Sports

Athlétisme
/ SDE recule malgré de bons résultats

Whitney Tie
Whitney Tie

Le sport est parfois cruel. Alors que Saint-Denis Émotion (SDE) a fait un bon championnat de France par équipe le 21 mai à Tours, elle se voit descendre en Nationale 2, un an après avoir atteint l’échelon supérieur. « Si on avait fait un classement au nombre de points, on aurait été 22e sur 32 et on se serait maintenu », souffle le président Thierry Vernay. En effet, le deuxième tour de la Nationale 1B est divisé en 4 poules. Ce sont les deux derniers de chaque groupe qui rétrogradent. Les athlètes dionysiens se retrouvent dans la poule D, « la plus relevée », avec le Stade Français et l’A3 Tours. Ils réalisent 52 057 points, soit leur meilleur total depuis qu’ils participent aux interclubs. Malgré ce score, ils terminent derniers. « On serait tombé dans la poule A, B ou C, on ne descendait pas, résume le dirigeant. C’est difficile à expliquer à nos jeunes, nos supporters… Les règles sont comme elles sont. Peut-être qu’un jour, elles changeront. »

Des sportifs de SDE ont réalisé d’excellentes performances. Grâce à un jet de 27m48, Hermance Abouke est la meilleure en javelot. Sur 800 m, Cynthia Anaïs a terminé en tête avec un temps de 2'07''01. En triple saut, Fatoumata Bamba est première avec une performance de 12m30. Dans l’épreuve reine du sprint, la jeune Mallory Leconte se hisse 4e du 100 m en 12''53. Chez les hommes, son frère jumeau Jerry Leconte est lui aussi 4e en 11''09. En saut en hauteur, Alioune Ndiaye termine premier grâce à un bond de 2m10. Enfin, les Marocains Omar Koussi et El Bachir Mbarki sont respectivement en tête dans les lancers du poids et du disque. Pour cette première expérience à ce niveau, SDE se débrouille donc plutôt bien. « On refera les interclubs pour remonter en N1 l’année prochaine », assure le président. Le club en a les ressources.

Aziz Oguz
 

Réactions

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.