutes deux en stage au Japon. Les jeunes Celia Silva et Juliette Gasquez (toutes deux juniors) ne sont pas parvenues à s’extirper des poules. C’est le métier qui rentre !

Yann Lalande

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur