À la une En ville

Législatives 2nd tour
/ Saint-Denis repasse au rouge

Le communiste Stéphane Peu et l’insoumis Éric Coquerel permettent à la gauche de la gauche un retour sur des terres législatives qui étaient devenues roses dans un contexte de montée en puissance de l’abstention.
La joie à la proclamation des résultats.
La joie à la proclamation des résultats.

Un record d’abstention et un retour de la gauche de transformation sociale, France insoumise et PCF, sur les bancs de l’Assemblée nationale. Au lendemain du dernier acte d’un long marathon électoral, voilà les deux faits saillants du paysage politique des circonscriptions qui concernent géographiquement Saint-Denis, la première comme la deuxième.

Dire que les électeurs ont déserté massivement les isoloirs recoupe désormais une réalité qui dépasse l’euphémisme. 67,78 % dans la 1re et 70,4% dans la 2: le camp des abstentionnistes est une armée qui ne cesse de recruter. En une semaine, 7 000 personnes supplémentaires environ ont choisi la pêche à la ligne et, parmi les citoyens venus accomplir leur devoir électoral, le nombre des bulletins blancs et nuls (6,88% et 8,14%) fait pâlir d’envie bien des partis constitués. En proclamant les résultats dimanche, le maire Laurent Russier a parlé d’un « échec démocratique qui montre à l’évidence la faillite de nos institutions et la nécessité de les renouveler ». L’accélération du phénomène abstentionniste, en particulier dans les villes populaires, plaide effectivement pour que la classe politique dans son ensemble se penche au chevet du malade pour administrer au plus vite un remède afin que l’acquis considérable du droit de vote ne devienne pas une farce. Quand dans un bureau de vote, et il y en a sur nos circonscriptions, le corps électoral n’est constitué que de 20 ou 25% des inscrits, la légitimité élective pose forcément question.

L’autre enseignement, c’est la percée de ce que Stéphane Peu résume par « la gauche debout et insoumise », son slogan de campagne. Le phénomène, également perceptible en Seine-Saint-Denis, est un retour de balancier spectaculaire qui met KO debout le Parti socialiste. En 2012, le PS avait fait la razzia des sièges avec dans sa besace neuf députés sur douze. Cinq ans plus tard,  il n’en reste aucun ! Après la déroute électorale de la présidentielle, certains dirigeants socialistes ont envoyé des tweets assassins sur Hollande et Valls. Peut-être que des militants locaux seront tentés d’en faire de même à l’endroit de Claude Bartolone, théoricien de l’éradication du PCF sur les terres séquano-dionysiennes…

Dans la 2e circonscription, Stéphane Peu a plié le match. Sa concurrente Véronique Avril ne le dépasse que dans quatre bureaux de vote sur quarante (l’école Vieille-Mer n’a pas tranché, c’est légalité parfaite). Le nouveau député, d’abord désigné par les communistes puis par les insoumis quand il a signé leur charte, recueille 57,9% sur l’ensemble de la circonscription et 58,60% à Saint-Denis. Il dépasse 60% dans 22 bureaux dionysiens et réalise son meilleur score quartier Sémard (n° 45, Le stade) et son plus mauvais à l’école Blériot (n°18). Celui qui succède à Mathieu Hanotin a aussi fait le job dans les deux autres villes, et particulièrement à Pierrefitte avec son suppléant Farid Aïd qu’il a souvent cité pendant la campagne et chaleureusement salué le soir de la victoire.

Dans la 1re circonscription, Eric Coquerel (FI) est l’auteur d’une remontada incroyable. Son concurrent, le Marcheur Sébastien Ménard, le devançait de près de 12% au premier tour qui, par ailleurs, avait vu s’opposer insoumis et communistes dont la réserve de voix (7,6%) était modeste. L’affaire semblait dans le sac pour la République en marche – trop peut-être ? – et finalement l’un des bras droits de Jean-Luc Mélenchon a coiffé sur le poteau le Macroniste au profil de droite (51,7% contre 48,3%). C’est à L’Île-Saint-Denis et encore plus à Saint-Ouen où il devance son adversaire d’environs 900 voix, que M. Coquerel a bâti son succès, tandis qu’il limitait la casse à Épinay et Saint-Denis sud. 

Réactions

Je déplore très amèrement la très triste marche en arrière de certains habitants (70 % d'abstention !!!) de toute la 2ème circonscription de la Seine Saint Denis. Qui après les consignes de presque tous partis politiques (un seul a soutenu à travers ma personne, la candidate non communiste pour le second tour: Les Républicains) d'apporter leur soutien à Monsieur Stéphane Peu (!!!) était plus que prévisible ! Les français ont décidément très et trop souvent la mémoire courte...! J'appelle solennellement toutes les habitants de notre circonscription qui ont toujours rejeté l'idéologique néfaste des communistes et de leurs actions et gestions néfastes sur l'ensemble de nos trois villes de: St Denis; Pierrefitte et de Villetaneuse à rejoindre la force de Résistants que je vais monter avec quelques compagnons et ami(e)s en vue des municipales de mars 2020...Ma commune de Pierrefitte dont je suis l'élu municipal de l'opposition version Droite républicaine a assez souffert de plus de 66 ans de gestion communiste. j'appelle tous les pierrefittoises et les pierrefittois (particulièrement les 70% qui ne se sont pas déplacer hier ainsi que les 45% qui ont voté hier pour Madame Véronique avril) à me rejoindre dès aujourd'hui afin de former ce véritable pôle de Résistance. Jean-Pierre Renard Conseiller municipal LR de Pierrefitte. Candidat suppléant aux législatives pour LR et l'UDI sur la 2ème circonscription du 93
Bonjour. Je cite "Quand dans un bureau de vote, et il y en a sur nos circonscriptions, le corps électoral n’est constitué que de 20 ou 25% des inscrits, la légitimité élective pose forcément question." Enfin.... Après 20 de satisfecit, nos élus semblent comprendre qu'il y a un problème démocratique dans notre ville. Je ne suis pas sur que cela sera suivi d'actions... on progresse. Doucement mais on progresse. Il faudra nous dire comment il compte faire pour sa quinzième casquette...
M. Jean-Pierre Renard, je ne vous connais pas et je ne saurais vous juger... par contre, ce que vous appelez "l'idéologie néfaste des communistes et de leurs actions" m'a permis, moi qui suis né et ai grandi à Saint-Denis où je je vis encore cinq décennies plus tard, de faire du sport, d'appendre la musique, le dessin, la sculpture, de monter à cheval, de faire du canoé, du voilier, d'aller en centre de loisirs, en colonies de vacances, d'être bien suivi et soigné dans des dispensaires municipaux, bref d'avoir accès, bien que vivant dans un environnement modeste où l'on n'avait pas les moyens du "superflu", à tous les progrès sociaux et culturels qui faisaient de notre pays un modèle de développement et un exemple envié par d'autres. Grandir à Saint-Denis, en pleine époque du "communisme municipal" de ce qu'on appelait la "ceinture rouge" fut une chance pour des milliers de gens qui sont devenus des adultes libres, solidaires, engagés et tolérants. Les temps ont changé, la misère s'est accrue en France, les inégalités sociales ne cessent de s'amplifier, mais ce ne sont pas les communistes qui en sont la cause. Je suppose que vous-même, vous avez bénéficié durant votre vie, de ces progrès sociaux, des congés payés, de la Sécurité sociale, que vous vous êtes fait payer vos heures supplémentaires, que vous jouissez de vos droits élémentaires de citoyen, celui de voter (droit s'appliquant également aux femmes de votre famille, à vos amies...), celui de vous exprimer, de choisir vos journaux, de contester en politique et peut-être de croire à la religion de votre choix ou de ne pas croire... ...ces bienfaits (qui ne sont pas le fruit unique des seuls communistes, je vous le concède), que vous le vouliez ou non, vous les devez aussi à cette "idéologie" que vous qualifiez de "néfaste". Bonsoir.
Avant on peut débattre ... après le vote, la démocratie est passée ! Certes, il y a moins de 21 % des inscrits de la circo qui ont exprimés un choix mais quelque part les 79 % qui ne ce sont pas déplacés ou ont voté blanc ou nul, ont donné une sorte de procuration à ces 21 %. J'ai écrit sur ce site que cette circo était vraiment malchanceuse avec 4 candidats principaux aussi caricaturaux ... c'est sûrement le moins mauvais des 4 qui a gagné ...
Bonjour @Marc Bertrand. Vous idéalisez un temps ou les communistes étaient dans l'univers du travail, dans les entreprises. Ce qui se passe à Saint Denis et dans les villes "populaires" c'est que cheval de bataille de nos élus spécifiquement à Saint Denis, c'est la misère. Le problème de tout parti politique est d'attirer toutes sortes d'opportunistes avec un peu de bagou et pas forcément des compétences. P. BRAOUEZEC et S. PEU sont de cette race de sangsue qui ne nourrissent la bête. C'est plus un problème de partie mais de personnes. Des médiocres dont seul "talent" c'est parler avec de jouer avec la discipline de parti. Regardez comment S. PEU a imposé sa candidature et vous verrez la nature du personnage. C'est une personne qui ne supporte pas le débat et la contradiction (vu en live) et qui répond d'un ton menaçant. Les communistes ont participé aux progrès social, personne n'en doute un seul instant. Mais S. PEU et P. BRAOUEZEC sont les artisans de l’échec de la ville en la maintenant dans la misère. Et les premier perdants sont les habitants car le leitmotiv de S. PEU restera "les autres"... Je rappelle que S. PEU a rassemblé que 15% de l'électorat.... Et ça crie victoire. Désespérant
Bonjour cher JSD, C'est un plaisir de lire ta nouvelle sur les nouveaux députés de Seine-Saint-Denis la rouge, Je tiens leur dire, en tant que jeune militant communiste, ô combien je me réjouis pour eux car je sais à combien de sacrifices au quotidien ils ont consenti pour parvenir à ce résultat; Ainsi comme le disait Goethe "un grand sacrifice est aisé, ce sont les petits sacrifices qui sont dures" Tout mes vœux de réussite à nos députés! Qu'ils remplissent au mieux leurs nouvelles fonctions, renforcer et faire entendre notre parole, nos idéaux, pour plus de coopération, d'inclusion, pour un développement de la société qui donne à toutes et à tous une chance. Merci & Bravo ! -- M-
Selon les photos de Mélenchon et de ses fidèles aujourd'hui à l'Assemblée, il n'y aurait que 16 députés FI et non pas 17 comme annoncé partout. Et on n'y voit pas Stéphane Peu. Avec les bêtises dites par Mélenchon devant les caméras, c'est plutôt une bonne chose ! Mais une question : Peu va-t-il s'inscrire au groupe FI que Mélenchon "veut bien" présider (!) ou va-t-il contribuer à la formation d'un groupe PCF sans doute un peu plus responsable ?
Je trouve malheureux que les seules références citées aux jours qui suivent cette députation , soient le Rouge caricaturant le sang et l'excitation des pauvres ouvriers dans les usines communistes. Tous ces peuples de l'Est qui fuirent et combattirent cette dureté pendant de trop nombreuses années. "le brave soldat Chveik" témoin du Printemps de Prague et la révolution culturelle alors, par "la longue marche" de Mao Zedong qui (comptabilisent + de 70 000 000 'millions) d' âmes disparues ... On peut être maladroit mais pas porteur de mauvais symboles Le temps de la Stasi et de la tonte des femmes devrait être révolu dans nos références. Donc du rouge + du vert pour du Jaune ! soit de la fête et de la Nature, réinventons-nous ! Devenons EXEMPLAIRES EN INNOVANT et modelons la ville Créative tant désirée pour notre temps ! je regrette cette forte abstention ici que je ne m'explique pas. 70% est-ce vrai ? cela paraît si surréaliste.
@Simone Weil l'emploi de ce code couleur est assez simple. En politique, la droite est bleue, le PS rose, pour les écologistes, c'est le vert et pour les communistes c'est le rouge. En marche, c'est violet ou jaune...On ne sait pas encore. Pour l'abstention, je vous confirme que les chiffres cités dans l'article ci-dessus sont exacts.
Bonsoir. @@Simone Weil. C'est la triste réalité de la ville, et plus largement du 93. Et encore, on ne compte les nuls et les blancs...de l'ordre de 8%. Ce qui nous reste que 22% de suffrages exprimés. Je ne pense que la situation changera d'ici la prochaine élection (il semble qu'il n'y ai rien avant 2020).
Triste élection. Bravo à Azzedine pour ses remarques judicieuses. Marre d'entendre parle de partis. Ce qui importe ce sont les réalisations et à ce compte nos élus devraient avoir honte au lieux de se réjouir de la réussite de leurs magouilles. Un jour j'espère les habitants se mobiliseront pour enfin changer notre quotidien et notre ville. Vivre ensemble et bien.

Réagissez à l'article

(ex. : votre.nom@fournisseur-internet.com) Cette adresse ne sera pas publiée sur le site.
ATTENTION : Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.
CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous n'êtes pas un robot spammeur
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.