À la une En ville

Rythmes scolaires
/ Saint-Denis revient à la semaine de quatre jours

Ce changement de rythme scolaire, effectif à la rentrée 2018, a été annoncé le 9 janvier par le maire Laurent Russier lors d’une réunion publique de présentation des résultats de la consultation citoyenne menée en décembre.

Fini les cours le mercredi matin, les écoles de Saint-Denis repassent dès la rentrée de septembre 2018 à la semaine de 4 jours. Le choix de ce rythme scolaire a été annoncé le 9 janvier par le maire Laurent Russier lors d’une réunion publique de présentation des résultats de la consultation citoyenne menée en décembre auprès des parents d’élèves.

La municipalité a donc décidé de suivre l’avis majoritaire des familles, comme elle a tenu compte de la position des 71 conseils d'école qui, avec 89 % des votes, se sont largement prononcés en faveur d’un emploi du temps à 4 jours. Enfin, une vingtaine de réunions ont également été organisées dans le cadre de cette consultation avec les agents municipaux et les syndicats.

Sur les 9 089 familles dionysiennes concernées invitées à se prononcer pour le maintien de la semaine à 4,5 jours – fin des cours à 15h45 les lundi, mardi, jeudi et vendredi, et cours le mercredi matin – ou pour un retour à la semaine de quatre jours – mercredi libéré et sortie d’école à 16h30 –, près de la moitié se sont mobilisées. Avec 4 380 questionnaires retournés, les parents se sont déclarés à 70 % en faveur d’un retour à la semaine de 4 jours (3 059 votants) contre 27 % qui préféraient conserver le rythme actuel (1 201). Enfin 3 % n’ont pas souhaité exprimer d’opinion.

Quatre ans après avoir tourné le dos à la semaine de 4 jours, la décision d’un retour en arrière à Saint-Denis est donc actée. Pour mémoire, c’est en janvier 2013, sous François Hollande, que le ministère de l’Éducation nationale avait initié, via la loi de refondation de l’école, une réforme de l’organisation du temps scolaire. La semaine à 4,5 jours, imposée à tous les établissements de France, avait été mise en place dès la rentrée suivante pour les communes volontaires. Saint-Denis figurait parmi les villes qui avaient décidé de reculer ce passage d’un an pour optimiser sa mise en œuvre, notamment en terme d’organisation de l’offre périscolaire. C’est en juin 2017 que le nouveau gouvernement a relancé le jeu de chaises musicales en publiant un décret permettant aux villes qui le souhaitaient de revenir à la semaine de 4 jours. En renvoyant la question des rythmes au bon vouloir des collectivités, le gouvernement a donc rompu avec le principe d’un tempo qui soit commun – et donc égalitaire – à toutes les écoles. Quatorze villes du 93 se sont ainsi engouffrées dans la brèche des 4 jours dès septembre dernier. Mais pas Saint-Denis, qui avait refusé d’agir dans la précipitation.

Si la consultation – à commencer par l’implication des habitants – est pour la municipalité un motif de satisfaction, le maire a tenu à en rappeler les limites. Déplorant « l’absence d’un débat public national axé sur le rythme et l’intérêt de l’enfant », Laurent Russier a redit publiquement sa déception de voir que la question des rythmes scolaires n’ait pu faire dans le pays l’objet d’une réflexion sur le fond. Ce n’est pas la FCPE de Saint-Denis qui va le contredire. Cette fédération de parents avait en effet indiqué sa préférence pour le rythme de 4,5 jours, considéré, en vertu des études disponibles, comme « le plus favorable aux enfants ».

Pour s’adapter aux nouveaux rythmes, la municipalité va devoir travailler cette réorganisation avec l’ensemble des partenaires éducatifs, périscolaires et associatifs. L’objectif étant de « conserver la progression de la qualité du service public construite avec la semaine de 4,5 jours » tout en renforçant l’offre du mercredi.


Les horaires des écoles seront de 8h30 à11h30 et de 13h30 à 16h30 les lundi, mardi, jeudi et vendredi.

Inscriptions à l’école

Mairie. Les inscriptions à l'école ont lieu du 8 janvier au 10 février à la direction Enfance et loisirs du centre administratif ou à la mairie annexe de la Plaine. Elles concernent tous les enfants nés en 2015, les nouveaux arrivants et ceux qui ont changé d’adresse au cours de l’année scolaire. Plus d’informations : http://ville-saint-denis.fr/actualite/inscription-à-lécole-0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réactions

On rêve d’une municipalite qui soumet son action au vote puis suive ceux-ci. Une première ouverture pour mettre un terme aux gabegies dyonisiennes ? Ou un coup de com’ comme les aiment nos chers élus ? J’opte pour un coup de com’ (« pour s’adapter la ville va devoir travailler à cette réorganisation »... on entend déjà le Maire dire que l’état n’est pas au rendez-vous de ses promesses) . Encore 2 ans à subir.
Retour à la semaine pour les parents ! Bravo Saint-Denis. Toujours aussi en avance sur son siècle. "la décision d’un retour en arrière à Saint-Denis est donc actée. " comme d'hab. rien de nouveau sous le béton.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
Merci de prendre connaissance de la charte des commentaires ci-dessous.

Principes de modération

Les commentaires postés sur lejsd.com sont modérés avant publication par l’équipe éditoriale.
Les commentaires sont ouverts les quatre semaines suivant la mise en ligne des contenus.
Les messages sont publiés dans leur intégralité ou supprimés s’ils sont jugés non conformes à la charte.
L’internaute est responsable des commentaires qu’il poste. L’équipe du JSD se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue des échanges.
La modération dans l’immédiat a lieu du lundi au vendredi, en horaires de jour.
Lorsqu’un internaute poste plusieurs fois le même commentaire, l’équipe du JSD n’en publie qu’une version.

Pseudonymes

Il n'est pas autorisé de choisir comme pseudonyme le nom d'une autre personne physique ou morale (entreprise, institution, etc.) ou d'utiliser un nom similaire à celui d'un autre internaute dans le but de créer une confusion.
Les noms contenant des allusions racistes, sexistes ou xénophobes sont proscrits.
Si un internaute utilise plusieurs pseudonymes pour commenter, le JSD se réserve le droit de supprimer ces comptes, sans préavis.

Contenus illicites et prohibés

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Le JSD supprimera tout commentaire contrevenant à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois ou grossier.
Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, sexistes, homophobes, discriminatoires, diffamatoires ou injurieux, incitant à la violence (y compris les appels à la restauration de la peine de mort) ou à la haine raciale, niant les crimes contre l’humanité et les génocides reconnus, faisant l’apologie des crimes de guerre et du terrorisme ; justifiant des actes violents et des attentats.
Sont également proscrits : les propos de nature pornographiques, pédophile ou délibérément choquants ; les atteintes à la présomption d’innocence, l’usurpation d’identité, l’incitation à la commission de crimes ou de délits, l’appel au meurtre et l’incitation au suicide et la promotion d’une organisation reconnue comme sectaire…
Il est également interdit de divulguer des informations sur la vie privée d'une personne, de reproduire des échanges privés et d’utiliser des œuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).
Actuellement la publicité est interdite sur lejsd.com Les liens promotionnels sont proscrits mais la publication d’un lien vers un site commercial en lien direct avec le sujet dont il est question dans le programme ou le fil de commentaires peut être tolérée, si elle apporte un complément d’information utile à l’internaute.
Le JSD se réserve le droit de supprimer tout commentaire contenant des propos agressifs visant des personnes, notamment les autres commentateurs.
La suppression d’un commentaire entraîne celle des réponses qui lui ont été faites.
Pour contester une modération, merci d’écrire à info@lejsd.com.

CAPTCHA
Ce champ nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur